Kaakook

Top - Citations de films de l'année 2000

San est ma fille, ma tribu est la sienne. Si la forêt meurt elle mourra avec elle.

#1
9.41 (92 votes)

Tu sais, avec toi, je pourrais vraiment devenir quelqu’un de bien.

#2
9.38 (295 votes)

Ça pose toujours un problème de soulever un corps en un seul morceau. Apparemment, la meilleure façon de procéder est de découper le corps en 6 morceaux et de les mettre en tas. Une fois que vous avez vos 6 morceaux il faut vous en défaire rapidement parce que votre maman ne serait peut-être pas contente de les trouver dans le congélateur. Il semble que la meilleure façon soit de nourrir les porcs avec. Il faut les mettre à la diète quelques jours. Pour un porc affamé des morceaux de cadavre c’est du coq au vin pour un poivrot. Vous devez raser la tête de vos victimes et leur arracher les dents. Ce sont les seules choses que les porcs ne digèrent pas. Vous pourriez les récupérer après bien sûr mais vous n’avez pas envi de fouiller dans la merde de cochon je suppose. Ils dévorent les os comme du beurre. Il vous faut au moins 16 porcs pour finir le travail en un seule fois. Aussi je vous conseille de vous méfier des types qui élèvent les porcs parce que ces bestiaux sont capables de venir à bout d’un cadavre de 100kg en moins de 8 minutes, ce qui veut dire qu’un porc peut engloutir, en moyenne, un kilo de viande toute les minutes. D’où l’expression se goinfrer comme un porc.

#3
9.32 (299 votes)

L’or pur durcit les cœurs les plus tendres.

#4
9.28 (87 votes)

Cyclope ? Tornade ?… Et vous c’est quoi ? Roulette !?

#5 9.26 (152 votes)

Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà mort.

#6
9.25 (217 votes)

Je suis Matt… Sans toi je me sens aussi seul qu’un chien abandonné au milieu de la route… J’ai envie de t’offrir des cadeaux même si je ne connais pas la date de ton anniversaire. Je veux qu’on passe des moments fantastiques, shopping et cuisine la main dans la main. Je te jure que je ne me moquerai jamais de toi quand tu râperas les pneus contre le trottoir en faisant un créneau. Si tu veux bien vivre avec moi, je nettoierai les toilettes chaque semaines, avec ma langue si tu me le demandes. Je ferai disparaître les mots roploplos et gros nibards de mon vocabulaire. Je serai amoureux fou même si tu t’appelles « Mimi » et que tu veux que je le prononce « Maïemaïe ».
Je laisserai filer un pet que sous les couvertures et seulement dans des circonstances désespérées.
Je… Je ferai un régime pauvre en cholestérol et je n’achèterai pas de voiture de sport rouge quand je ferai ma crise de la cinquantaine.
Tes parents pourront venir nous voir chaque semaine même si ta mère est une enquiquineuse de première… Tu sais tes parents partiront jamais en maison de retraite parce qu’ils viendront vivre avec nous.
Je déclare solennellement que je séparerai le blanc de la couleur, je percerai le mystère du lavage à 30 ou 40°C.
Je ne râlerai jamais en attendant que tu ais fini de te maquiller. Si c’est les chats que tu préfères, je ne te rappellerai jamais qu’un chien peut te sauver la vie si tu te noies mais qu’un chat peut pas…
Je serai ravi de regarder des films de filles avec toi comme « Orgueils et Préjugés ». Je serai partant pour goûter des nouilles au tofu, des crabes du gombo. Je ne ferai pas la moue devant l’horrible goût des légumes qui est masqué par du fromage fondu.
Je m’engage à toujours répondre « oui » quand tu diras « Est-ce que mes cheveux sont bien coiffés comme ça ? ». J’inventerai pour toi un tout nouveau sens du mot câlin. Je serai assez attentionné pour te lire ton horoscope tous les matins. Je conserverai précieusement toutes les cartes d’anniversaire. Je t’écrirai de vraies lettres quand on sera séparé. Je te demanderai jamais où sont mes clés de voiture et je ne laisserai jamais mes chaussettes traîner par terre.
Avec moi tu trouveras toujours le tube de dentifrice bouché. Je m’achèterai des strings et je les porterai pour toi si tu aimes ça. Mon nombril sera toujours vierge de toutes pellicules…
Je veux promener ma langue sur ton clitoris, ce sera l’expérience la plus passionnée et la plus intime que tu ais pu avoir…
Je te le dis, je donnerai toute ma vie pour toi, et si tu ne me réponds pas je suis sûr qu’il y a une partie de moi qui mourra ce soir…

#7
9.23 (329 votes)

Cadeau d’anniversaire de moi à moi ! Oh ! Comment me remercier ?

#8
9.22 (169 votes)

La vie est un rêve effrayant.

#9
9.21 (293 votes)

Nous ne pouvons choisir l’heure de notre mort, mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre.

#10
9.21 (257 votes)

Je t’aime Harry. Tu me donnes l’impression d’être une personne. Tu vois, comme si j’étais vraiment belle.

#11
9.16 (192 votes)

On ne retrouve que des détails, tous ces p’tits rien dont on parle rarement, et on revit certains moments forts même si on n’a pas vraiment envie. C’est tout ça mis ensemble qui restitue une présence. Et on prend conscience du manque, et de la haine qu’on ressent pour celui qui a tout détruit…

#12
9.14 (48 votes)

Force et honneur !

#13
9.13 (219 votes)

Je dois porter sur le monde un regard sans haine.

#14
9.13 (105 votes)

En fin de compte nous mourons tous, nous ne pouvons malheureusement pas choisir notre mort. Mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre, afin que l’on se souvienne de nous comme des Hommes

#15
9.1 (200 votes)

- Il a le droit de faire ça ?
- C’est un concours de boxe non autorisé Tommy ! Pas un concours de chatouille !

#16
9.1 (79 votes)

Mon nom est Maximus Desimus Meridius, commandant en chef des armées du nord, général des légions Félix, fidèle serviteur du vrai empereur Marc Aurel. Père d’un fils assassiné, époux d’une femme assassinée, et j’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre.

#17
9.1 (412 votes)

Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.

#18
9.09 (231 votes)

- Mais je vais où alors ?
- J’sais pas !
- Vous savez pas ou vous vous en foutez ?
- Comme tu préfères !

#19 9.09 (89 votes)

Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.


Haut de page