Kaakook
connexion inscription

Acteur / Actrice - Christian Bale

Christian Bale joue dans :


Répliques de Christian Bale (48)

Le héros peut être en chacun, même en celui qui fait une chose aussi simple et rassurante que mettre un manteau sur les épaules d’un garçon et ainsi lui faire comprendre que le monde ne s’est pas écroulé.

9.11 (181 votes)

- Tu sais à qui je dois ces cicatrices ?
- Non, mais je sais à qui tu devras celle-là !

8.85 (138 votes)

- Il y a bien longtemps, j’étais en Birmanie avec des amis et nous travaillions pour le gouvernement local; ce dernier voulait acheter la loyauté des chefs de tribu en leurs offrant des pierres précieuses. Mais leurs caravanes furent attaquées dans une forêts au nord d’Anrangoune. Nous partîmes à la recherche des pierres. Mais en six mois, jamais nous n’avions trouvé quelqu’un à qui il avait essayé de les vendre. Un jour je vis un enfant jouer avec un rubis de la taille d’une mandarine. Le bandit avait jeté son butin.
- Pourquoi l’avoir volé ?
- Oh parce que c’avait dû l’amuser, parce que certains hommes refusent de se plier à toutes logiques comprises. On ne peut ni les acheter, ni les persécuter, ni les raisonner, ni négocier avec. Certains ne rêvent que de voir le monde brûler.

8.83 (93 votes)

J’habite au 11ème étage de la tour American Gardens, sur la 81ème rue ouest. Je m’appelle Patrick Bateman et j’ai 27 ans. Je prends grand soin de moi, en mangeant léger, et en faisant de l’exercice chaque jour. Au réveil si je suis légèrement bouffi, je m’applique des sachets de glace sur mon visage pendant mes abdos du matin. Je peux en faire 1000. Après avoir ôté le sachet de glace, j’applique une lotion désincrustante. Puis, sous la douche, j’utilise tout d’abord un gel moussant, puis un gommage corps au miel et aux amandes et un gommage pour le visage. Ensuite j’applique un masque à la menthe sauvage que je laisse pénétrer 10mn. Pendant ce temps là, je prépare la suite des hostilités. J’utilise toujours un after-shave sans alcool ou avec très peu d’alcool parce que ça irrite et dessèche la peau, alors vous vieillissez plus vite. Une crème reconstituante, suivie d’une crème contour des yeux, et pour finir, une crème protectrice hydratante. Il existe une image de Patrick Bateman, une sorte d’abstraction, mais je n’existe pas vraiment, ce n’est qu’une entité, quelque chose d’illusoire. Et bien que je puisse cacher mon regard froid, que vous puissiez me serrer la main et sentir ma chaire s’agripper à la votre, vous pourriez vous dire que nos vies sont comparables, mais je ne suis tout simplement… pas là !

8.71 (60 votes)

- Quelle est la différence entre vous et nous ?
- Je ne porte pas de protège tibias !

8.7 (105 votes)

- Je vous prépare la batmoto monsieur ?
- En pleine journée Alfred ? Pas très subtile.
- La Lamborghini alors… beaucoup plus subtile.

8.67 (65 votes)

- De la combativité ? J’aime ça !
- Alors tu vas m’adorer !

8.6 (83 votes)

Je vois une cité splendide et un peuple de génie se relever de cet abîme. Je vois les êtres pour lesquels j’ai donné ma vie : paisibles, utiles, prospères et heureux. Je vois le sanctuaire qu’ils m’ont fait dans leur cœur et dans celui de leurs descendants pour maintes générations. C’est une bien, bien meilleure chose que j’accomplis que tous mes actes passés… Et c’est un bien, bien plus doux repos qui m’attend que tous ceux auxquels j’ai goutté.

8.57 (39 votes)

- Patrick, on devrait le faire.
- Faire quoi ?
- Se marier, faire un beau mariage.
- Non je regrette, j’ai beaucoup trop de boulot !

8.42 (28 votes)

- Ma mère m’a toujours dit de ne pas monter dans la voiture d’un inconnu.
- C’est pas une voiture.

8.31 (67 votes)

- What do they say?
- Rise.

8.18 (23 votes)

- Ces gens tu ne leur dois plus rien, tu leur a déjà tout donné.
- Pas tout, pas encore.

8.16 (39 votes)

- C’est une grave erreur que vous faites là.
- Mais moins grave que là votre, je le crains…
- Bane !
- Pas de cérémonie entre nous… M. Wayne.

8.13 (22 votes)

- Do you have anything to say ?
- Abracadabra.

