Kaakook

Tag - belle phrase

Les belles phrases, les répliques bien tournées.

Pas de bras, pas de chocolat.

9.37 (1120 votes)

Alors pour info les cigarettes ne sont dangereuses que si on les allume. Je l’allume jamais. C’est une métaphore. Tu prends l’agent destructeur, tu le places entre tes dents, mais tu ne lui donnes pas le pouvoir de te détruire. Une métaphore.

9.37 (337 votes)

Écoute ! Je n’aime pas faire la morale, mais je vais te donner un conseil qui te servira à jamais. Dans la vie tu rencontreras beaucoup de cons. S’ils te blessent, dis-toi que c’est la bêtise qui les pousse à te faire du mal. Ça t’évitera de répondre à leur méchanceté. Car il n’y a rien de pire au monde que l’amertume et la vengeance. Reste toujours digne et intègre à toi-même !

9.36 (210 votes)

Non je ne me fous pas de toi, Maman. J’arrive juste pas à m’intéresser à la population de l’Inde et de la Chine et à l’activité des cellules. Parce que, la seule chose à laquelle je pense, Maman, la seule chose qui me fait mal, c’est Maël et cette connasse de De Perfitte. Et comment je vais pouvoir leur faire aussi mal que ce qu’il m’ont fait mal, comment je vais pouvoir faire ça ? Comment ?

9.36 (1617 votes)

- Quoi ? Mais on ne peut pas ressentir tout ça !
- Si, mais toi tu as la capacité émotionnelle d’une petite cuillère.

9.35 (1275 votes)

Il n’y a pas de mort digne ! Notre corps nous lâche parfois quand on a 90 ans parfois avant même qu’on vienne au monde mais ça arrive fatalement. Il n’y a jamais de dignité là dedans. Peu importe qu’on puisse marcher, voir ou se torcher les fesses tout seul c’est toujours une horreur, toujours. On peut vivre dans la dignité mais pas mourir.

9.35 (485 votes)

Mon plus grand handicap, c’est pas d’être en fauteuil, c’est d’être sans elle.

9.35 (1121 votes)

Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint… Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer.

9.35 (868 votes)

- Tu m’aimes ?
- … Oui.
- Alors veux-tu faire quelque chose pour moi ?
- T’a qu’à le dire !
- Veux-tu m’épouser ?

9.34 (567 votes)

- On se met d’accord, jure-moi de pas me mettre la tête à l’envers !
- Je ne te mettrai pas la tête à l’envers si tu ne me déchires pas le cœur.

9.34 (279 votes)

- Ne pars pas avec lui, s’il te plait !
- Pourquoi ? Donne moi une raison.
- Parce que tu ne le veux pas.
- Insuffisant…
- Parce que je ne le veux pas.
- Insuffisant…
- Qu’y a-t-il d’autre ?
- La vraie raison… je resterai exactement où je suis et ne monterai pas en voiture… Trois mots… Sept lettres, dis-les et je suis à toi.
- Je… Je…
- Merci. C’est tout ce que j’avais besoin d’entendre.


J’aurais jamais cru qu’on pouvait se faire du mal en s’aimant trop. Mais peut être que si.

9.34 (973 votes)

- Un imbécile m’a payé pour sortir avec une fille formidable.
- Ah oui ? C’est vrai ?
- Ouais mais je me suis foutu dedans. J’en suis amoureux.

9.33 (735 votes)

Au fur et à mesure que grandissent les filles, elles se font enseigner un tas de choses. Si un garçon vous donne un coup de poing c’est qu’il vous aime, n’essayez jamais de vous coupez vous même votre propre frange, un jour vous rencontrerez un gars merveilleux et vous vivrez alors votre propre conte de fée.
Tous les films que nous voyons, toutes les histoires qu’on nous raconte nous implorent d’attendre que ça nous arrive. Le coup de théâtre du 3e acte…
la déclaration d’amour inattendu… l’exception qui confirme la règle. Mais nous sommes parfois si pressées de vivre notre conte de fée que nous n’apprenons pas à interpréter les signes. Comment faire la différence entre ceux qui sont intéressés par nous et ceux qui ne le sont pas ? Ceux qui resteront avec nous et ceux qui ne resteront pas ?
Il se peut que parfois le gars merveilleux ne fasse pas partie du conte de fée, il se peut que ce soit… vous… toute seule… qui vous reconstruisiez
et vous repartirez à zéro, vous vous rendrez ainsi disponible pour un meilleur avenir. Peut-être que le conte de fée c’est tout simplement… tourner la page… Ou peut-être que le conte de fée c’est le fait que en dépit de tous les appels retournés, les cœurs brisés… en dépit de toutes les gaffes et les signes mal interprétés… en dépit de tous les chagrins et les humiliations… vous n’ayez jamais, jamais perdu espoir.

9.33 (377 votes)

- Père, suis-je folle ?
- Oui, je crois bien que tu es totalement déboussolée, mais je vais te confier un secret, Alice, la plupart des gens bien le sont.

9.33 (410 votes)

Je t’aime plus que ma propre vie…

9.32 (2092 votes)

Les dieux nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier et que tout est beaucoup plus beau car nous sommes condamnés.
Tu ne seras jamais plus ravissante qu’à cet instant. Plus jamais nous ne serons seuls ici tous les deux.

9.32 (372 votes)

Laisse jamais personne te faire croire que tu ne mérites pas ce que toi tu veux.

9.32 (677 votes)

On ne peut pas revenir en arrière ; c’est pas facile de choisir, il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas tout le reste est possible.

9.31 (336 votes)

Tout ce que je sais… C’est que des fois, tu me manques tellement, que j’ai envie d’en crever tant ça fait mal…

9.3 (459 votes)

Haut de page