Kaakook

Personnage - Pacey Witter

Pacey apparaît dans :


Répliques de Pacey (14)

I remember everything.

6.84 (9 votes)

Si c’est vrai, ma vie a commencé quand je t’ai rencontrée Andie, et tu ne m’as jamais abandonné alors je peux pas t’abandonner.

5 (0 vote)

- Je crois que je suis amoureuse de toi !
- Tu crois ou tu sais ?
- Je le sais.

5 (0 vote)

- Moi aussi on dit que j’suis un p’tit malin !
- Et quand on apprend vraiment à te connaitre, là on voit qu’il pas se fier aux apparences, derrière y’a un brave type qui a du cœur…
- Hin, c’est vrai…
- Ben tu t’plantes ! Moi en tout cas j’suis pas du tout comme ça ! et j’suis pas du tout comme toi ! Picey !
- Pacey…
- J’men fiche Picey !

5 (0 vote)

- Dawson. Je venais te voir pour…
- Non, tu ne me dois rien.
- Si, on sait parfaitement toi et moi ce que t’as fait hier…
- … Je sais que tu en aurais fait autant.
- Peut-être, peut-être pas.
- J’en suis persuadé. Tu aurais fait pareil.
- Ouais, j’ose l’espérer. Je voulais te revoir et te dire merci.
- Je t’en prie. [Il retourne à son occupation]
- Non, attends une seconde, j’ai pas fini. Y’a autre chose que je voudrais te dire. Oui, je sais qu’en ce moment notre relation n’est pas vraiment au beau fixe, et je ne prétends pas pouvoir régler quoi que se soit par cette conversation, je sais que ça se passe pas comme ça mais… je voulais aussi te dire que… je suis désolé Dawson. Sincèrement désolé pour ce qui s’est passé cet été, pendant les vacances. Pour ma responsabilité dans cette histoire, pour le mal que ça t’a fait, et… je regrette d’avoir gâché notre amitié, ça me manque… cruellement. Et, c’est peut-être irréparable mais j’espère qu’un jour on redeviendra de bons amis. Alors, en attendant…
- En attendant. [Pacey s’en va et Dawson retourne au jardinage]

5 (0 vote)

- T’as pas le droit de me demander ça.
- Qu’est ce que tu sais faire à par te plaindre ?
- Je sais écrire des lettres !
- Et ben tu vas peindre. Regarde c’est simple, en haut et en bas puis encore en haut et encore en bas.
- On t’a jamais appris qu’il y avait un sens pour peindre ?

5 (0 vote)

- Il t’a tout raconté, pas vrai ? Pacey ?
- Je sais pas, qu’est-ce que tu penses ?
- Je pense que je vous déteste tous les deux.
- Mmm. Tu risques de me détester encore plus en entendant ce que je vais dire. Il a fait la bonne chose, tu sais. Tous les deux vous avez besoin de gardez vos distances pour le moment.
- Comment tu pourrais savoir de quoi j’ai besoin ?
- Oui t’as probablement raison. C’est vrai que je ne sais pas combien c’est dur de laisser l’être qu’on aime s’en aller. Combien c’est douloureux… de savoir que si on est fait l’un pour l’autre, ça ne signifie pas forcement qu’on est fait l’un pour l’autre maintenant. Oh mais oui, qu’est-ce que j’en sais ? C’est vrai comment je pourrais comprendre moi qu’on est parfois malheureux au point d’avoir envie de hurler… de frapper quelqu’un. S’asseoir au clair de lune et pleurer.
- De toutes les personnes qui auraient pu me voir dans cet état, il fallait que ce soit toi…
- Joey une nouvelle année commence. Et qui sait ? tout les deux, on pourrait même peut-être devenir amis.
- Pacey. Je suis déjà assez démoralisée comme ça.
- [rires] Viens par là Potter. [Elle s’appuie contre lui et pleure]

5 (0 vote)

