Kaakook
connexion inscription

Top - Citations de films de l'année 2009

Il y a tellement de choses que je voudrais faire, je voudrais prendre l’avion pendant des heures et ne pas stresser de ne pas pouvoir joindre mon médecin. Ouais, partir en partir en voyage avec mon sac à dos et vivre plein de choses, voir le monde, j’aimerais avoir le temps de… de découvrir qui je suis, de connaitre mes goûts, faire des choses, essayer des choses et m’évader pour une fois. qu’est ce que je serais contente d’aller courir, je pense à ça parfois, je me pose la question : « ça fait quoi de courir ? »

#181
9.03 (93 votes)

- J’te pique une pomme !
- Piquez, piquez donc elles viennent du verger elles sont farouchement bonnes, Thomasss.

#182
9.03 (62 votes)

Vous avez bien une amicale des anciens nazis ? un club ? une association peut-être ?

#183
9.03 (175 votes)

Et puis, c’est quoi un mec bien ? Ça existe pas dans la vraie vie… Tu sais ce qu’elle disait maman ? Sur 10 mecs, y’a 11 cons !

#184
9.02 (41 votes)

- Ça a été un vrai plaisir de vous rencontrer.
- Va te faire mettre !
- Je vais demander une licence et devenir barman.
- Suce moi la bite !
- Non merci.

#185
9.01 (172 votes)

On se met pas à ne plus aimer quelqu’un. On se met à aimer quelqu’un d’autre, peut-être aussi parce qu’il y a de la place…

#186
9.01 (111 votes)

- Et qu’est-ce qui s’est passé ? Elle m’a chié sur la figure… littéralement…
- Littéralement ?
- Pas littéralement… C’est dégueulasse ce que tu dis là !

#187
9.01 (142 votes)

Qu’y avait-il avant le big-bang ? Et bien, il n’y avait pas d’avant. Parce qu’avant le big-bang, le temps n’existait pas. Le temps résulte même de l’expansion de l’univers. Mais que se passera t-il quand l’expansion de l’univers aura achevé sa course et inversera son mouvement ? Quelle sera la nature du temps après ? Si la théorie des cordes est exacte, l’univers posséderait neuf dimensions spatiales et une dimension temporelle, on peut imaginer au départ que toutes les dimensions étaient entortillées et qu’au cours du big-bang les trois dimensions spatiales que nous connaissons : la largeur, la longueur, et la profondeur, et la dimension temporelle que nous appelons le temps se sont déployées. Les six autres demeurant minuscules enroulées sur elles-mêmes. Et si on admet le fait que nous vivons dans un monde aux dimensions enroulées alors comment faire la part entre l’illusion et la réalité ? Le temps pour nous, tel que nous le connaissons est une dimension que l’on peut parcourir que dans une seule direction mais qu’arriverait-il si l’une des autres dimensions n’est pas spatiale mais temporelle. Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.

#188
9.01 (61 votes)

- Hubert, you are sooo French !
- Haha toi aussi !

#189
9 (140 votes)

Tu peux être un héros mort ou un lâche vivant.

#190
9 (50 votes)

Il parait qu’en enfer il y a un cercle réservé a ceux qui gâchent le bon scotch.

#191
9 (60 votes)

J’avais besoin d’eux et ils avaient besoin de moi.

#192
9 (120 votes)

- Oui Bill, c’est Hubert.
- Ahh Houbert, Sacré Houbert son of a bitch.
- Mouiii, sans doute.

#193
8.99 (128 votes)

Au revoir Shoshanna !

#194
8.99 (59 votes)

Écureuil !

#195
8.99 (79 votes)

Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient pour mon âme invincible et fière ; je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme .

#196
8.99 (89 votes)

Simon : Le truc à savoir avec Kévin c’est qu’il faut faire marcher son imagination alors laisse tomber le reste…
Kevin le cerveau : On ne connait que son prénom et il n’aime pas la ville. Quand je dis qu’il n’aime pas la ville, je dois préciser surtout qu’il vit à la campagne, là où il y a des arbres, principalement en forêt.
Carl : Les bois ?
Kevin le cerveau : Oui et ça vient juste après son prénom donc prénom des bois…
Carl : Robin des Bois !
Kevin le cerveau : Ouiiiiiiii ! Bravo ! Génial ! On carbure à 200 à l’heure !
Carl : Pourquoi tu m’as pas dit qu’il vivait à Sherwood et qu’il se battait avec un arc et des flèches ?
Kevin le cerveau : Ouais… mais de qui tu parles ?
Carl : Bah Robin des Bois !
Kevin le cerveau : Euh… j’en savais rien !

#197
8.99 (59 votes)

Certaines règles sont faites pour être transgressées.

#198
8.99 (99 votes)

Après les millier de fois t’avoir dit t’aimer, comment as-tu pu laisser un mot briser toute la foi que tu avais en moi.

#199
8.99 (208 votes)

- Ça fait chier ! Réaliser que tout ce à quoi on a pu croire, finalement c’est des conneries. Ça fait chier.
- De quoi tu parles ?
- Oh tu sais, le destin, les âme-sœurs, le grand amour, tous ces contes de fées ça ne veut rien dire.

