Kaakook

Tag - belle phrase

Les belles phrases, les répliques bien tournées.

En 7 jours, Dieu créa le monde et en 7 secondes, j’ai anéanti le mien.

9.27 (265 votes)

Ils appellent ça un cœur brisé, mais je souffre dans tout le corps. Et si je restais comme ça pour toujours ? Et si je m’en remettais jamais ?

9.27 (290 votes)

C’est trop calme… j’aime pas trop beaucoup ça… J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme…

9.25 (1311 votes)

Je vous aime Scarlett. En dépit de vous, de moi et de ce stupide monde qui s’écroule, je vous aime.

9.25 (177 votes)

- Pourquoi tu laisses pas les autres voir tes bons côtés ?
- Parce que quand les gens voient le bien qui est en toi ils s’attendent à ce que tu fasses le bien, et je ne veux pas avoir à me montrer à la hauteur des espérances de qui que ce soit.

9.25 (896 votes)

Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.

9.24 (347 votes)

La douleur peut se manifester sous différentes formes. Ça peut être un petit pincement, une légère irritation, une douleur lancinante, une douleur que l’on supporte tous les jours. Et il y a le genre de douleur que l’on ne peut pas ignorer. Une douleur si grande, qu’elle bloque tout le reste. Et fait disparaître le reste du monde ! Jusqu’à ce que la seule chose à laquelle on pense, c’est à quel point on souffre ! La façon dont on gère notre douleur dépend de nous. La douleur… On l’anesthésie, on la surmonte, on l’étreint, on l’ignore… Et pour certains d’entre nous, la meilleure façon de gérer la douleur, c’est de foncer tête baissée. La douleur… Vous devez arriver à la surmonter. Espérer qu’elle disparaisse d’elle-même, espérer que la blessure qui la cause se referme. Il n’y a pas de solutions, pas de remèdes miracle. Vous devez respirer à fond et attendre qu’elle s’estompe.
La plupart du temps, on peut gérer la douleur. Mais parfois, la douleur s’abat sur vous quand vous vous y attendez le moins. Elle vous attaque en traître et ne vous lâche pas ! La douleur… Vous devez juste continuer à vous battre parce que de toute façon vous ne pouvez pas l’éviter. Et la vie en fournit toujours plus !

9.24 (1231 votes)

- Tu m’aimes, réel ou pas réel ?
- Réel.


Pourquoi j’avais fait ça ? J’avais des tas d’explications, toutes fausses. La vérité c’est que je suis un sale type, et ça va changer, je vais changer, tout ça est bien fini, désormais je suis clean, j’avance dans le droit chemin, je choisis la vie. J’en jubile à l’avance. Je vais devenir comme vous… Le boulot, la famille, la super-téloch, la machine à laver, la bagnole, la platine laser et l’ouvre boite électrique, la santé, le cholestérol, une bonne mutuelle, les traites, la baraque, le survet, les valises, mes costards 3 pièces, le bricolage, les jeux-télés, le Mc Do, les mômes, les balades en forêt, le golf, laver la voiture, tout un choix de pulls, les Noëls en famille, les plans d’épargne, les abattements fiscaux, déboucher l’évier, s’en sortir, voir venir… le jour de sa mort…

9.23 (236 votes)

Pick me, choose me, love me.

9.23 (972 votes)

Quand le monde te persécute, tu te dois de persécuter le monde.

9.22 (283 votes)

Si nos deux amours ne font qu’un ou si nous nous aimons sans entraves, sans jamais défaillir, nul ne mourra.

9.21 (104 votes)

Le monde est un terrain de jeu, tous les enfants savent ça, mais on finit par l’oublier en grandissant…

9.21 (129 votes)

Gossip girl here, your one and only source into the scandalous life of Manhattan elite.

9.21 (396 votes)

Par contre si tu veux mon avis sur Aurélie Miller vas-y, je te donne ma bénédiction. Il parait que c’est un coup d’enfer, y’a que le furet du bois joli qu’est pas passé entre ses jambes.

9.21 (548 votes)

Je sais que c’est dur d’être celui qui s’en va. Mais bon sang, c’est pas non plus facile d’être celui qui reste.

9.2 (814 votes)

Les gens s’interessent à l’art parce que c’est la seule trace de notre passage sur terre.

9.2 (251 votes)

Je pense à toi tout le temps. Je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. Je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. Je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu’à toi, avec l’effet contraire. Je pense à toi quand je te vois et aussi quand je ne te vois pas. J’aimerais tant faire autre chose que penser à toi mais je n’y arrive pas. Si tu connais un truc pour t’oublier, fais le moi savoir. Je viens de passer le pire week-end de ma vie. Jamais personne ne m’a manqué comme ça. Sans toi, ma vie est une salle d’attente. Qu’y a-t-il de plus affreux qu’une salle d’attente d’hôpital, avec son éclairage au néon et le linoléum par terre ? Est-ce humain de me faire ça ? En plus, dans ma salle d’attente, je suis seul, il n’y a pas d’autres blessés graves avec du sang qui coule pour me rassurer, ni de magasines sur une table basse pour me distraire, ni de distributeurs de tickets numérotés pour espérer que mon attente prendra fin. J’ai très mal au ventre et personne ne me soigne. Être amoureux c’est cela : un mal de ventre dont le seul remède, c’est toi. J’ignorais que ton prénom prendrait tant de place dans ma vie.

9.2 (342 votes)

Il faut accepter la pluie pour avoir un arc-en-ciel !

9.2 (228 votes)

La haine est une saloperie, la vie est trop courte pour passer son temps à avoir la haine, ça n’en vaut pas la peine…

9.19 (571 votes)

Haut de page