Kaakook

Tag - belle

Les belles citations.

Je ne peux le porter pour vous, mais je peux vous porter vous !

9.07 (227 votes)

Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête…

9.05 (380 votes)

C’est comme ça qu’on voit si on se plaît avec une personne, quand on peut se taire tout à fait, au moins une minute et profiter du silence.

9.02 (389 votes)

Ne jamais inventer, dérober, tromper ou s’enivrer.
Mais si tu dois inventer, réinventes l’amour dans les bras de ta dulcinée.
Si tu dois dérober, dérobes toi à la vermine.
Si tu dois tromper, Trompes la fatalité.
Si tu dois t’enivrer, enivres toi de moments d’une intensité à couper le souffle.

8.98 (264 votes)

Bisous bisous, Gossip Girl.

8.94 (198 votes)

Je n’ai jamais prêté d’importance à la façon dont j’allais mourir, mais mourir à la place de quelqu’un que j’aime semble être une bonne façon de partir !

8.91 (1174 votes)

Personne me tue tant que j’l’ai pas décidé !

8.88 (115 votes)

La peur mène à la colère, la colère mène à la haine… La haine mène à la souffrance !

8.83 (246 votes)

C’est ainsi que le lion tomba amoureux de l’agneau.


Tu sais, « pour toujours », c’est un temps très très long. Mais le temps a une façon bien à lui de changer les choses…

8.7 (67 votes)

Si votre ami doit souffrir afin que la lumière éclaire votre route révélant sous le vernis du crime un macabre destin vous conduisant à emprunter d’autres voies, c’est que sa douleur est pénétrée d’une vraie noblesse, d’une suprême gloire puissions nous avoir le même sort. Tu as dit pauvre Toby ! j’ai dit pauvre de nous !

8.69 (51 votes)

Dressez vous sans relâche jusqu’à ce que les moutons deviennent des lions.

8.61 (69 votes)

Un serment à l’eau, deux paroles en l’air, trois petits bateaux oubliés par terre, un peu de ta bouche, beaucoup de ta gueule, quatre poils dans la douche, tu vivrais mieux seul. Tes erreurs, mes jugements, mes jurons, tes errements… Et après ? Après, on rêve d’avant. Rien de secret, tout se perd. De quoi avons nous l’air à l’heure de l’inventaire ? (…) Tenter plus pour trois fois rien. Trop de mal pour un bien. Au bout du compte, amour, tu m’aimes combien ? Huit ans à t’aimer ; c’était un jeudi, la Terminale B, pas une lettre depuis. Je sais plus bien je vais mentir, je ne trouve plus rien de neuf à te dire. Que te reste-t-il de moi ? Mieux vaut en rester là. Mais dis moi, est ce que je compte pour toi ?

8.5 (50 votes)

L’amour est un champ de bataille.

8.46 (185 votes)

Je suis tellement heureux que tu ailles bien que ça me donne envie de chanter.

8.44 (170 votes)

Le monde est vaste et dur, pleins de rebondissements et on a tendance à cligner des yeux et à rater les instants essentiels.

8.17 (99 votes)

C’est la fille la plus extraordinaire du monde. Je l’aime. C’est la seule qui arrive en même temps a faire battre mon cœur plus lentement et plus rapidement. Quand je suis pas avec elle, je suis un mort-vivant. Je recommence a exister quand je peux a nouveau la prendre dans mes bras.

7.91 (33 votes)

Vous êtes qui vous ?

5.38 (42 votes)

La peur d’un nom ne fait qu’accroître la peur de la chose elle-même.

9.46 (174 votes)

C’est pour vous, et uniquement pour vous que je l’ai fait. Vous êtes trop généreuse pour vous jouer de mes sentiments. L’entretien que vous avez eu avec ma tante hier soir m’a donné des raisons d’espérer que j’osais à peine entrevoir. Si vous avez gardé les mêmes sentiments qu’auparavant dites-le moi. Mon affection et mon désir sont intacts. Mais un seul mot de vous suffira à me réduire au silence. Si vos sentiments envers moi ont changés, je dois vous dire que vous avez pris possession de tout mon être, et je vous aime. Et je ne veux plus jamais être séparé de vous.

9.41 (465 votes)

Haut de page