#200
8.99 (258 votes)

Je veux lier mon destin au tien de toutes les façons humainement possible, car je ne peux vivre dans un monde où tu n’existes pas !

#201
8.99 (119 votes)

- Je m’présente : Lt. Aldo Raine, j’ai mon unité spéciale à former et je me cherche 8 soldats… 8 soldats américain, et juif. Vous avez ptet entendu de l’armada qui va débarquer, et ben… on va prendre un peu d’avance sur eux… On va nous parachuter en France habillé en civils… Et une fois qu’on sera en territoire ennemi, comme une vrai troupe de guérilleros, on aura une mission à remplir, et rien qu’une : tuer des nazis.
Bon alors je sais pas pour vous, mais, ce qui est sur c’est que j’ai pas foutu le camp de ma montagne, je me suis pas farci 8000 bornes de flottes, j’ai pas arpenté la moitié de la Sicile, et j’ai pas été largué par un zinc pour donner aux nazis des leçons d’humanités… Les nazis n’ont aucune humanité. Ce sont les fantassins d’un fou furieux assoiffé de meurtre bouffeur de juifs et il faut les détruire. Et c’est pour ça que tous les enfoirés en uniforme nazi qui croiseront notre chemin… On les liquidera…
Je suis le descendant direct d’un homme des montagnes, Jim Bridger, ça fait que j’ai un peu de sang indien et notre plan de bataille et ben il va venir tout droit de la résistance apache. On va pas faire dans la dentelle avec les allemands.
C’est notre cruauté qui leur fera comprendre qui ont est. Et ils auront plus aucun doute sur notre cruauté quand ils tomberont sur les corps démembré, écharpé de leurs frères qu’on sèmera derrière nous. Et les allemands vont pas avoir à faire le moindre effort pour imaginer la cruauté que leurs frères vont endurer entre nos mains, les talons de nos bottes et le tranchant de nos lames…
Les allemands seront malades en pensant à nous. Les allemands vont tous parler de nous. Les allemands auront une putain de trouille de nous. Et quand les allemands fermeront les yeux le soir et que leurs subconscients les torturera pour le mal qu’ils ont fait, ils vont penser à nous et j’vous jure que c’est ça qui va les torturer… Ça vous tente ?
- Oui mon lieutenant.
- Mmh v’la c’que j’aime entendre. Mais il faut que j’vous affranchisse tous mes jeunes guerriers, aussitôt que vous passerez sous mes ordres y’aura une dette sur votre dos. Dette que vous aurez envers moi, en personne.
Chacun des hommes ici qui passent sous mes ordres me doit 100 scalps ! Et j’les veux mes scalps. Tous autant que vous êtes vous me fournirez 100 scalps nazis prélevés sur la tête de 100 cadavres nazis… Jusqu’à en crever s’il le faut.

#202
8.98 (39 votes)

Petit copain, petite copine, c’est des concepts. Franchement c’est puéril.

#203
8.98 (265 votes)

Réussir ce n’est pas toujours ce qu’on croit. Ce n’est pas devenir célèbre, ni riche ou encore puissant. Réussir c’est sortir de son lit le matin et être heureux de ce qu’on va faire durant la journée, si heureux qu’on a l’impression de s’envoler. C’est travailler avec des gens qu’on aime. Réussir, c’est être en contact avec le monde et communiquer sa passion. C’est trouver une façon de rassembler des gens qui n’ont peut-être rien d’autre en commun qu’un rêve. C’est se coucher le soir en se disant qu’on a fait du mieux qu’on a pu. Réussir c’est connaître la joie, la liberté et l’amitié. Je dirais que réussir, c’est aimer.

#204
8.98 (39 votes)

Vous savez ce que c’est quand vous voyez quelqu’un de séduisant qui vous sourit et que votre cœur se met à fondre comme du beurre chaud sur une tartine grillée ? Eh bien c’est exactement ce que je ressens quand je vois un magasin… Sauf que c’est encore mieux.

#205
8.98 (49 votes)

Jordan si j’t’attrape : j’te défonce !

#206
8.98 (39 votes)

Manny : Siid ! Donnes-lui les petits : c’est leur mère !!
Sid : Et comment j’peux savoir que c’est leur mère ?!
Manny : Mais il te faut quoi ?! Un livret de famille ?! C’est une dinosaure !!
Sid : Tu n’peux pas me demander ça ! J’ai sué sang et eau pour les élever !…
Manny : Depuis ce matin ?! Rends-lui ses p’tits, crétin !
Sid : Hé, toi ! Ce sont MES enfants, d’accord !
Mère dinosaure : Groo ??
Sid : … Si tu les veux, il faudra me passer sur le corps !…
Mère dinosaure : ?! Groooo !!
Sid : Aaaaah !!

#207
8.98 (39 votes)

- Disons que je me suis réveillée un matin et j’ai su.
- Su quoi ?
- Ce dont je n’avais jamais été sûre avec toi.
[Silence]
- Ça fait chier. Réaliser que tout ce qu’on a pu croire finalement c’est des conneries. Ça fait chier.

#208
8.97 (203 votes)

Même les romans les plus stupides ont quelque chose de vrai à dire.

#209
8.97 (58 votes)

Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire.

#210
8.96 (163 votes)