Kaakook

Acteur / Actrice - Christian Bale

Christian Bale joue dans :


Répliques de Christian Bale (54)

- Cette vengeance contre l’homme qui l’a tué vient tout simplement récompenser ma patience. Vois-tu ? C’est le lent poignard, le poignard qui prend son temps. Le poignard qui patiente des années sans oublier. Qui tout doucement se fraye un chemin entre les os, c’est ça le poignard qui déchire le plus.
- Je crois que ton poignard a été trop lent.

7.73 (12 votes)

- Qu’est ce que tu attends ? Tue-moi.
- Tu ne crains pas la mort, tu lui ouvres les bras. Ton châtiment doit être plus dur.
- Tortionnaire.
- Oui, mais pas de ta chair… de ton âme [] Lorsque Gotham sera en cendres… je te donnerai le droit de mourir.

7.69 (42 votes)

My pain is constant and sharp, and I do not hope for a better world for anyone, in fact I want my pain to be inflicted on others.

7.67 (33 votes)

A hero can be anyone, even a man doing something as simple and reassuring as putting a coat around a young boy’s shoulder to let him know the world hasn’t ended.

7.67 (20 votes)

Ici John Connor, si vous écoutez ce message, vous êtes la résistance.

7.5 (26 votes)

- Comment as-tu pu ?! Je t’ai brisé…
- Ne pense pas avoir été le seul à braver la peur de mourir !

7.45 (37 votes)

J’n’ai pas du tout peur, j’ai la rage !

7.42 (21 votes)

Never show anyone. They’ll beg you and they’ll flatter you for the secret, but as soon as you give it up… you’ll be nothing to them.

7.27 (12 votes)

- Bon Jean, faite une réservation pour 3 au Camol’s à 12h30. Et s’il n’y a pas de place essayez le Crayon’s.
- Tout de suite.
- Oh une seconde, faites moi aussi une réservation pour 2 personnes à l’Arcadia jeudi 20h.
- Il y a de la romance dans l’air ?
- Non… idiote. Bon ça va, je m’en occupe.
- Non je vais le faire.
- Non non, soyez un amour et allez me chercher un verre d’eau gazeuse.
- Vous avez l’air en forme !
- Évitez cet accoutrement à l’avenir.
- Quoi ? Je n’ai pas entendu.
- J’ai dit que vous devriez éviter ce genre d’accoutrement à l’avenir. Mettez une robe, une jupe, je sais pas.
- Ce n’est pas à votre goût on dirait.
- Vous êtes jolie, trop pour porter ces trucs là.
- Merci Patrick.
[le téléphone sonne]
- Oh j’suis pas là… et des talons hauts, j’aime les talons hauts.
[il met les pieds sur son bureau et allume la télé]

7.27 (23 votes)

Batman : Tu crois être le seul qui puisse engranger la force de s’échapper, où est le détonateur !
Bane : Moi ? Je ne me suis pas échappé !
Batman : Mais l’enfant alors ? L’enfant de Ras Al Ghul a fait l’ascension.
Talia al Ghul : Mais ce n’est pas lui l’enfant de Ras Al Ghul [Miranda poignarde Batman] C’est moi ! Et je n’ai beau ne pas être ordinaire je fais partie des citoyens.
Batman : Miranda ! Pourquoi ?
Talia al Ghul : Talia, c’est ma mère qui m’as appelé Talia avant d’être tué, j’aurai été tué moi même sans la présence de mon protecteur, Bane.
J’ai fait l’ascension hors de la fosse, j’ai retrouvé mon père et je l’ai ramené sur place afin qu’il exerce sa terrible vengeance mais à notre arrivée, les prisonniers et le Docteur avait déjà fait leur œuvre sur mon ami, mon protecteur.
La ligue nous a recueillis, entraîné mais mon père n’arrivais pas à accepter Bane. Il ne voyait en lui qu’un monstre ne faisait que lui rappeler l’enfer dans lequel il avait laisser sa femme mourir. Il a excommunier Bane de la ligue des ombres alors que son seul crime était son amour pour moi.
Je n’ai pas pu pardonner à mon père jusqu’à ce que tu le tue.
Batman : Il voulait tuer des millions d’innocents !
Talia al Ghul : « Innocent » est un mot à manier avec précaution à Gotham Bruce. Je nomme mon père en parachevant son œuvre. Cette vengeance contre l’homme qui l’a tué vient tout simplement récompenser ma patience, vois-tu c’est le long poignard, le poignard qui prend son temps, le poignard qui patiente des années sans oublier qui doucement se fraye un chemin entre les os, c’est ça le poignard qui déchire le plus. [Elle appuie sur le détonateur]
Batman : Ne fais pas ça ! [Le détonateur ne fait pas exploser la bombe] Je crois que ton poignard a été trop lent !

7.22 (8 votes)

- You don’t owe these people anymore. You’ve given them everything.
- Not everything. Not yet.

7.08 (14 votes)

- Si ce personnage est tel que vous le dites, la ville a besoin de moi.
A- Elle a besoin de Bruce Wayne, de vos ressources de votre savoir, elle n’a pas besoin de votre corps ni, de votre vie, c’était une autre époque.
- Vous craignez que si je reprends du service, j’échoue ?
- Non, ce que je crains, c’est que vous le souhaitiez.

7.08 (14 votes)

- So you came back to die with your city.
- No. I came to stop you.

7.06 (7 votes)

- Alors que cherchait elle ?
- Mes empreintes, j’ai trouvé du toner mélangé à du graphite sur le coffre, le relevé est bon et c’est intraçable.
- Passionnant, invitez la pour le thé, vous échangerez vos recettes !
- Voilà que vous voulez me casez avec une voleuse de bijoux ?
- À force, je vous caserai avec une chimpanzé, si cela vous réconciliait avec le monde !

6.96 (13 votes)

- Je suis la vie, je respire… J’ai des sentiments. Maintenant que vous savez, pourriez-vous tirer ? N’est ce pas trop cher payé ?
- Je paye volontiers !

6.88 (6 votes)

- Aujourd’hui vous avez droit à votre : « je vous l’avais bien dit. »
- Aujourd’hui je n’en ait pas envie… Mais je vous l’avais foutrement bien dit !

6.88 (6 votes)

- Je le jure, je le jure devant Dieu !
- Jure-le devant moi !!

5.83 (2 votes)

- On ne tire pas, on ne tue pas !
- Vous êtes pas un marrant !

5.79 (9 votes)

Dupont : And you, Preston, the supposed savior of the resistance, are now its destroyer, and, along with them, you’ve given me yourself… calmly… coolly… entirely without incident.
Recteur John Preston : [Le détecteur de mensonge s’affole] No. [Le détecteur montre que Preston est dangereusement calme]
Un technicien : Oh… Shit.
Recteur John Preston : Not without incident.

5.56 (8 votes)

Les spectateurs ne sont pas dupes, notre monde n’a rien de magique, il est misérable, totalement terre à terre, mais si on arrive à les mystifier ne serait-ce qu’une seconde, on peut les amener à s’émerveiller, et c’est là qu’il se passe quelque chose de magique.

5.56 (8 votes)

Haut de page