Kaakook

Top - Citations de films et séries des années 1970

On va tous crever là parce que t’es qu’un con et t’es cocu. T’es cocu et t’en redemande.

#101 8.06 (26 votes)

Eh ! Vous avez oublié vot’ Scrabble !

#102 8.03 (61 votes)

- Capitaine, si vous voulez raconter des bobards à ces gens-là ça vous regarde, mais pas avec moi !
- Il suffit Callahan ! Votre conduite vous vaut soixante jours de suspension !
- Mettez-en quatre-vingt-dix !
- Cent quatre-vingt et rendez-moi votre étoile !
- [Donnant son étoile] Tenez, ça va vous faire un suppositoire à sept branches !
- Qu’est-ce que vous osez dire ?!
- J’ai dit : collez-vous l’étoile dans l’cul !

#103 8 (20 votes)

What can you say about a twenty-five year old girl who died? That she was beautiful and brilliant. That she loved Mozart and Bach. The Beatles. And me.


Quand il n’y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur terre.


À un poil de cul près.

#106 8 (30 votes)

- T’es sympa Jean-Claude, t’es le seul qui m’accable pas.
- Charogne je vais te tuer, je vais te tuer…

#107 8 (20 votes)

Ils apprennent à ces mômes à balancer du feu sur des gens mais ne les laisserait pas écrire « enculés » sur leur avions parce qu’ils trouvent ça obscène.

#108
8 (15 votes)

Vous êtes venus dans cette casserole ? Mmmh, vous êtes plus courageux que je ne le pensais.

#109 7.97 (118 votes)

- My father is no different than any powerful man, any man with power, like a president or senator.
- Do you know how naive you sound, Michael? Presidents and senators don’t have men killed.
- Oh. Who’s being naive, Kay?

#110 7.96 (44 votes)

- Tu sais t’es moins tarte que t’en as l’air.
- Oh merci.

#111
7.95 (68 votes)

C’était Farès ? C’est effarant !

#112
7.95 (29 votes)

Mais tremblez pas comme ça, ça fait d’la mousse !

#113
7.95 (34 votes)

Mais pas si vite !

#114
7.95 (29 votes)

On est amoureux quand on commence à agir contre son intérêt.

#115
7.93 (19 votes)

Un pour tous, chacun pour soi !

#116
7.92 (14 votes)

Je veux du à l’aïl !

#117
7.92 (38 votes)

Tout en longeant avec eux la Marina, j’étais calme en apparence mais je réfléchissais ferme. Donc, à présent, c’était Georgie le Général… C’était lui qui nous disait quoi faire et quoi ne pas faire ; avec ce benêt ricaneur de Dim comme bulldog… Et brusquement j’ai miris que réfléchir s’est bon pour les gens gloupides et qu’un malin puise dans son inspiration et dans ce que le vieux lui envoie. Justement, une musique divine venait à ma rescousse. Par une fenêtre ouverte la stéréo me parvenait et j’ai soudain miris mon plan d’action…

#118
7.89 (28 votes)

C’est une huitre en plastique, quand t’appuies dessus ça fait pouet-pouet.

#119 7.88 (56 votes)

Nom de dieu je sais très bien comment c’est la révolution ! C’est les gens qui savent lire dans les livres qui vont voir ceux qui savent pas, et les voilà qui disent le moment est venu de changer tout ça ! Ils expliquent aux pauvres bougres, qui eux font le changement. Après, les plus malins de ceux qui savent lire dans les livres s’assoient autour d’une table pour bouffer et blablater, pendant que c’est les pauvres bougres qui crèvent. Et qu’est-ce qui arrive quand c’est fini ? Rien, tout recommence comme avant.

#120
7.87 (37 votes)

Haut de page