Kaakook

Tag - culte

Pas forcément profond, intelligent ou drôle, juste culte. Bon, les dernières répliques ne sont peut-être pas encore cultes…

Oh ! Cette nuit j’ai fait un rêve, je gagnais 1 million de sesterces… Et avec je m’achetais une paire de chaussure, trop grande et puis moche en plus !

8.89 (322 votes)

- Maximus, Maximus, Maximus. Ils te réclament , le général qui est devenu un esclave, l’esclave qui est devenu gladiateur, le gladiateur qui défia un empereur. Une histoire extraordinaire. Maintenant le peuple veut savoir comment elle se termine. Et quelle plus belle fin qu’une mort illustre, quoi de plus glorieux que de défier l’empereur lui même dans la grand arène…
- Tu te battrais avec moi ?
- Pourquoi pas ? Tu crois que j‘ai peur ?
- Je crois que tu as eu peur toute ta vie !
- Contrairement a Maximus l’invincible, qui ne connaît pas la peur ?!
- J’ai connu un homme qui a dit « La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peut faire c’est sourire à la mort ».
- Je me demande si ton ami a souri à sa propre mort…
- Tu devrais le savoir, c’était ton père !
- Tu aimais mon père je le sais, mais moi aussi. Ce qui fait de nous des frères n’est-ce pas ? [Comode s’approche et enfonce un couteau dans le dos de Maximus] Souris moi maintenant mon frère !

8.87 (176 votes)

Cyprien, tu peux mettre les doigts dans la prise ? On n’est pas sur qu’il y ait du courant.

8.87 (96 votes)

Ce tombeau sera votre tombeau !

8.86 (332 votes)

I’m gonna make him an offer he can’t refuse.

8.85 (146 votes)

The World is Yours.

8.83 (316 votes)

Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.

8.82 (83 votes)

Je suis comme un chien enragé qui court après une voiture, mais si j’en attrape une je ne sais pas à quoi elle me serait utile.

8.8 (199 votes)

Le présent s’est envolé… les fantasmes font parti de la réalité… et on enlève les freins… on pense clairement et pourtant, on ne pense pas… et c’est là qu’on semble bien. On arrête d’essayer de tout maitriser. Des flots tièdes de substances chimiques en nous… on fluctue. Est-ce l’effet de lésions cérébrales ? On est dans les nuages à présent. On est grand ouvert. On est des spationautes en orbite autour de la terre… ouais… tout le monde a l’air… a l’air superbe ici… ivre d’émotion. On désire l’inatteignable. On met notre santé mentale en péril pour quelques instants de clairvoyance. Tant d’idées… si peu de mémoire.
La dernière pensée est tuée par anticipation de la prochaine. On est saisi par un irrésistible sentiment d’amour. On flotte… à l’unisson. On est ensemble. J’aimerais que ce soit vrai. On veut un niveau universel d’harmonie… où on se sentirait à l’aise, avec tout le monde… On est en rythme. Élément d’un mouvement. Un mouvement d’évasion.

8.8 (40 votes)

Trumendous : Son fils Heinrich est ici à Rio, je crois me souvenir qu’il habite dans la favela. Aux dernières nouvelles il vit dans un groupe hippy.
OSS 117 : Dans un quoi ?
Trumendous : Groupe hippy !
OSS 117 : Oh grand dieu, vivre dans l’urine c’est affligeant. Mais ou va le monde ?
Dolorès : Non non non, dans un groupe hippy.
OSS 117 : Ah d’accord, ouais, ouais.
Trumendous : Attends, j’ai peut-être sa photo… C’est Heinrich Von Zimmel.
OSS 117 : Oh haha cette tignasse ! Je vois pas bien l’intérêt de ressembler à une femme, étrange.
Dolorès : Il font ça en signe de protestation, ils veulent changer le monde.
OSS 117 : Haha changer le monde ? Quelle drôle d’idée, il est très bien comme ça le monde pourquoi changer ?
Dolorès : En gros pour faire simple ils veulent faire l’amour pas la guerre.
OSS 117 : Non mais l’un n’empêche pas l’autre j’ai toujours fait les deux et jusqu’à présent je n’ai jamais eu aucune plaintes !
Trumendous : Sacré Hubert, you are sooo French !
OSS 117 : Haha toi aussi ! … Oh ça va je croyais que vous aviez de l’humour et là on dit humour juif, humour juif, ça n’a pas l’air très rigolo votre humour !
Dolorès : Non,en effet ce n’est pas très rigolo non.
OSS 117 : Ah bon ? comment ça peut-être de l’humour si ce n’est pas rigolo ?
Dolorès : Eh bien vous y arriver bien vous dans votre style !
OSS 117 : Hummm oui haha !

8.8 (132 votes)

- Où j’ai connu Georges ? C’est une excellente question… À la ferme.
- La ferme ? Quelle ferme ?
- À la ferme ta gueule toi du con, espèce de crétin ! Qu’est ce que tu veux, nous prendre la tête là ? Pauv’ con ! Oui j’l’ai connu à la ferme, on était des cow boy, on vivait à la ferme, ça a rien d’étonnant.
- Merci, c’est très agréable. Non mais c’est vrai, je me fais engueuler devant des journalistes qu’on connaît même pas. C’est classe bravo.

8.8 (82 votes)

Ne vous occupez pas d’elle. Elle est juste énervée parce que quelqu’un a laissé tomber une maison sur sa sœur.

8.79 (97 votes)

- Tu brilles aussi fort qu’un miroir de bordel, même un aveugle te verrais à 10 lieux d’ici.
- J’aime bien que les gens me regardent moi.
- Ils ne partagent pas toujours ton plaisir.

8.78 (64 votes)

La vie peut nous mettre au tapis, mais c’est à nous de choisir si l’on veut ou non se relever.

8.78 (80 votes)

You see, in this world, there is two kinds of people, my friend: those with loaded guns and those who dig. You dig.


- Madame je vous pisse à la raie !
- Deray, Odile Deray…

8.76 (143 votes)

Sans le Allsparks nous ne pourrons ramener la vie sur notre planète. Mais le destin nous a accordé une chose en retour : un nouveau monde, un nouveau chez nous. Nous vivons désormais parmi eux. Ils ne nous voient pas, mais pourtant nous sommes là. Nous veillons sur eux en secret, nous attendons, nous les protégeons. J’ai été témoin de leur immense courage, et bien que nous soyons de deux mondes différents, tout comme nous, sous leur carapace, se cache la richesse. Je suis Optimus Prime, et j’envoie ce message à tous les Autobots encore en vie qui ont trouvé refuge dans l’univers. Nous sommes ici, nous vous attendons.

8.75 (46 votes)

Bande de bâtards, bande de bande de bâtards, votez pour Ali G ce gros bâtard d’Ali !

8.75 (78 votes)

- Toi tu peux apprendre, moi je veux posséder ce qui me revient.
- Et qu’est ce qui te revient à toi Tony ?
- Le monde, chico, et tout ce qu’il y a dedans.

8.74 (212 votes)

Je n’ai jamais vu une bête sauvage s’apitoyer sur son sort, un oiseau préférera mourir gelé et tomber de sa branche plutôt que de se plaindre.

8.73 (69 votes)

Haut de page