Kaakook

Acteur / Actrice - Joëlle Guigui

Joëlle Guigui joue dans :


Répliques de Joëlle Guigui (189)

Pauvres crétins, le premier but que je viens de leur mettre n’est que le premier d’une longue série.

5 (0 vote)

- Viens, approche un peu, qu’est-ce que tu attends ?
- Je ne te laisserai pas me battre, Landers !
- C’est moi le plus fort d’entre nous deux !

5 (0 vote)

La Muppet a gagné ça c’est évident mais dans le duel entre Atton et Landers c’est toujours match nul !

5 (0 vote)

Je suis désolé de t’avoir frappé comme ça Atton mais tu le sais aussi bien que moi, ce sont les aléas du métier.

5 (0 vote)

Bruce Harper : Regarde c’est Thomas Price !
Thomas Price : Qui est-ce ? Je ne le connais pas !
Bruce Harper : Thomas, je te présente Olivier Atton, c’est lui qui t’a envoyé le message sur ce ballon alors tu acceptes le défi ?
Thomas Price : Quoi ? C’est ce môme qui a tiré ?
Freddy Marshall : C’est impossible, il est beaucoup trop petit, ça ne peut pas être lui !
Thomas Price : Tu plaisantes ou quoi Harper ? Ce n’est pas cette demi portion qui a envoyé ce ballon avec une telle puissance.

5 (0 vote)

Thomas Price : Ah vous voilà les gars ! Eh ben, vous tombez bien ! Vous voyez ce gamin devant vous ? Il a un tir super puissant, il m’a lancé un défi avec ce ballon que j’ai en main mais avant de pouvoir directement m’affronter, il devra tout seul et sans jamais perdre le ballon dribbler tous les dix autres joueurs de mon équipe.
Bruce Harper : Quoi ? Rien que ça hein ?
Thomas Price : Si ça ne te convient pas, tu peux toujours rentrer chez toi !
Bruce Harper : Ce n’est pas loyal !
Olivier Atton : J’accepte !
Bruce Harper : Ecoute, tu vas te retrouver tout seul contre toute une équipe entière, tu es fou ?

5 (0 vote)

- Mais c’est pourtant bel et bien Olivier qui l’a envoyé, j’en suis témoin, je t’assure !
- On a assez perdu de temps, nous allons tout de suite savoir si ce petit champion est aussi fort que ça !
- Olivier, fais gaffe !
- C’est pas croyable, il a réussi à renvoyer le ballon, je n’en reviens pas ! Je suis fou de rage, non seulement il a réussi à me renvoyer le ballon mais en plus, il s’est arrangé pour le faire passer sous le bus comme si de rien n’était alors c’est vrai, c’est donc toi qui as envoyé ce message, c’est donc toi Olivier Atton !
- Tu vois Thomas que ce n’est pas toi le meilleur, je savais bien qu’un jour tu trouverais à qui parler !

5 (0 vote)

Oh là, là, là, là, là, quels dribbles, il est absolument génial !

5 (0 vote)

- Un boulet de canon ça c’est imblocable !
- Non, ce n’est pas vrai !
- Tu as marqué ce but comme un champion, bravo Olivier !
- Marquer les autres joueurs est inutile, ça ne sert à rien, ils comptent pour du beurre, nous allons faire comme s’ils n’existaient pas et tous nous concentrer sur ce frimeur.

5 (0 vote)

Ça va être un affrontement terrible, je le sens !

5 (0 vote)

- Comment Ed a-t-il pu se faire avoir de cette façon, je n’y comprends rien ?
- La seule erreur que Ed ait commise est d’avoir cru que Schneider ne changeait jamais sa façon de tirer : il l’a vu armer à bout portant du pied gauche et se tenait déjà prêt à plonger pour arrêter son tir mais l’autre avait anticipé son geste et du coup, il a changé son pied et donc d’angle de tir et il n’avait plus qu’à pousser tranquillement le ballon dans les buts, l’occasion était trop belle pour Schneider, je dois avouer que je me serais fait avoir de la même manière.

5 (0 vote)

- Là, là je le retrouve, il est en train de redevenir comme avant.
- Je ne dois plus me laisser prendre aux pièges par les sentiments, je ne veux plus être battu, plus jamais, tu vas comprendre ta douleur Olivier Atton.
- Tu résistes maintenant. Le voilà fin prêt, j’ai remis en route la machine, je suis fier de moi, Mark Landers est redevenu un prédateur redoutable.

5 (0 vote)

- Olivier ?
- Oui !
- Je parie que tu te demandes où a bien pu passer Landers !
- C’est vrai ça !
- Il nous fait un coup de bluff et je parie qu’il sera là le jour du début du tournoi et encore pile à l’heure.
- Espérons que tu aies raison Bruce !

5 (0 vote)

Thomas Price : Ce n’est pas un docteur qui va me donner des ordres ! Si vous n’êtes pas capable de me soigner correctement, j’irai voir un autre médecin. De toute façon, je fais ce que j’ai envie de faire. Salut Freddy !
Freddy Marshall : Ah, excuse-moi Thomas, je viens d’écouter mais je suis désolé tu ne joueras pas dans ce championnat. Ne te préoccupe pas pour tes amis, ils comprendront !
Thomas Price : Laisse-moi ! Attends il faut absolument que je joue, j’ai un compte à régler avec quelqu’un.
Mark Landers : Un gardien imbattable hein ? Eh bien on va voir s’il va réussir à arrêter ce ballon !
Thomas Price : Mark Landers de l’équipe des Muppet !

5 (0 vote)

- Quelle malchance, j’avais pris tout le monde par surprise, maudit poteau !
- On peut dire qu’on a eu du bol !

5 (0 vote)

Malheur de malheur, je me suis concentré sur Olivier et je n’ai même pas vu Bruce arriver, c’est une faute impardonnable ça !

5 (0 vote)

Et moi je compte pour du beurre ?

5 (0 vote)

Pas question qu’ils marquent, tous leurs tirs seront bloqués !

5 (0 vote)

Nous fantastiques ? Mais ils se moquent de nous, c’est Olivier qu’il faut remercier et pas nous autres, c’est lui qui nous a fait croire que nous étions capables de battre Saint Francis et si nous avons réussi à battre les Naugthy Boys pendant le match d’entraînement et si nous perdons seulement un à zéro, c’est bien grâce à Olivier, il nous a redonné confiance et a cru en chacun de nous autres, jusqu’à présent, nous avons disputé cette partie en comptant uniquement sur lui mais une équipe de football est composée de onze joueurs et c’est pourquoi nous devons tous nous battre pour essayer de récupérer le ballon et c’est pour nous le minimum à faire.

5 (0 vote)

Je dois absolument avoir ce ballon et le donner à Olivier sinon on perd le match ! À toi Olivier ! Continue jusqu’au but adverse et va marquer c’est notre dernière chance !

5 (0 vote)

Haut de page