Kaakook

Top - Citations de séries de tous les temps

Le bien peut venir même des actes les plus sombres.

#461
9.24 (175 votes)

Mais vous avez tous une batte de baseball dans cette famille ! Et déjà, est-ce que vous jouez au baseball ?

#462
9.24 (161 votes)

- Chase m’aime !
- Non, Cameron vous aime, Chase, lui, aime son boulot !

#463
9.23 (263 votes)

- On l’a fait.
- Ah Phoebe c’est super, félicitation. Alors raconte comment ça s’est passé ?
- Bah finalement j’ai suivi ton conseil et je lui ai demandé ce qui n’allait pas. Il a dit qu’il savait que l’acte sexuel pouvait être une aventure chargée en émotion pour une femme et il avait très peur que le lendemain je sois la à me dire « est ce qu’il va me téléphoner ; où est ce que cela va nous mener » … Il a dit qu’il préférait attendre jusqu’à ce qu’il soit sûr que les choses soient vraiment sérieuses.
- Wahou.
- Oui, alors je lui ai dit « bon d’accord calme toi s’il te plait. » Je lui ai dit que les relations sexuelles n’étaient pas obligatoire entre deux personnes et que si jamais il avait envie de me revoir il n’avait qu’à m’appeler et que sinon c’était pas grave. Et après deux très longues heures de discussion, je suis arrivée à le persuader.
- Je ne suis pas sûre d’avoir compris. Il a réussi à te faire le supplier de coucher avec lui, il a réussi à te faire dire qu’il avait le droit de ne pas t’appeler, et enfin il a réussi à te faire croire que c’était une idée géniale. Cet homme est un héros.

#464
9.23 (263 votes)

Pick me, choose me, love me.

#465
9.23 (974 votes)

- Est-ce qu’on peut parler ?
- Puisqu’on a des cordes vocales, oui. Parler ensemble, non.

#466
9.23 (251 votes)

People always leave.

#467
9.23 (714 votes)

Lorsque l’on meurt ou que l’on souffre d’une horrible perte nous traversons tous cinq étapes de la peine. On passe par le déni car la perte n’est pas envisageable, on ne peut imaginer que c’est réel. On s’énerve contre tout le monde, contre les survivants, contre nous-même. Puis on trouve un arrangement, on supplie, on implore, on offre tout ce qu’on a, on offre nos propres âmes en échange d’un jour de plus. Quand les négociations échouent la colère est difficile à contenir, on tombe dans la dépression, le désespoir, jusqu’à ce qu’on accepte finalement que l’on a tout tenté. On abandonne. On abandonne et on accepte. Le chagrin peut être une chose que l’on a en commun mais il est différent pour tout le monde. Il n’y a pas que la mort dont on fait le deuil, de la vie, d’une perte, d’un changement. Et on se demande pourquoi ça bloque autant parfois, pourquoi ça fait tant de mal mais la chose dont on doit se souvenir c’est que ça peut changer. C’est comme ça qu’on reste en vie, quand ça fait si mal, qu’on ne peut plus respirer, c’est comme ça qu’on survit. En se rappelant, qu’un jour, qu’en quelque sorte, vous ne le ressentirez plus de la même manière, ça ne fera plus aussi mal. Le chagrin vient à chacun en son temps, de sa propre manière. Alors le mieux que l’on puisse faire, le mieux que chacun puisse faire est de recourir à l’honnêteté. Le truc vraiment merdique, la pire partie du chagrin est que vous ne pouvez le contrôler. Le mieux que l’on puisse faire est d’essayer de laisser nos sentiments quand ils viennent. Et les laisser partir quand on peut. La pire chose c’est qu’à la minute où vous pensez l’avoir surmonté, ça recommence. Et toujours, à chaque fois, vous ne pouvez plus respirer. Le chagrin comporte cinq étapes. Elles nous semblent à tous différentes, mais il y en a toujours cinq : le déni, la colère, les négociations, la dépression, l’acceptation.

#468
9.23 (3090 votes)

- Tu sortirais avec un mec que tu ne connais même pas ?
- Tu ne peux pas être pire que ceux que je connais !

#469
9.23 (444 votes)

On est jeunes, on est censés passer notre temps à boire. On est censé se conduire mal et on est censé baiser comme des malades. On est là pour, pour faire la fête, c’est ça être jeune. Y’en a quelques un qui vont faire une overdose, ou qui vont péter les plombs. Mais Charles Darwin a dit : « On ne fait pas une omelette sans casser quelques œufs ». C’est d’ça qu’il s’agit au bout du compte : Casser des œufs. Et casser des œufs ça veut dire se déchirer la tronche avec un cocktail de dur.
Si vous pouviez seulement vous voir en ce moment, ça me fend le cœur. Vous portez des cardigans ! On était les rois du monde. On a foutu notre merde plus fort et bien mieux que toutes les générations qui nous ont précédé. Nous étions beaux, tellement beaux ! On est des paumés. Je suis un paumé. Et j’ai l’intention de rester un paumé jusqu’à 29 ou 30 ans et peut-être même au-delà si j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser cette fille ou qui que ce soit me priver de ma liberté.


Les bulles ça montent… ça monte… ça monte… et soudain ça disparaît, pouf !

#471
9.23 (274 votes)

Vous avez déjà eu le besoin irrépressible d’être avec quelqu’un pour finir par avoir le cœur brisé…

#472
9.23 (625 votes)

Je t’aime, et tu m’aimes. Et, qu’importe ce qui arrive, je m’en moque, je ne veux pas savoir. Voilà ce qu’on va faire : plus de docteurs, plus de labos. Et toi et moi on fera beaucoup d’amour. Peut-être qu’on pourra faire un bébé, peut-être pas. Peut-être que tu auras un Alzheimer, peut-être pas. Mais, emmerde les probabilités, emmerde la science. Contentons-nous de vivre. Qu’arrive ce qu’il doit arriver…

#473
9.23 (520 votes)

Je voulais pas que tu me vois pleurer, excuse moi… Le truc tu vois, c’est que ces derniers mois, j’ai pas cessé de me dire que je ne tenais pas franchement à toi… Chose très facile, vu la vitesse à laquelle tu es parti… Mais je me sens tellement seule. Et j’ai beau me dire et me répéter qu’en fin de compte j’adore ma vie de femme forte qui assure et assume tout toute seule ! La vérité c’est que… c’est que je pense tout le temps à toi finalement…

#474
9.23 (224 votes)

C’est une antiquité Damon, comme toi.

#475
9.23 (392 votes)

Je vous aime… J’aimerais mieux pas ; mais j’y arrive pas.

#476
9.23 (145 votes)

J’aimerais bien être heureux, même si je sais pas ce que ça veut dire… J’en ai marre d’être malheureux.

#477
9.23 (120 votes)

Je suis prête à avaler des lames de rasoirs pour toi, et même ça c’est pas assez.

#478
9.23 (145 votes)

- Ça vous ennuierait de me laisser respirer un peu ?!
- Oh enfin t’exagères, on te colle pas à ce point.
- Ah oui ? Alors, comment je sais que tu as mangé un cheeseburger aujourd’hui ?

#479
9.23 (171 votes)

Les filles riches volent, les mignonnes mentent, les malines jouent aux imbéciles et les pauvres tâches s’évertuent à vouloir égaler les trois autres.

#480
9.23 (369 votes)

Haut de page