Kaakook

Top - Citations de films et séries des années 1970

Vous êtes mon valet, vous êtes trop grand !

#261
6.15 (3 votes)

Regarde-moi ça. Deux flics me souhaitant bonne chance. J’suis foutu.

#262
6.15 (3 votes)

- Vous avez le revolver ?
- Et deux balles. Est-ce que je ne devrais pas les garder pour nous ?
- Vous les gardez pour les deux premiers connards qui vont se pointer par là.

#263
6.15 (3 votes)

Des cocktails Molotov, ils mettent le feu à la baraque, ces fumiers !

#264
6.15 (3 votes)

- Je considérerais comme un honneur que vous sortiez avec moi.
- J’n’en doute pas.
- T’es vraiment un Corse !
- Ça dépend des moments.

#265
6.15 (3 votes)

Je suis un homme sans avenir !

#266
6.15 (3 votes)

Votre humour, monsieur Barabi, ne m’amuse pas, il est subversif et sournois !

#267
6.15 (3 votes)

On ne dit jamais d’une nourriture qu’elle est bonne ! Quand elle est bonne, on en mange beaucoup. Quand on en mange beaucoup, on grossit. Quand on grossit, on n’est pas beau. Quand on n’est pas beau, on baise pas… Et quand on baise pas, on est con !

#268
6.15 (3 votes)

- Eh ! Oh ! Qu’est-ce que vous faites ici ?
- Hein ? Oh, j’suis venue pendant que vous dormiez, j’étais gelée.
- Pourquoi moi ? Pourquoi pas lui plutôt qu’moi ?
- Oh, parce qu’il est jeune alors je craignais que… Vous, vous êtes vieux, vous êtes plus confortable.
- Confortable ?
- Ah, j’ai rien trouvé d’autre…
- On m’a déjà donné bien des noms mais confortable…

#269
6.15 (3 votes)

Ah c’est pas grave, mais n’oublie pas… de penser… à fermer… ta belle… petite… gueule.

#270 6.11 (8 votes)

Adrian c’est vrai, avant j’étais personne. Mais ça non plus ça compte pas. Tu vois, je me suis dis que ça n’a aucune importance si jamais je perds ce match. Ça n’a aucune importance que l’autre il m’ouvre le crâne. Tout ce que je veux c’est tenir la distance. Personne n’a pu aller jusqu’au bout avec Creed. Alors si moi je tiens la distance, tu vois si à la fin du match je suis encore debout au coup de cloche, hé ben je pourrai dire que pour la première fois de ma vie, c’est sûr on dira ce qu’on voudra mais j’étais pas un p’tit loubard comme les autres.

#271 6.11 (8 votes)

We’re bigger than US Steel!

#272 6.07 (18 votes)

- Et je veux trois enfants !
- Oh oui ! Oh oui ! Un de chaque !

#273
6 (15 votes)

Zardoz speaks to you !

#274
6 (5 votes)

Force et contrôle des émotions.

#275 6 (35 votes)

Mais qu’est-ce que tu me racontes là !?

#276
6 (5 votes)

Victor ! On va planter du soja. Là, là et là. Du soja ! Haka, hein, gna ha !!

#277
6 (15 votes)

Chico Gonzalez : Pourquoi vous appelle-t-on « Harry Charognard » ?
Frank DiGiorgio : À cause d’un trait de caractère de notre ami : il n’a pas de préférences. Il déteste tout le monde : les juifs, les métèques, les englishs, les irlandais, les négros, les chinetoques, les japs… Faites votre choix.
Chico Gonzalez : Et qu’est-ce qu’il pense des mexicains ?
Frank DiGiorgio : Il va vous le dire.
Harry Callahan : Les pires de tous les métèques.

#278 6 (10 votes)

C’est la guerre, Napoléon. On ne peut pas toujours gagner.

#279
6 (5 votes)

[Au téléphone]
… au revoir madame ! Ah pardon, monsieur.
[]
… au revoir monsieur ! Ah pardon, madame.
[]
… au revoir euh messieurs dames.

#280 6 (5 votes)

Haut de page