Kaakook

Personnage - Mickey

Mickey apparaît dans :


Répliques de Mickey (12)

Aller viens la mon Rocky, Apollo il va pas savoir d’où ça tombe, tu vas lui passer dessus comme un bulldozer, t’es un bulldozer italien ! Tu sais coco j’me mets à ta place moi avant le combat qui se prépare parce que j’ai été jeune moi aussi. Il faut que j’te dise un truc, si t’étais pas là, je serais peut-être plus en vie à l’heure qu’il est. Mais le fait que tu sois là et même un peu la, ça me donne une motivation, oui pour rester en vie parce que moi j’crois que des fois on meurt quand on a plus envie de vivre et la nature est beaucoup plus fine qu’on le croit. Petit à petit on perd des amis on perd un petit peu de tout, et à force de perdre encore et toujours on se dit mais à quoi bon vivre si c’est sa la vie. J’ai aucune raison de continuer mais avec toi, moi j’ai une raison de continuer et j’veux rester bien vivant, histoire d’assister à ta réussite. Et j’te lâcherai que quand tu seras champion vu que quand j’te lâcherai non seulement tu sauras te battre et j’vois bien que tu sauras t’occuper de toi en dehors du Ring aussi !

8.57 (60 votes)

- Gagne. Gagne.
- Oh, putain, on a le feu vert. Saute dessus.

8.33 (32 votes)

- Tu crois que j’ai plus rien dans le ventre ?
- Oh, c’est pas ça. Écoute, je vais te dire. Il y a trois ans, t’étais un boxeur fabuleux. T’étais dur et méchant. Et t’avais une mâchoire qui encaissait tout. Et puis… il t’est arrivé la pire des choses, ce qui peut arriver de pire à un boxeur : tu t’es embourgeoisé.

6.8 (15 votes)

- Ton nez est cassé.
- De quoi il a l’air ?
- Oh, il est beaucoup mieux qu’avant.

5.91 (12 votes)

Clubber Lang : La ferme, vieux con ! Toi et ton pote savez pas d’où je viens. Ta femme et toi pétez dans la soie. Si tu crois que tu es un boxeur, prouve-le ! Donne ma chance ! Tu peux pas continuer à m’éviter éternellement. Si t’es pas un lâche, pourquoi tu veux pas me rencontrer ?
Rocky : Ferme là un peu ! Je te rencontre où et quand tu veux, d’accord ? Mickey : Moi, je m’en fous de ton classement, t’entends ? Y’aura pas de rencontre entre vous deux et c’est moi qui te le dis.


- Pourquoi tu fais ça ? J’t’ai demandé pourquoi tu fais ça !
- Parce que tu gagneras pas Rocky ! Ce mec te tuera, il te descendra au troisième round !
- T’es cinglé !
- Bah, voyons !
- C’est un boxeur comme les autres !
- Mais, non ! C’est pas un boxeur comme les autres, ce gars est un tueur, une machine à cogner et il en veut ce salaud ! Tu sais ce que c’est d’en vouloir depuis que t’as décroché le titre.
- Ouais ! Mais, j’ai réussi à le conserver une dizaine de fois !
- C’était du gâteau !
- Comment ça ?
- C’est moi qui choisissais tes challengers !
- C’était truqué !
- Mais non, ils étaient pas truqués ces combats, c’était des bons boxeurs, mais pas des tueurs comme ce salaud là ! Ce gars va te démolir, Rocky !


- J’te demande Mickey ! Entraîne-moi une dernière fois et si tu refuses, j’dirai aux médias que t’as pas changé de caleçon pendant 10 ans !
- Oh, non tu ferais pas ça !
- Oh, si, allez encore une fois !
- Après tout, c’est ta gueule Rocky, c’est la tienne !
- Merci, Mickey !


Tu sais, les présidents prennent leur r’traite, les généraux aussi et même les ch’vaux. D’ailleurs, Prince Noir aussi vient d’prendre sa r’traite après sa dernière course ! C’est ce que t’aurais dû faire aussi, prendre ta r’traite !


Tu l’battras jamais, Rocky ! Depuis qu’t’es d’venu champion, t’as plus rien dans l’ventre ! Ce gars va t’massacrer !


Clubber Lang : Il a peur, regardez il a peur de moi alors laissez-moi vous expliquer quelque chose : j’suis classé numéro un vous entendez numéro un et c’ringard accepte des combats faciles avec d’autres ringards. J’vous l’dit à tous devant témoins, j’suis prêt à affronter c’mec où il veut et quand il veut, il vaut rien. Mais jamais vous n’verrez ça, jamais parce qu’il va s’débiner facile. Cet homme a peur de moi, ses combats sont truqués.
Rocky : Quoi ?
Mickey : Oh, Ferme un peu ta gueule sale macaque ! Tu es une honte pour le noble art.


Mickey : Euh, toi, tire-toi !
Clubber Lang : Toi, vieux débris ferme ta gueule, j’m’en irai où j’voudrai ! Raconte plutôt à tout l’monde pourquoi tu veux pas t’battre contre moi. C’est politique, ils veulent me fermer la gueule, ils voudraient m’empêcher, ils veulent pas qu’un homme comme moi soit champion parce que j’suis pas un pantin comme lui.
Rocky : J’trouve que t’y vas un peu fort, tu sais !
Clubber Lang : Eh, bien, viens m’faire taire, Balboa, viens ! T’as peur ?
Rocky : Quand tu voudras !
Mickey : L’écoute pas c’macaque, il est cinglé ! L’écoute surtout pas !


Clubber Lang : Eh, Connard ! Balboa t’es fini, tu vaux plus un clou, t’es fini t’entends ? C’est moi l’meilleur j’vais t’écraser.
Rocky : T’es pas si méchant qu’ça !
Clubber Lang : Qu’est-ce que t’as dit minable ? Répète ! J’vais t’foutre une crampe comme un chien méchant.
Mickey : Amenez c’macaque jusqu’au ring bordel de merde !
Clubber Lang : Tu m’as fait attendre trop longtemps, tu vas m’payer ça !
Rocky : Viens la ramener ici, ta sale gueule !
Clubber Lang : Laissez-moi passer !


Haut de page