8.06 (21 votes)

Patrick Bateman : Vous saviez ce que Ted Bundy disait des femmes ?
David Van Patten : Bundy, le maitre d’hôtel du CanalBar ?
Patrick Bateman : Non, un serial killer des années 50.
David Van Patten : Qu’est-ce qu’il disait ?
Patrick Bateman : Il disait : « quand je vois une belle fille dans la rue je pense à deux choses, la première serait de sortir avec elle, d’être gentil avec elle, la traiter avec douceur… »
Timothy Bryce : Et l’autre part de lui pense quoi ?
Patrick Bateman : … Elle voudrait voir sa tête piquée au bout d’une lance ! Haha !

8.04 (36 votes)

You are a fucking ugly bitch, I want to stab you to death, and then play around with your blood.

7.96 (39 votes)

- Tu n’as pas peur de la mort, et tu crois que ça fait ta force… Ça fait ta faiblesse.
- Comment ça ?
- Comment peux-tu sauter plus loin, bouger plus vite qu’il n’est possible sans le plus important des moteurs : la peur ?
- La mort je la crains. J’ai peur de mourir ici.
- Alors grimpe.
- Comment ? 
- Comme l’enfant, jadis : sans une corde. Et la peur tu retrouveras.

7.95 (29 votes)

Il n’y a pas de destin, mais ce que nous faisons.

7.81 (22 votes)

- Qu’est ce que tu attends ? Tue-moi.
- Tu ne crains pas la mort, tu lui ouvres les bras. Ton châtiment doit être plus dur.
- Tortionnaire.
- Oui, mais pas de ta chair… de ton âme [] Lorsque Gotham sera en cendres… je te donnerai le droit de mourir.

7.8 (40 votes)

Are you watching closely?

7.78 (17 votes)

My pain is constant and sharp, and I do not hope for a better world for anyone, in fact I want my pain to be inflicted on others.

7.62 (32 votes)

- Cette vengeance contre l’homme qui l’a tué vient tout simplement récompenser ma patience. Vois-tu ? C’est le lent poignard, le poignard qui prend son temps. Le poignard qui patiente des années sans oublier. Qui tout doucement se fraye un chemin entre les os, c’est ça le poignard qui déchire le plus.
- Je crois que ton poignard a été trop lent.

7.62 (11 votes)

A hero can be anyone, even a man doing something as simple and reassuring as putting a coat around a young boy’s shoulder to let him know the world hasn’t ended.

7.59 (19 votes)

- Bon Jean, faite une réservation pour 3 au Camol’s à 12h30. Et s’il n’y a pas de place essayez le Crayon’s.
- Tout de suite.
- Oh une seconde, faites moi aussi une réservation pour 2 personnes à l’Arcadia jeudi 20h.
- Il y a de la romance dans l’air ?
- Non… idiote. Bon ça va, je m’en occupe.
- Non je vais le faire.
- Non non, soyez un amour et allez me chercher un verre d’eau gazeuse.
- Vous avez l’air en forme !
- Évitez cet accoutrement à l’avenir.
- Quoi ? Je n’ai pas entendu.
- J’ai dit que vous devriez éviter ce genre d’accoutrement à l’avenir. Mettez une robe, une jupe, je sais pas.
- Ce n’est pas à votre goût on dirait.
- Vous êtes jolie, trop pour porter ces trucs là.
- Merci Patrick.
[le téléphone sonne]
- Oh j’suis pas là… et des talons hauts, j’aime les talons hauts.
[il met les pieds sur son bureau et allume la télé]

7.5 (22 votes)

- Pourquoi le masque dès vos débuts ?
- Pour ne pas mettre en danger mes proches.
- Mais vous étiez un solitaire, vous n’aviez pas de famille.
- Il y a toujours des gens à qui on tient, mais ce n’est que quand on ne les a plus qu’on s’en rend compte. L’idée était de devenir un symbole, Batman pouvait être n’importe qui, c’était ça le but.

7.5 (26 votes)

- Comment as-tu pu ?! Je t’ai brisé…
- Ne pense pas avoir été le seul à braver la peur de mourir !

7.45 (37 votes)

J’n’ai pas du tout peur, j’ai la rage !

7.42 (21 votes)

Ici John Connor, si vous écoutez ce message, vous êtes la résistance.

7.35 (24 votes)

Never show anyone. They’ll beg you and they’ll flatter you for the secret, but as soon as you give it up… you’ll be nothing to them.