- Pacey je sais que tu m’en veux mais si je l’ai demandé à Dawson, c’est parce que ça ne pouvait être que lui. [Pacey ne sait pas quoi répondre. Joey s’assoit.] Quand j’avais huit ans, et que je me suis cassé le bras en voulant sauter de la balançoire de Peter Masick, Dawson était là. Tout comme le soir où je suis rentrée prématurément du lac Emandale parce que j’avais le mal du pays. Il était là aussi, la première fois qu’il a fallu que j’achète un… un horrible soutien-gorge de sport. Le jour où Maman est morte, c’est lui… oui c’est Dawson qui est arrivé en premier chez nous, il est resté assis près de moi jusqu’au soir. Il se taisait. Pas une fois il m’a demandé comment j’allais parce que… lui, contrairement aux autres, il me connaissait assez pour savoir qu’il n’y avait aucun mot pour exprimer ce que j’éprouvais. [Pacey acquiesce et baisse les yeux] Alors vraiment Pacey… tu ne devrais pas être furieux parce que c’est à lui que j’ai pensé.
- Je ne t’en veux pas d’avoir sollicité Dawson pour cette recommandation. C’est ailleurs que ça se situe. « La personne qui te connaît le mieux »… Quand serai-je enfin cette personne ?

5 (0 vote)

- Une dernière question pour en avoir le cœur net. Après j’arrête, promis.
- Quoi ?
- Dawson mis à part, est-ce que tu pourrais m’aimer comme ça ?
- Comme une âme sœur.

5 (0 vote)

Écoute Joey… personnellement je me suis jamais vraiment intéressé à ta vie parce que… entre nous ta vie n’est pas particulièrement intéressante…

5 (0 vote)

- Je pense que la première décision qu’on devrait prendre serait de décider ou on va vivre. Comme on a trois enfants, on devrait avoir une maison avec quatre chambres.
- Les enfants n’ont pas besoin d’avoir leur propre chambre. Tu sais, tout le monde n’a pas la chance de grandir comme toi, princesse.
- Je demande le divorce.
- Super ! On peux se partager l’argent, tu peux garder les enfants, je prendrai la voiture.

5 (0 vote)

- Je t’ai demandé si ça te dérangeait.
- Non ça ne me dérange pas.
- Ça te dérange.
- Ça ne me dérange pas. Ça te dérange. Tu veux juste que ça me dérange aussi.
- D’accord, alors qu’es-ce qui te dérange ?
- Toi.

5 (0 vote)

- [Effarée] Mais t’es cinglé ?! À quoi tu pensais ? Comment ? Comment as-tu pu prendre une simple déclaration d’amitié pour une invitation à m’empêcher de respirer ? Réponds ! Qu’est-ce qui t’as pris ? Hein ?
- Mais j’en sais rien. Je sais pas. C’était une impulsion.
- [Le frappant] Une impulsion ?
- Oui, une impulsion soudaine, momentanée et éphémère. Crois-moi !
- [Furieuse] As-tu une idée de l’impact monumental que risque d’avoir cette vulgaire impulsion ? Le bouleversement qu’elle peut créer dans notre univers fragile et minuscule.
- C’est vrai. Pardonne-moi d’avoir cru qu’un baiser n’était qu’un baiser.
- Parfaitement… un baiser n’est pas qu’un baiser surtout entre toi et moi. Tu sais pourquoi ? Dawson ! Tu l’oublies ? Il est à prendre en considération dans ton dysfonctionnement hormonal.
- Dysfonctionnement ?
- Oui.
- Alors je suis complètement détraqué ? Excuse-moi, je ne crois pas que ce soit une des plus grandes tragédies de l’humanité que Pacey Witter, dans un moment de folie induite par un dysfonctionnement hormonal, ait osé et eut le courage d’embrasser Joey Potter. Et tu t’es plutôt laissée faire, avoue, tu t’es laissée faire. Et je suis sûr que l’univers s’en remettra. Maintenant en voiture, on n’est pas encore arrivé. Non mais ! [Pacey va en direction de la voiture et Joey va en direction de la route] Remonte dans cette voiture Potter !
- Non !

5 (0 vote)

- Écoute Dawson, on est amis. Mais les sœurs sont…
- Hors-limite.
- Les sœurs sont comme les mères. Seulement belles…

5 (0 vote)