Kaakook

Top - Citations de films de l'année 1962

Si j’aurais su, j’aurais pas venu.

#1
9.24 (175 votes)

On aurait qu’à le foutre dans une grotte où on irait péter chacun notre tour. ça ferait une chambre à gaz…

#2
9.04 (63 votes)

Mon pantalon est décousu et si ça continue on verra l’trou d’mon… Pantalon est décousu…

#3
8.75 (86 votes)

Il n’y a que 2 sortes d’hommes seulement qui vont rester sur cette plage : ceux qui ont déjà été tués et ceux qui vont se faire tuer…


… Bond. James Bond.

#5 7.82 (91 votes)

Les sanglots longs des violons de l’automne
Blessent mon cœur d’une langueur monotone.

#6
7.69 (29 votes)

C’est pas l’alcool qui me manque, c’est l’ivresse !

#7
7.5 (14 votes)

Vous vous en souviendrez, vous vous rappellerez chaque petit détail, car nous sommes à la veille du jour dont on parlera longtemps encore après que nous ayons nous même disparu.

#8
7.41 (17 votes)

Aux chiottes les Teutons ! Bande de mange-merde !

#9
7.22 (8 votes)

Arrière les Esquimaux ! Je rentre seul. Un matador rentre toujours seul ! Plus il est grand, plus il est seul. Je vous laisse à vos banquises, à vos igloos, à vos pingouins. ¡ Por favor Señora ! À quelle heure le train pour Madrid ?

#10
7.22 (8 votes)

Vous tiendrez jusqu’à ce qu’on vous relève.

#11
7.22 (8 votes)

C’est bon la goutte !

#12
6.92 (29 votes)

Vous pouvez m’en croire messieurs, les premières 24 heures de l’invasion seront décisives. Aussi bien pour les alliés que pour les forces allemandes, ce sera le jour le plus long… le jour le plus long.

#13
6.92 (16 votes)

- Oh oui. Dallas, pour demain, ne mettez surtout pas la chemise rouge que vous portiez à votre arrivée.
- Pourquoi ?
- Je ne crois pas, quoiqu’on en dise que les animaux soient daltoniens.
- Un jour un taureau m’a couru après.
- Ah oui ? Vous ne croyez pas que c’était le contraire ?

#14
6.67 (5 votes)

C’était mon steak !

#15
6.67 (5 votes)

Attention aux roches, et surtout, attention aux mirages ! Le Yang-tsé-Kiang n’est pas un fleuve, c’est une avenue. Une avenue de 5000 km qui dégringole du Tibet pour finir dans la mer Jaune, avec des jonques et puis des sampans de chaque côté. Puis au milieu, il y a des… des tourbillons d’îles flottantes avec des orchidées hautes comme des arbres. Le Yang-tsé-Kiang, camarade, c’est des millions de mètres cubes d’or et de fleurs qui descendent vers Nankin, puis avec tout le long des villes ponton où on peut tout acheter, l’alcool de riz, les religions… les garces et l’opium…

#16
6.67 (11 votes)

Si je buvais moins, je serais un autre homme, et j’y tiens pas !

#17
6.67 (5 votes)

Les gastronomes disent que c’est une maison de passe et les vicelards un restaurant chinois.

#18
6.67 (5 votes)

Quand la légende dépasse la réalité, on imprime la légende.

#19
6.43 (4 votes)

Tuer les gens sans raison, c’est une mauvaise habitude. Vous êtes un sabre sans fourreau… Certes, vous maniez très bien l’épée, mais les meilleures épées doivent rester dans leur fourreau.

#20
6.25 (6 votes)

Haut de page