7.27 (12 votes)

Batman : Tu crois être le seul qui puisse engranger la force de s’échapper, où est le détonateur !
Bane : Moi ? Je ne me suis pas échappé !
Batman : Mais l’enfant alors ? L’enfant de Ras Al Ghul a fait l’ascension.
Talia al Ghul : Mais ce n’est pas lui l’enfant de Ras Al Ghul [Miranda poignarde Batman] C’est moi ! Et je n’ai beau ne pas être ordinaire je fais partie des citoyens.
Batman : Miranda ! Pourquoi ?
Talia al Ghul : Talia, c’est ma mère qui m’as appelé Talia avant d’être tué, j’aurai été tué moi même sans la présence de mon protecteur, Bane.
J’ai fait l’ascension hors de la fosse, j’ai retrouvé mon père et je l’ai ramené sur place afin qu’il exerce sa terrible vengeance mais à notre arrivée, les prisonniers et le Docteur avait déjà fait leur œuvre sur mon ami, mon protecteur.
La ligue nous a recueillis, entraîné mais mon père n’arrivais pas à accepter Bane. Il ne voyait en lui qu’un monstre ne faisait que lui rappeler l’enfer dans lequel il avait laisser sa femme mourir. Il a excommunier Bane de la ligue des ombres alors que son seul crime était son amour pour moi.
Je n’ai pas pu pardonner à mon père jusqu’à ce que tu le tue.
Batman : Il voulait tuer des millions d’innocents !
Talia al Ghul : « Innocent » est un mot à manier avec précaution à Gotham Bruce. Je nomme mon père en parachevant son œuvre. Cette vengeance contre l’homme qui l’a tué vient tout simplement récompenser ma patience, vois-tu c’est le long poignard, le poignard qui prend son temps, le poignard qui patiente des années sans oublier qui doucement se fraye un chemin entre les os, c’est ça le poignard qui déchire le plus. [Elle appuie sur le détonateur]
Batman : Ne fais pas ça ! [Le détonateur ne fait pas exploser la bombe] Je crois que ton poignard a été trop lent !

7.22 (8 votes)

- You don’t owe these people anymore. You’ve given them everything.
- Not everything. Not yet.

7.08 (14 votes)

- Si ce personnage est tel que vous le dites, la ville a besoin de moi.
A- Elle a besoin de Bruce Wayne, de vos ressources de votre savoir, elle n’a pas besoin de votre corps ni, de votre vie, c’était une autre époque.
- Vous craignez que si je reprends du service, j’échoue ?
- Non, ce que je crains, c’est que vous le souhaitiez.

7.08 (14 votes)

- So you came back to die with your city.
- No. I came to stop you.

7.06 (7 votes)

- Alors que cherchait elle ?
- Mes empreintes, j’ai trouvé du toner mélangé à du graphite sur le coffre, le relevé est bon et c’est intraçable.
- Passionnant, invitez la pour le thé, vous échangerez vos recettes !
- Voilà que vous voulez me casez avec une voleuse de bijoux ?
- À force, je vous caserai avec une chimpanzé, si cela vous réconciliait avec le monde !

6.96 (13 votes)

- Je suis la vie, je respire… J’ai des sentiments. Maintenant que vous savez, pourriez-vous tirer ? N’est ce pas trop cher payé ?
- Je paye volontiers !

6.67 (5 votes)

Dupont : And you, Preston, the supposed savior of the resistance, are now its destroyer, and, along with them, you’ve given me yourself… calmly… coolly… entirely without incident.
Recteur John Preston : [Le détecteur de mensonge s’affole] No. [Le détecteur montre que Preston est dangereusement calme]
Un technicien : Oh… Shit.
Recteur John Preston : Not without incident.

5.63 (6 votes)

- On ne tire pas, on ne tue pas !
- Vous êtes pas un marrant !

5.56 (8 votes)

Quand on fume du crack vous savez, on devient tellement plus léger. Voyez-vous, vous vous sentez jeune comme quand tous se trouvaient devant vous, comme quand tout était juste… quand tout était juste… juste, juste plus drôle, c’est tout… Et puis ça… ça s’estompe et vous devez en faire encore…

5.38 (3 votes)

Les spectateurs ne sont pas dupes, notre monde n’a rien de magique, il est misérable, totalement terre à terre, mais si on arrive à les mystifier ne serait-ce qu’une seconde, on peut les amener à s’émerveiller, et c’est là qu’il se passe quelque chose de magique.

5.29 (7 votes)

Qu’arrive-t-il au petit Dicky, hein… qui d’autre va s’occuper de lui, à qui d’autre peut-il parler, merde… vous savez, faite gaffe à vos enfants.

5.26 (9 votes)