Kaakook
connexion inscription

Tag - folie

Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C’était mieux que tout, mieux que la drogue, mieux que l’héro, mieux que la dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, snif, pét’, ganja, marie-jeanne, cannabis, beuh, péyotl, buvard, acide, LSD, extasy. Mieux que le sexe, mieux que la fellation, soixante-neuf, partouze, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise. Mieux que le Nutella au beurre de cacahuète et le milk-shake banane. Mieux que toutes les trilogies de George Lucas, l’intégrale des muppets-show, la fin de 2001. Mieux que le déhanché d’Emma Peel, Marilyn, la schtroumpfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de Cindy Crawford. Mieux que la face B d’Abbey Road, les CD d’Hendrix, qu’le p’tit pas de Neil Armstrong sur la lune. Le Space-Mountain, la ronde du Père-Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du Dalaï-Lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de testostérone de Schwarzy, le collagène dans les lèvres de Pamela Anderson. Mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques. Mieux que la défonce de Sade, Rimbaud, Morisson et Castaneda. Mieux que la liberté. Mieux que la vie…

9.16 (8521 votes)

- C’est une bonne situation ça scribe ?
- Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

9.23 (3198 votes)

Avant, je me disais que ma vie était une tragédie. Je me rends compte que c’est une comédie.

9.1 (90 votes)

- Suis-je devenu fou ?
- Oui je pense Chapelier. Mais je vais te dire un secret : la plupart des gens bien le sont.

9.37 (1139 votes)

- Père, suis-je folle ?
- Oui, je crois bien que tu es totalement déboussolée, mais je vais te confier un secret, Alice, la plupart des gens bien le sont.

9.34 (399 votes)

Quand t’es en train de lire une revue de chasse en te masturbant dans ton caca, il t’arrive de t’arrêter et de dire « Wahou, c’est quand même incroyable à quel point je peux être givré ! » ?

8.46 (126 votes)

Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo.

9.35 (2545 votes)

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant… Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup…

9.33 (1508 votes)

- Soit c’est du génie, soit c’est de la folie.
- Ce qui est le plus marrant, c’est que le plus souvent, ces deux choses vont ensemble.

9.36 (508 votes)

- Où va t-on mademoiselle ?
- Dans les étoiles !

9.36 (1277 votes)

Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse…

9.34 (2948 votes)

- C’est par ici qu’il est passé.
- Qui donc ?
- Un certain lapin.
- Vous en êtes sûr ?
- Sur de quoi ?
- Qu’il est passé par là.
- Qui donc ?
- Le lapin.
- Quel lapin ?

9.31 (207 votes)

- Il y a que trois choses que tu ne m’as pas demandé de faire, que je regrette et j’aurais été cap…
- Genre ?
- Manger des fourmis, insulter les chômeurs qui sortent de l’ANPE… t’aimer comme un fou.

9.17 (3560 votes)

Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.

9.13 (975 votes)

Chère Karen,

Si tu lis cette lettre, ça veut dire que j’ai finalement eu le courage de la poster et c’est tant mieux pour moi. Tu ne me connais pas très bien mais une fois lancé j’ai tendance à parler pendant des heures de mes difficultés d’écrivain, mais c’est la chose la plus difficile que j’ai jamais eu à écrire de toute ma vie ; il n’y a pas de façon simple de dire ça alors j’vais m’lancer. J’ai rencontré quelqu’un par accident, j’l’avais pas prévu ça m’est tombé d’ssus par surprise et ça a été le coup d’foudre, elle a dit un truc j’en ai dit un autre et l’instant d’après je voulais passer le reste de ma vie dans cette conversation. Je sens tout au fond de moi que ça pourrait être la femme de ma vie. Elle est complètement dingue d’une façon qui m’fait sourire, elle est vraiment disjonctée et cela demande qu’on s’occupe d’elle en permanence, cette fille c’est toi Karen. Ça c’est la bonne nouvelle, la mauvaise c’est que je ne sais pas comment faire pour être avec toi en c’moment et ça m’fiche vraiment la trouille parce que si je ne suis pas à tes cotés maintenant j’ai le sentiment qu’on va s’perdre de vue. C’est un monde vaste et dur, plein d’imprévus et il suffit de cligner des yeux pour manquer le moment essentiel, le moment qui aurait pu tout changer, je ne sais pas ce qui se passe entre nous je ne sais pas te dire pourquoi tu devrais me faire une confiance aveugle, mais bon dieu tu sens bon comme des gâteaux fait maison et ton café est excellent c’est tout de même pas rien tout ça. Appelle moi.

Infidèlement tiens Hank.

8.53 (92 votes)

Si je te disais ce qui est dingue pour moi. C’est de passer 40 années de sa vie à travailler huit heures par jour, cinq jours sur sept, dans un bureau minable, avant d’être jeté. Se retrouver dans un asile de vieillards, à appeler la mort de ses vœux dans l’angoisse de ne pas arriver jusqu’aux toilettes à temps. Pour toi, ce n’est pas de la folie ça ?

5.83 (2 votes)