Kaakook

Top - Citations de films de l'année 2011

Nous nions l’existence de nos anges. Nous nous persuadons qu’ils ne peuvent pas exister. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins, et quand on s’y attend le moins. Ils peuvent s’exprimer à travers tout être sorti de notre imaginaire. Ils crieront à travers des démons s’il le faut. Pour nous pousser à engager le combat.

#1
9.38 (86 votes)

- Quelle tête elle a ? C’est peut-être un thon !
- Ce n’est pas ça qui m’intéresse. Pour moi, ça passe d’abord par une relation d’esprit à esprit...
- Ouais, ben, si ça se trouve, c’est une relation d’esprit à thon !

#2
9.38 (909 votes)

- Alors ?
- C’est pas un thon...
- Ah oui ! Vous avez de la chance, ça doit être la seule fille de Dunkerque qui a encore toutes ses dents...

#3
9.38 (474 votes)

Tu t’fiche de moi là ? J’te vois pas pendant 6 mois et toi, tu t’ramènes avec un Kinder !

#4
9.38 (426 votes)

Pas de bras, pas de chocolat.

#5
9.37 (1098 votes)

- Elle fait 53 kg !
- Ah ba c’est bien ça 53 kg, mais bon faut pas qu’elle fasse 1 mètre quand même !

#6
9.37 (531 votes)

Mon plus grand handicap, c’est pas d’être en fauteuil, c’est d’être sans elle.

#7
9.37 (1105 votes)

Si je connais, c’est une pub ! Pour du café non ?
[...]
Oyez, oyez parmandas, on m’attend au château de Vaux-le-Viconte je dois y conduire des menestrelles ! Oui je suis bon chevalier !
[...]
Ah non c’est chelou, c’est des gens qui sont pas vêtus. Je vois des gens courir mais, mais pas d’habits. Et ça glousse. Il était chaud Bach ! Il devait emballer avec ça lui, c’est le Barry White de l’époque !
[...]
Je connais celle là ! Si, si je la connais, tout le monde la connait ! Mais si ! « Bonjour, vous êtes bien aux ASSEDIC de Paris, toutes nos lignes sont actuellement occupées, le temps d’attente est d’environs 2 ans. »
[...]
C’est Tom & Jerry ça non ?

#8
9.37 (683 votes)

Driss : Et ça coûte combien, ça ?
La vendeuse : Je crois qu’il est à 30 000 euros, mais je peux vérifier si vous voulez.
Driss : Ouais vaut mieux vérifier quand même ! Ça me parait exagéré comme prix. [Elle part vérifier] Vous allez pas acheter cette croûte là à 30 000 euros ? Le mec il a saigné du nez sur un compot et il d’mande 30 000 euros ?
Philippe : Aller arrêtez de dire n’importe quoi et donnez-moi un chocolat.
Driss : Nan.
Philippe : Donnez-moi un chocolat.
Driss : Pas d’bras, pas d’chocolat.
Philippe : ...
Driss : C’est une vanne, hein ! Nan mais je déconne !

#9
9.36 (723 votes)

- Et la jupe elle est où là ?
- Nan ça c’est des bas de contention, si je les mets pas je risque de m’évanouir...
- Moi je vais pas vous mettre des bas !! Même pour vous vaut mieux vous évanouir franchement ! Un moment donné faut... on dit non !!

#10
9.36 (519 votes)

- C’est un truc de ouf ça !
- Bon bah vous avez fini de jouer, vous ?
- Hé mais en fait vous sentez rien du tout là ?

#11
9.34 (280 votes)

Jamais le temps à tes côtés ne me paraîtra assez long ; Commençons par l’éternité...

#12
9.32 (301 votes)

Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous. On ne sait pas quelle forme ils vont prendre. Un jour c’est un vieillard, le lendemain une petite fille. Mais les apparences sont trompeuses. Ils peuvent être aussi féroces que des dragons. Pourtant ils ne sont pas là pour se battre à notre place. Mais pour chuchoter depuis les feux de la rampe, pour nous rappeler que c’est nous, chacun de nous, qui détenons le pouvoir dans les mondes que nous créons.

#13
9.3 (76 votes)

J’ai conscience que ce sera dur, mais c’est ce que je veux. Je te veux, pour toujours. Une vie n’y suffira pas.

#14
9.29 (456 votes)

- Comment vous vivez l’idée d’être un assisté ? Ça vous gêne pas de vivre sur le dos des autres ?
- Ça va, merci. Et vous ?
- Vous pensez que vous serez quand même capable de travailler ?
- Vous en avez de l’humour.

#15
9.29 (302 votes)

Moi j’ai été élevé dans l’idée qu’on pissait sur le monde.

#16
9.28 (170 votes)

Personne n’a jamais aimé personne comme je t’aime.

#17
9.27 (154 votes)

- After all this time?
- Always.

#18
9.25 (83 votes)

Quand on s’imprègne d’une personne ce n’est plus la force de gravité qui nous retient au sol mais elle. On pourrait tout être pour cette personne, un frère, un amie... un protecteur.

