Kaakook

Top - Citations de films de l'année 2017

- La dernière fois qu’on s’est vu, vous vouliez tuer tout-le-monde. Vous en êtes où aujourd’hui ?
- C’est variable, ça dépend des moments.

#1 9.04 (42 votes)

Je tombe depuis plus d’une demi-heure.

#2 9.02 (51 votes)

- Tu es en retard.
- Il te manque un œil.

#3 8.8 (40 votes)

- J’en ai marre qu’il me traite tout le temps comme si j’étais un gamin !
- Mais tu es un gamin !
- Ouais, un gamin capable d’arrêter un bus à mains nues.

#4 8.72 (29 votes)

La nuit a des yeux par millier et le jour n’en a qu’un, pourtant le monde perd toute clarté quand le soleil s’éteint…
L’esprit a des yeux par millier et le cœur n’en a qu’un, pourtant la vie n’est qu’obscurité quand l’amour s’éteint.

#5
8.68 (28 votes)

- Tu as commis une erreur monumentale, fils d’Odin.
- Je commets constamment des erreurs monumentales. Et à la fin, ça se termine toujours bien.

#6 8.48 (23 votes)

Incapable de percevoir ta forme, je te trouve tout autour de moi. Ta présence emplit mes yeux de ton Amour, elle rend humble mon cœur, car tu es partout.

#7
8.3 (37 votes)

- Hello, Bruce.
- Last time we saw you, you were trying to kill everyone. What are you up to these days?
- It varies from moment to moment.

#8 8 (20 votes)

Ah c’est une couronne, je croyais que c’était un gros mono-sourcil.

#9 7.92 (14 votes)

- Je vous avais vu venir.
- Tu m’étonnes.

#10 7.73 (12 votes)

Tu vas regretter d’avoir tué ma mère et cassé mon walkman !


Si je vous parlais d’elle que vous dirais-je ? Qu’ils vécurent heureux à tout jamais. Je le crois. Qu’ils s’aimaient, qu’ils ont continué à s’aimer ? J’en suis certain. Mais quand je pense à elle, à Elisa, la seule chose qui me vient en tête c’est un poème. Des mots d’amour chuchotés il y a des centaines d’années : « Incapable de percevoir ta forme, je te trouve tout autour de moi. Ta présence emplit mes yeux de ton amour. Elle rend humble mon cœur car tu es partout. »

#12
7.69 (16 votes)

Dans l’épisode précédent de Peter le roi du cake, je t’ai dit de ne pas fourrer ton nez là dedans. Au lieu de ça tu as piraté un costume à plusieurs millions de dollars pour pouvoir faire tes petites combines en douce dans mon dos pour faire ce que je t’ai interdit de faire !

#13 7.62 (11 votes)

C’est une vieille combine qu’utilisait blondinet quand ça sentait mauvais.

#14 7.57 (27 votes)

- Police, j’écoute.
- Spider-Man se bat contre les Avengers dans une banque de la 21e rue.

#15 7.5 (10 votes)

Si j’en parlais, si je le faisais, que vous dirais-je ? Je me le demande. Vous parlerais-je de l’époque ? Ça s’est passé il y a bien longtemps semble-t-il durant les derniers jours du règne d’un prince charmant. Ou vous parlerais-je de l’endroit ? Une petite ville près de la côte. Mais loin de tout le reste. Ou, je ne sais pas. Vous parlerais-je d’elle ? La princesse sans voix. Ou peut-être vous avertirais-je, de la véracité de ces faits et de l’histoire d’amour, et de perte, et du monstre, qui a cherché à tout détruire.

#16
7.37 (9 votes)

- Le moment est venu pour les ravageurs de retrouver le chemin de la gloire derrière le nouveau capitaine, Taserface !
- HAHAHAHAHAHAHAHA ! Oh, excuse-moi, tu te fais appeler « Taserface » ? Face de taser ?
- Taserface.
- Parce-que si on te touche, on se prend une châtaigne ?
- C’EST UNE MÉTAPHORE !
- Mais pourquoi ?
- Pourquoi ? C’est très simple. Parce-que c’est un nom qui sème l’épouvante dans le cœur de tous ceux qui l’entendent !
- Ah, bon d’accord. Peut-être, si tu le dis.
- Tu la fermes ! Ça va être ton tour ! [Il se tourne vers Yondu et le menace avec un couteau] J’ai attendu beaucoup trop longtemps pour te…
- Pffhihihi…
- QU’EST-CE QU’IL Y A ?
- … hihihi ! Non rien ! Oh excuse-moi, attend, je suis vraiment désolé ! C’est plus fort que moi, je peux pas m’empêcher de t’imaginer devant ton miroir un matin en train de te demander le plus sérieusement du monde « Qu’est-ce que je pourrais bien trouver comme nom qui sème la terreur ? TASERFACE » ! HAHAHAHAHAHA ! Je t’assure, ça les fait flipper quand ils t’entendent ! Je sais pas… HAHAHAHA ! Et sinon, t’avais pensé à une solution de rechange, PEURMAN ? [Groot et les ravageurs sont pliés en deux]

#17 7.27 (12 votes)

Drax : Qu’est-ce que tu fais ?
Rocket Raccoon : Je termine ce que j’ai commencé pour qu’on puisse écouter de la musique en bossant.
Drax : Et tu crois que c’est le moment ?
Rocket Raccoon : Demande à Quill. C’est lui qui ne peut pas se passer de musique. Pas moi.
Peter Quill : Non. Je suis assez d’accord avec Drax. Ce n’est pas vraiment la priorité, là, si tu veux.
Rocket Raccoon : Ah ouais, on est d’accord. Mais oui, bien sûr [Il lui fait un clin-d’œil]
Peter Quill : Non, je suis sérieux ! Je suis d’accord avec Drax.
Rocket Raccoon : Ouais, ouais, ouais, j’ai bien compris. Tu es sérieux, oui. Je vois que tu plaisantes pas. [Il continue les clins-d’œil]
Drax : Tu crois que je te vois pas cligner de l’œil ?
Rocket Raccoon : Oh mince ! J’ai pas cligné du bon œil ?

#18 7.27 (12 votes)

Ce qui fait les ténèbres, les ténèbres les plus épaisses, ce n’est pas l’absence de lumière, c’est la certitude que la lumière ne reviendra jamais. Mais la lumière revient toujours nous montrer ce qui nous est familier. Notre foyer, notre famille et ce qui est totalement neuf à nos yeux ou que nous négligions depuis longtemps. Elle nous montre de nouvelles perspectives et nous engage à les atteindre. Cette fois-ci, la lumière a éclairée les héros, sortis de l’ombre pour nous dire que nous ne serons plus jamais seuls. Nos ténèbres étaient un gouffre qui semblait vouloir engloutir tout espoir mais ces héros n’avaient jamais cessés d’être là pour nous rappeler que l’espoir existe bien, qu’il est visible. Il suffit d’ouvrir les yeux et de les lever vers le ciel.

#19
7.22 (8 votes)

Nature made me a freak. Man made me a weapon. And God made it last too long.

#20 7.22 (8 votes)

Haut de page