Kaakook

Acteur / Actrice - Bruce Willis

Bruce Willis joue dans :


Répliques de Bruce Willis (94)

C’est pas la fête de la Saint Jean, mais c’est pas grave.

5.83 (2 votes)

- Sur ta tombe, il y aura écrit « toujours au mauvais endroit, au mauvais moment ».
- Ou alors « yi-pee ki yay, pauvre con ». [John le tue]

5.83 (2 votes)

- C’est ce que tu comptes faire, tu veux m’abattre dans ce parking, ni vu, ni connu, comme pour la famille Ling. Tu crois qu’ils ont été dupes ?
- C’était un stupide vieillard qui n’aurait pas fermé sa gueule et tu sais bien que je lui ai juste collé une arme dans la bouche et qu’il a eu une attaque, il a crevé et alors quoi ?
- Alors quoi ?
- Si ça c’était passé autrement, s’il était en vie, s’il n’avait pas eu une attaque, tu m’aurais sûrement félicité en disant : « Bon boulot Frank… » et tu sais que les bavures font parties de notre métier, c’est comme ça.
- Il a poussé son dernier soupir pendant que tu étais en train d’effacer des empreintes dans la chambre.
- On aurait plongé à cause de lui.
- Cet homme était innocent.
- On aurait plongé et tu l’sais, Jack.
- Cet homme avait une femme.
- Il nous aurait fait plonger !
- Cet homme avait des enfants.
- Je te dis qu’on aurait plongé à cause de lui ! Qu’est-ce qu’on aurait dû faire ?
- Tout ce qu’il fallait faire c’était dire la vérité au juge.
- J’l’emmerde la vérité !

5.71 (11 votes)

Roark se serait-il donné autant de mal juste pour torturer un vieux bonhomme brisé, comme un gosse en train de jouer avec une mouche après lui avoir arraché les ailes ?

5.65 (13 votes)

Une journaliste : Le meurtrier présumé s’appelle Kevin Crumb. Il souffre d’une pathologie controversée, le trouble dissociatif de l’identité. Les rumeurs qui émanent de la scène de crime sont incroyables. Il y a deux hypothèses contradictoires. La question demeure. Le suspect qui a reçu deux balles à bout portant, a-t-il survécu ou succombé à ses blessures ? D’après les rapports, l’une de ses personnalités serait l’amalgame de plusieurs animaux du zoo de Philadelphie dans lequel il était employé. La presse désigne déjà cet agresseur présumé par un nom sinistre. D’après ce qu’ont déclaré les enquêteurs, du fait de ses nombreuses personnalités, on appellerait cet homme « La Horde ».
Une cliente du café : Ça fait penser à ce cinglé en chaise roulante qu’ils avaient fini par interner il y a quinze ans. Lui aussi, on lui avait donné un drôle de surnom. C’était quoi, déjà ?
David Dunn : Le bonhomme qui casse.

5.45 (1 vote)

- Comment ça va, David ? Je vous ai toujours considéré comme un ami.
- Elijah ?
- Vous ne devriez pas rester dans l’ombre. Vous pouvez vous cacher parce-que les petits voleurs de voiture et les petits braqueurs des rues ne requièrent pas tous votre potentiel. Vous n’utilisez qu’un pourcent de vos capacités contre ces criminels minables.
- Il n’y a peut-être rien à cacher, Elijah.
- J’ai trouvé quelqu’un contre qui vous devrez mobiliser 100% de votre potentiel. Un tueur en série surhumain.
- Ne faîtes pas ça ! Pourquoi serions-nous les seuls ? Nous croyons peut-être en une chose qui n’existe pas.
- Aujourd’hui, nous allons nous rendre dans la plus haute tour de la ville. Là, la Horde sera révélée au monde. Une entreprise de produits chimiques occupe trois étages de ce bâtiment. Je vais le faire exploser en utilisant ces produits chimiques. Essayez un peu de nous en empêcher. C’est le grand jour, vous allez faire votre coming out. Au moins, vous savez déjà comment vous habiller. J’ai coupé l’arrivé d’eau de votre chambre, David. Il ne reste que la porte…
- Elijah…
- … en métal. Mais vous n’arriverez jamais à défoncer cette porte pour la bonne raison que les os se brisent contre le métal et que vous êtes un homme ordinaire. Il y aura beaucoup de morts dans les heures qui viennent, Superviseur, si vous vous refusez à défoncer cette porte.

5.45 (1 vote)

- Où est le témoin ?
- Tu l’as devant toi.

5.22 (13 votes)

- Vous avez meilleure mine. Vous sortez ? Vous vous faites des amis ?
- Hum… pas tellement non. Comme vous l’avez dit, ça prend du temps.
- Quelque soit votre secret continuez.
- Hé hé, d’accord je vais continuer.

5 (0 vote)

- So you’re not gonna kill me?
- No… Jack is.

5 (0 vote)

- Mais cette moto, à qui elle est ?
- C’est un chopper, ma puce.
- Le chopper, à qui il est ?
- À Zed.
- Qui c’est Zed ?
- C’était un pauvre type. Il est en enfer à l’heure qu’il est.

5 (0 vote)

Hé là-haut ! Envoyez-moi un coup de jus de pomme.

5 (0 vote)

- Madeline regarde-toi !
- Hein ?
- Est-ce que tu t’es vu ?!
- … Ernest ! Mon cul ! Je peux voir… mon cul !

5 (0 vote)

Touche à ma fille et je t’enfile un parapluie dans le cul.

5 (0 vote)

- C’est très délicat de votre part… Je suppose que vous êtes notre mystérieux invité surprise ? Je vous trouve bien gênant, pour un gardien de la sécurité.
- HIIIN [bruit de buzzer de réponse fausse] ! Désolé, Hans, vous avez perdu ! Il y a erreur sur la personne ! Mais vous avez droit à une deuxième chance.

4.67 (5 votes)

Haut de page