#19
9.22 (118 votes)

T’imprimes t’imprimes t’imprimes et tu te casses !

#20
9.21 (397 votes)

L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.

#21
9.21 (280 votes)

Je pense à toi tout le temps. Je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. Je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. Je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu’à toi, avec l’effet contraire. Je pense à toi quand je te vois et aussi quand je ne te vois pas. J’aimerais tant faire autre chose que penser à toi mais je n’y arrive pas. Si tu connais un truc pour t’oublier, fais le moi savoir. Je viens de passer le pire week-end de ma vie. Jamais personne ne m’a manqué comme ça. Sans toi, ma vie est une salle d’attente. Qu’y a-t-il de plus affreux qu’une salle d’attente d’hôpital, avec son éclairage au néon et le linoléum par terre ? Est-ce humain de me faire ça ? En plus, dans ma salle d’attente, je suis seul, il n’y a pas d’autres blessés graves avec du sang qui coule pour me rassurer, ni de magasines sur une table basse pour me distraire, ni de distributeurs de tickets numérotés pour espérer que mon attente prendra fin. J’ai très mal au ventre et personne ne me soigne. Être amoureux c’est cela : un mal de ventre dont le seul remède, c’est toi. J’ignorais que ton prénom prendrait tant de place dans ma vie.

#22
9.2 (326 votes)

Les gens s’interessent à l’art parce que c’est la seule trace de notre passage sur terre.

#23
9.19 (238 votes)

Tes joues roses, tes deux pieds gauches et ton cœur qui bat. C’est comme ça que je me souviendrai de toi.

#24
9.17 (147 votes)

Je te dérange pas Patrick Juvet ? Tu veux un café ?

#25
9.15 (306 votes)

- Je te retrouve à l’autel.
- Je serai la fille en blanc.
- Tu es très convaincante.

#26
9.13 (163 votes)

Et finalement... cette question... le mystère... Qui raconte l’histoire de qui... Qui lève le rideau... Qui choisit les pas que nous allons danser... Qui nous rend fou... nous cingle de coups de fouet et nous acclame dans la victoire quand nous survivons à l’impossible... Qui fait tout cela... Qui fait en sorte que notre existence honore les autres... Qui envoie des monstres pour nous tuer... Et en même temps nous chante que nous ne mourrons jamais... Qui nous apprend ce qui est vérité, ce qui est mensonge... Qui décide pourquoi l’on vit et quel combat mérite que l’on risque la mort... Qui nous enchaîne, et qui détient la clé qui peut nous libérer... C’est VOUS, vous avez toutes les armes en vous, alors battez-vous !

#27
9.12 (137 votes)

- J’aime bien Goya.
- Moi aussi mais bon faut dire que depuis Pandi-Panda elle a rien fait de terrible !

#28
9.1 (191 votes)

Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu’un amour impossible pour une personne hors d’atteinte.

#29
9.08 (185 votes)

Non, mais, ça va pas là ? Prends ton plumeau et dégage ! Je mange !

#30
9.06 (128 votes)

Hé Blondie ! tu sais comment on noie une blonde ? En collant un miroir au fond d’une piscine.

#31
9.05 (201 votes)

- Excusez-moi vous sauriez où je peux trouver une bière ?
- J’sais pas moi... peut-être dans tes cheveux ?

#32
9.05 (243 votes)

Il est possible de fuir celui que l’on craint, de lutter contre celui que l’on hait. Lorsqu’on aime son assassin, on n’a plus le choix. Car comment fuir et lutter si cela signifie blesser l’aimé ? Si la vie est la seule chose à lui donner, comment la lui refuser ? Quand on l’aime réellement ?

#33
9.04 (73 votes)

J’étais amoureuse de la seule idée d’aimer.

#34
9.03 (135 votes)

J’aimerais dire quelque chose. Ça change rien qu’Harry soit mort. Des gens meurent tout les jours, des amis, de la famille. Oui, on a perdu Harry cette nuit, mais il est toujours là, dans nos cœurs, comme Fred, et Remus, et Tonks, tous. Ils ne sont pas morts en vain, [À Voldemort] mais vous oui, parce que vous vous trompez ! Le cœur d’Harry bâtait pour nous, pour nous tous, ce n’est pas fini !

#35
9.03 (103 votes)

- Ne me laisse pas tomber...
- Jamais !

#36
9.02 (82 votes)

On souhaite toujours obtenir par-dessus tout, ce qui est inaccessible.

#37
9.02 (112 votes)

Tu ne sais pas ce que tu veux, Ally. Tu es tellement occupé à essayer d’être ce que tout le monde veut que tu sois que tu ne sais pas qui tu es.

#38
9.02 (123 votes)

Un jour sans réponse, on croit à une stratégie. Deux jours sans réponse, on se vexe. Trois jours sans réponse, on tombe amoureux.

#39
9 (150 votes)

You give me a time and a place. I give you a five-minute window, anything happens in that five minutes and I’m yours no matter what. I don’t sit in while you’re running it down ; I don’t carry a gun... I drive.

#40
8.99 (79 votes)