Kaakook

Top - Citations de séries de tous les temps

Je suis assez intelligent pour savoir ce que j’ignore.

#1
9.43 (237 votes)

- Désolé coach, je l’ai pas vu depuis la dernière fois que je l’ai vu !
- D’accord, mais tu l’as vu quand ?
- Pour la dernière fois ? Je dirais que ça remonte à la dernière fois que je l’ai croisé !

#2
9.43 (671 votes)

Je t’ai dit que ma vie avait pris fin quand tu es née, mais c’est faux. Elle n’avait jamais commencé avant.

#3
9.42 (268 votes)

C’est toujours interdit de pratiquer une autopsie sur quelqu’un de vivant ?

#4
9.41 (815 votes)

Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...

#5
9.41 (3010 votes)

Allison : Je suis la pour sauver ma meilleure amie.
Scott : Et moi, mon meilleur ami.
Isaac : Et moi, j’avais pas envie de faire mes devoirs.

#6
9.41 (446 votes)

Puissions-nous nous retrouver.

#7
9.41 (276 votes)

J’ai dit que j’étais un drogué, j’ai jamais dit que j’avais un problème.

#8
9.4 (927 votes)

Je vous ai appris à tricher, truander, resquiller et vous redevenez honnête dès que j’ai le dos tourné !

#9
9.4 (257 votes)

Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.

#10
9.4 (1469 votes)

- Tu sais quel est le jour où j’ai su que je voulais passer ma vie avec toi ?
- La première fois que tu m’as vu ?
- Non ça c’est le jour où j’ai su que j’allais coucher avec toi. Le jour où j’ai su que j’allais passer ma vie avec toi c’était pour notre premier rendez-vous au restaurant, tu as commandé un énorme plat de pâtes bolognaise. Tu as tout engloutis à une vitesse... Tu en avais partout. Quand je te l’ai fait remarquer, tu t’es regardé et tu as explosé de rire. Ce rire... je voulais l’entendre tous les jours...

#11
9.4 (1171 votes)

J’ai fait la chose la plus terrifiante et la plus dangereuse de ma vie quand je t’ai dit que je t’aimais. Mais ça valait le coup. J’ai réussi à surmonter ma peur pour toi...

#12
9.39 (959 votes)

- Mais qui a bien pu voter pour elle ?!
- Moi... à peu près 152 fois !

#13
9.39 (738 votes)

L’embrasser a changé ma vie. J’ai compris à quel point j’avais envie d’être avec toi en embrassant la mauvaise personne.

#14
9.39 (805 votes)

- On a une hémorragie rectale...
- Tous les trois ?!

#15
9.39 (804 votes)

- Oh tu t’crois propriétaire de mon corps maintenant ?
- Je paie les fringues qu’il porte, et j’paie les massages qu’il reçoit et un jour je paierai les implants qui seront nécessaires. Si j’en suis pas propriétaire j’en suis au moins actionnaire !

#16
9.39 (202 votes)

- Je t’aime et je t’aimerai toujours.
- Pour de vrai ?
- Oui, et c’est bien ça le problème...

#17
9.39 (755 votes)

C’est tellement plus simple de fuir que de se battre pour ce qu’on veut vraiment.

#18
9.39 (858 votes)

Si mentir était un crime, on serait déjà tous en prison.

#19
9.39 (729 votes)

- Hanna qu’est-ce qui ne va pas ?
- Demande moi plutôt ce qui va si tu veux une réponse courte.

#20
9.39 (287 votes)

Yu gonplei ste odon (Ton combat est fini).

#21
9.39 (449 votes)

Je suis Chuck Bass, même les Européens doivent savoir ce que ça signifie.

#22
9.38 (1556 votes)

- Tu es venu me narguer ?
- Je devrais ?
- Tu as gagné, Chuck, sabre le champagne.
- Je n’ai pas gagné.
- Pourquoi j’ai l’impression d’avoir perdu ?
- Si on arrive pas à se dire ces trois mots, c’est certainement pas par manque de sincérité.
- Alors pourquoi ?
- Parce qu’on sait tous les deux, que l’instant ou on les aura prononcé ne marquera pas le début de notre histoire mais sa fin. Imagine un peu : Chuck et Blair vont voir un film au ciné, Chuck et Blair se tiennent par la main...
- Rien ne nous oblige à faire ce genre de trucs : on peut aussi faire ce qu’on aime.
- Ce qu’on aime c’est ça.
- Jouer ?
- Sans ça je ne suis pas sûr qu’on tiendrait bien longtemps, on gâcherait tout en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. C’est pour ça que je préfère attendre, et qui sait peut être qu’un jour...
- Au fond j’imagine qu’on devrait pouvoir en tirer un plaisir atroce...

#23
9.38 (815 votes)

- Mais tu es Chuck Bass...
- Je ne suis pas Chuck Bass sans toi...

#24
9.38 (1873 votes)

Quand on a trouvé le grand amour on ne le lâche plus, même lorsque l’objet de tout vos désirs vous supplie d’abandonner.

