Kaakook

Acteur / Actrice - Al Pacino

Al Pacino joue dans :


Répliques de Al Pacino (91)

J’ai des mains faites pour l’or et elles sont dans la merde !

9.22 (840 votes)

Je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.

9.12 (703 votes)

La culpabilité, c’est un énorme sac plein de briques, tout ce que tu as à faire, c’est le poser. Pour qui tu le portes ton sac de briques ? Dis-moi Kevin. Dieu ? C’est ça ? Dieu ? Tu sais quoi ? J’vais te dévoiler une petite info exclusive au sujet de Dieu : Dieu aime regarder. C’est un farceur. Réfléchis : il accorde à l’homme les instincts, il vous fait ce cadeau extraordinaire et ensuite, qu’est-ce qu’il s’empresse de faire ? Et ça j’peux te l’jurer, pour son propre divertissement, sa propre distraction cosmique, personnelle, il établit des règles en oppositions. C’est d’un mauvais goût épouvantable… Regarde, mais surtout ne touche pas. Touche, mais surtout ne goûte pas ! Goûte, n’avale surtout pas ! Ha ha ha ! Et pendant que vous êtes tous là à sautiller d’un pied sur l’autre, lui qu’est-ce qu’il fait ? Il se fend la pêche à s’en cogner son vieux cul de cinglé au plafond. C’est un refoulé ! C’est un sadique ! C’est un proprio qu’habite même pas l’immeuble ! Vénérer un truc pareil ? Jamais !

9.04 (156 votes)

Veille fiotte de mes deux couilles ! Tu crois que tu vas me baiser !? Faudrait toute une armée pour m’enculer !

9.01 (404 votes)

Dans ce pays, il faut d’abord faire le fric, et quand tu as le pognon tu as le pouvoir, et quand tu as le pouvoir tu as toute les bonnes femmes.

8.97 (242 votes)

Ne me raconte plus que tu es innocent parce que c’est une insulte à mon intelligence et ça me rend de mauvaise humeur.

8.96 (258 votes)

Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.

8.85 (86 votes)

The World is Yours.

8.84 (317 votes)

Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole… l’une est de fer et l’autre d’acier !

8.83 (314 votes)

Ce n’est pas personnel, c’est uniquement les affaires.

8.8 (174 votes)

- Toi tu peux apprendre, moi je veux posséder ce qui me revient.
- Et qu’est ce qui te revient à toi Tony ?
- Le monde, chico, et tout ce qu’il y a dedans.

8.75 (214 votes)

Tu as été communiste ? Hein, la vie de rêve, on te dit quoi il faut penser, ou quoi écrire, quoi faire, être le mouton tu aimes ? Avec le troupeau des bêtes beeeeeeeeeh beeeeeeeeh cogno cogno. Tu bosses 8-10 heures en te crevant le cul, tu gagnes rien, rien il est à toi. Tu veux qu’on te mettes un tchévato dans ta maison il surveille, il espionne tout ce que tu fais, tout ce que tu dis tout. Tu sais que je bouffe du poulpe trois fois par jour et ces putains de poulpes me sortent par les oreilles maintenant, j’ai des putains de godasses russes que mes pieds ils passent au travers. Qu’est tu dis de ça. Toi tu aimes mieux que je restes dans le lit à rien foutre hein ne me prend pas pour un voyou mec, je suis pas une pute qui vole. Je suis Monsieur Montana Tony prisonnier politique renvoyé par Cuba. J’exige mon putain d’asile politique maintenant. C’est le président Jimmy Carter qui le dit, OK ?

8.7 (243 votes)

Vous avez le droit de vous envoyer ma femme, puisque c’est elle qui vous le demande. Vous avez le droit, de vous vautrer sur son sofa dans la crèche de merde, naze tech-post-moderne et ultra branchée de son ex-mari si ça vous chante… Mais en aucun cas vous n’avez le droit de regarder ma PUTAIN DE TÉLÉVISION !

8.62 (55 votes)

- Ne me tue pas Tony.
- Ok. Mano tue le.

8.6 (219 votes)

Mon père a dit au type que ce serait sa cervelle ou sa signature qui parapherait le contrat. C’est une histoire vraie.

8.54 (93 votes)

C’est le paradis ici… Cette ville, c’est une chatte bien poilue qui demande qu’à se faire fourrer.

8.51 (144 votes)

My father made him an offer he couldn’t refuse.


Say “hello” to my little friend!

8.5 (110 votes)

Le libre arbitre, c’est ça qui fout la merde.

8.48 (56 votes)

Vous êtes tous une bande foireux et des sales cons… vous savez pourquoi… vous avez pas les couilles pour vous imposer dans ce monde. Il vous faut des vrais mecs comme moi, ouais, il vous faut des vrais mecs comme moi.
Et alors là vous pointez vos sales pattes de rapaces et vous vous dites ça c’est un mauvais garçon. Hmmmmm… vous vous prenez pour qui ? Pour des bons… vous êtes des pas bons… vous savez que vous cacher et mentir. Moi… je n’aurai pas ce problème, moi… je dis toujours la vérité et même quand je mens c’est vrai. Alors dites bonne nuit au mauvais garçon. Ouais… c’est la dernière fois que vous voyez un mauvais garçon fringué comme ça. Attention… place au mauvais garçon… attention… mauvais garçon chaud devant !

8.48 (155 votes)

Haut de page