Kaakook

Tag - dégueulasse

Les répliques déugeulasses.

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.

8.98 (1535 votes)

OSS 117 : Un philosophe a dit un jour « le mystère des Pyramides, c’est le mystère de la conscience dans laquelle on n’entre pas ».
Setine : Les pharaons se faisaient enterrer avec leurs serviteurs.
Moëller : Lorsque l’on meurt, souvent on voudrait que tout s’arrête avec soi.
OSS 117 : Mais, c’est le cycle même de la vie : lorsque quelqu’un ou quelque chose meurt, quelqu’un ou quelque chose naît ailleurs.
Setine : Nous tentons d’oublier que nous sommes des animaux, mais la nature nous le rappelle. Parfois cruellement.
Moëller : Des scientifiques font des expériences sur les mouches drosophiles parce que la structure de leur cerveau est extrêmement proche de la nôtre.
Setine : Le cheval nous voit plus grand que nous sommes avec son œil déformant. Ce n’est que grâce à cela que nous l’avons domestiqué.
Moëller : C’est notre œil, notre regard, qui nous dicte notre façon d’agir par rapport aux autres. Mais on peut être myope.
OSS 117 : L’aveugle ne voit pas, il ressent. Et, paradoxalement, il voit.
Moëller : Si le chat a la queue verticale, c’est qu’il est en confiance.
Setine : Le cul-de-jatte a une jambe qui le démange encore.
OSS 117 : Quand une femme change d’homme, elle change de coiffure.
Moëller : Il faut laisser pleurer un nourrisson quand il va au lit, sinon on sacralise trop son coucher.
Raymond Pelletier : Hum… On va boire un verre ou prendre un pot au bar… Hum ? Un p’tit godet là… On retourne au bar ? Tu veux un verre ?

8.92 (352 votes)

- Vous voulez un whisky ?
- Non, juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d’abord ?

8.86 (821 votes)

T’es comme le « c cédille » de surf… t’existes pas !

8.85 (286 votes)

J’ai pas baisé depuis trois jours, j’ai des fourmis dans la chatte.

8.84 (267 votes)

Ta mère suce des bites en enfer !

8.82 (109 votes)

C’est plus drôle quand on lève les bras Maurice !

8.79 (97 votes)

- Y a pas d’hélice hélas.
- C’est là qu’est l’os !

8.72 (76 votes)

Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence.

8.61 (191 votes)

E.T. téléphone maison.

8.52 (166 votes)

On est pas bien là ? À la fraîche, décontractés du gland… Et on bandera quand on aura envie de bander !

8.38 (95 votes)

Voyez cela je vois mon père.
Voyez cela je vois ma mère et mes sœurs et mes frères.
Voyez cela je vois tous mes ancêtres qui sont assis et me regardent.
Et voilà, voilà qu’ils m’appellent et me demandent de prendre place à leurs côtés dans le palais de Valhalla là ou les braves vivent à jamais.

8.24 (212 votes)

Le monde est vaste et dur, pleins de rebondissements et on a tendance à cligner des yeux et à rater les instants essentiels.

8.2 (101 votes)

Un doigt dans le cul, sorti de son contexte…

8.11 (96 votes)

You are a fucking ugly bitch, I want to stab you to death, and then play around with your blood.

8.08 (42 votes)

La réussite ça génère des inimitiés et ça crée des ennemis, ton succès se retourne contre toi, qu’est ce que tu vas faire ? Tu vas tuer ton succès ? Tu préférerais ne pas avoir réussi ? C’est pas compliqué soit on réussi son coup et on se fait des ennemis, ou bien on loupe son coup et on se fait quelques amis. C’est une question de choix.

7.95 (34 votes)

Un ancien poème Égyptien dit « Nil, Nil, Nil, fleuve impétueux et tumultueux, tu es comme notre reine la source de la vie ! »

7.92 (149 votes)

Si ta jambe gauche c’est Nöel, et ta jambe droite c’est le jour de l’An, on se fait une bouffe entre deux réveillons ?

7.43 (25 votes)

Ta bite est tellement petite que tu n’arriverais même pas à faire jouir un schtroumpf.

5.83 (2 votes)

Il faut que ça sorte les enfants.

4.72 (26 votes)

Haut de page