#25
9.38 (1594 votes)

- Pourquoi t’es plus en Europe ?
- Je suis allé à paris mais seulement pour acheter tes macaron préféré chez Pierre Ermé.
- Et en Allemagne ?
- Pour trouver ta marque de bas favoris tu sais combien je les aime.
- Je peux savoir ce que tu fais là ?
- Tu avais raison j’ai été lâche de m’enfuir encore une fois. Partout où j’allais je ne pensais qu’a toi. Il faillait donc que je rentre.
- J’aimerai pouvoir te croire mai tu m’as fais souffrir trop souvent.
- Je te jure que tu peux me croire cette fois.
- Oh... Et c’est tout ?
- ... Je t’aime aussi.
- Allez dis-le encore... Non je suis sérieuse redis-le.
- Je t’aime, je t’aime ça fait trois fois. Je t’aime.
- Je t’aime.

#26
9.38 (914 votes)

La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.

#27
9.38 (1187 votes)

C’est dur quand les gens te manquent. Mais ça veut dire que tu étais chanceux, que tu avais quelqu’un dans ta vie, quelqu’un d’assez important pour te manquer.

#28
9.38 (1177 votes)

Vous avez un parasite, il vous reste un mois pour vous en débarrasser sinon après ça serait illégal, mais ne vous inquiétez pas les femmes adorent ces parasites : elles leurs mettent des bonnets et elles les amènent au parc avec d’autres parasites.

#29
9.38 (766 votes)

- Qu’allez-vous faire ?
- Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.

#30
9.38 (864 votes)

- Les garçon ne peuvent pas m’enlacer trop longtemps parce que je risque la surchauffe.
- Les filles ne peuvent pas m’enlacer trop longtemps parce que je les paye que pour une heure.

#31
9.38 (646 votes)

- D’où venez-vous comme ça ?
- Du singe si on en croit les démocrates.

#32
9.38 (1013 votes)

J’ai réfléchi à ce que Chris aurait voulu que je dise aujourd’hui, aux conseils qu’il m’aurait donné, sûrement un truc du genre : « Je vais te dire, tu t’en branles, ces gens là ils savent déjà tout de moi parle leur de quelqu’un d’autre ! » Alors j’ai décidé de vous parler d’un des héros de Chris, cet homme, c’est le capitaine Jo Kittinger. En 1960, à bord d’un ballon, le Capitaine Kittinger fit une ascension de 32 kilomètre dans la stratosphère, armé d’un simple parachute, il s’élança dans les airs. Sa chute dura quatre minutes et trente six secondes, il atteignit une vitesse de 988 kilomètre heure avant d’ouvrir son parachute à 5000 mètres du sol. Personne n’avait réalisé un tel exploit avant lui et ça n’a jamais été réitéré, il l’a fait parce qu’il le pouvait, c’est tout. C’est pour ça que Chris l’aimait, parce que Chris était quelqu’un qui disait « Oui ». Il disait oui à tout. Il aimait tout le monde. Je n’ai jamais connu de garçon... d’homme, aussi courageux. Et ça c’était... Il s’élançait d’un ballon dans les airs, chaque jours, parce qu’il pouvait, parce qu’il était en vie, et c’est pour ça... Et c’est pour ça qu’on l’aimait tous...

#33
9.38 (942 votes)

Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout (...) autrement tu passes forcément pour un con...

#34
9.38 (504 votes)

Tu es trop belle pour être gentille. C’est pourquoi tu détruis tout ce que tu touches.

#35
9.38 (445 votes)

- Dis moi merde.
- Je t’aime !

#36
9.38 (344 votes)

- [Lisant son discours à l’enterrement de sa sœur] Ma sœur me manque. Chaque nuit vers 22h, elle avait l’habitude de m’appeler et quand je lui demandais pourquoi... Elle me répondait que son corps lui disait... Elle veut entendre ma voix.
- [Il se lève] Je vais le lire. « Ma sœur me manque. L’odeur de son shampoing. Sa manière d’arriver à me convaincre de lui lire un autre livre. Quand vous aimez quelqu’un comme le l’ai aimée, cette personne fait partie de vous. C’est comme si vous étiez attaché par cette corde invisible, et peut importe si vous êtes loin, vous pouvez toujours la sentir. À présent, à chaque fois que je touche cette corde, je sais qu’il n’y aura personne au bout, et j’ai l’impression de plonger dans le néant. Puis je me rappelle de Jeane. Je me rappelle d’une vie menée sans ennemis, sans préjugés, sans regret... Et je suis inspirée... À me lever du lit et continuer de vivre. Ma sœur me manque tellement. C’est comme si une partie de moi c’était arrachée. Juste encore une fois je voudrais la serrer contre moi... 10 petites secondes de plus... Est-ce trop demandé ? Pour 10 secondes de plus dans ses bras ? Mais je ne peux pas, et je ne le ferai pas, et la seule chose qui m’empêche de me laisser emporter par la tristesse, est de me dire que Jeane me tuerait pour ça. Donc à partir de maintenant, elle va juste me manquer. Je t’aime Jeane. Repose en paix. »

#37
9.38 (263 votes)

Ashley : Depuis quand t’es si prude, toi ?
Hanna : Depuis qu’tu parles devant moi de tes pulsions sexuelles.
Ashley : Hanna !
Hanna : Tu fréquentes qui tu veux mais t’es pas obligée d’ouvrir « ta boutique » !
Ashley : Arrête !
Veronica Hastings : Vous ouvrez une boutique, Ashley ?

#38
9.38 (102 votes)

Je sais pas ce qui est le plus pitoyable, les commères qui répandent les rumeurs ou les imbéciles qui écoutent les rumeurs.

#39
9.38 (119 votes)

There is only one God, his name is Death. And there is only one thing we say to Death : “Not today”.

#40
9.38 (298 votes)