Kaakook

Tag - amour

Les répliques qui parlent d'amour !

- Je t’aime.
- Idem.

9.29 (117 votes)

Quand ils me demanderont ce que j’ai préféré… Je leur dirait que c’était toi.

9.29 (216 votes)

Parfois, toute une vie se résume à un geste fou.

9.29 (412 votes)

Y’a un truc étonnant chez toi Poppy Moore, dès que j’suis près d’toi, j’retiens mon souffle.

9.29 (145 votes)

Tout est provisoire : l’amour, l’art, la planète Terre, vous, moi. La mort est tellement inéluctable qu’elle prend tout le monde par surprise. Comment savoir si cette journée n’est pas la dernière ? On croit qu’on a le temps. Et puis tout d’un coup, ça y’est, on se noie, fin du temps réglementaire.
La mort est le seul rendez vous qui ne soit pas noté dans votre organizer.

9.29 (483 votes)

Pour que ce jour compte.

9.29 (565 votes)

- C’est terrifiant, c’est dangereux, et particulièrement quand je suis amoureux d’une cinglée dans ton genre.
- J’suis pas une cinglée !
- J’viens de dire que j’suis amoureux de toi et toi tout ce que tu entends c’est « cinglée », écoute, tu es définitivement névrosée.
- Non, la définition de névrosé c’est une personne qui souffre d’anxiété, d’obsession d’ordre compulsif et aussi de malaise physique émotif…
- La ferme ! Encore ; j’viens de te dire que j’suis amoureux de toi et toi tu es là à me faire une vraie leçon de vocabulaire.

9.28 (185 votes)

- Noooon.
- Paradis…
- Ne restons pas là. Ouvre les yeux, regarde-moi. Je suis vivante. Il faut que tu recules.
- Bella. Tu es là.
- Je suis là.
- Bella.
- Oui… Il fallait absolument que tu me vois. Il fallait que tu saches que je suis vivante, que tu n’as pas à te sentir coupable. Je suis prête à vivre sans toi.
- Je n’ai pas fait ça parce que je me sentais coupable. Je ne peux vivre dans un monde où tu n’existes pas.
- Mais tu as dit…
- J’ai menti. Il le fallait. Pourtant tu m’as cru sans hésiter.
- Parce qu’il n’y avait pas de raison pour que tu m’aimes. Je veux dire je… je suis une simple humaine. Je ne suis rien.
- Bella, tu es tout pour moi. Tout ce qui importe.

9.27 (471 votes)

- Que va t-on faire ?
- Le tuer.
- Damon…
- Je rigole. Ok, je suis un petit peu sérieux.

9.27 (1049 votes)

- Tu aurais dû me rencontrer en 1864. Tu m’aurais aimé.
- Je t’aime maintenant… comme tu es.

9.27 (1020 votes)

Waooow.

9.26 (742 votes)

On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer…

9.26 (367 votes)

Ils appellent ça un cœur brisé, mais je souffre dans tout le corps. Et si je restais comme ça pour toujours ? Et si je m’en remettais jamais ?

9.26 (286 votes)

Qu’est ce qu’il te manque Holly ? C’est quoi ? Parce que j’en ai assez de deviner. Tu veux un plus grand appartement ? Je vais prendre un deuxième emploi. Tu veux un enfant ? Tu ne veux pas d’enfant ? C’est quoi ? Je sais ce que je veux, moi parce que je le tiens dans mes bras, à l’instant même.

9.25 (311 votes)

Tu sais quand on dit « nul homme est une île » ? En fait je pense que tout homme est une île. Et les relations sont comme des ponts. Le mec construit la moitié du pont et et la fille construit l’autre moitié. Ils essaient de se rencontrer au milieu. Mais des fois les îles sont trop éloignées. Et c’est triste, mais ça arrive, parce que des fois, il est juste temps d’avancer.

9.25 (231 votes)

Je suis le maitre de mon destin, je suis le capitaine de mon âme.

9.24 (526 votes)

Pour réussir son mariage, il y a quatre conditions : il faut trouver une femme qui t’aime sans condition, un femme qui ait du caractère et te secoue, une femme avec qui tu auras envie de coucher toute ta vie et le plus important c’est de tout faire pour que ces trois femmes ne se voient jamais…

9.24 (121 votes)

S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi…

9.23 (329 votes)

La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ?

9.23 (1226 votes)

- J’oubliais de vous dire que…
- Que quoi ?
- Que j’ai une envie de vous faire l’amour, que vous ne pouvez pas imaginer. Mais je ne le dirais à personne. Surtout pas à vous, là. Il faudrait me torturer pour me le faire dire.
- Dire quoi ?
- Que j’ai envie de faire l’amour avec vous et pas qu’une seule fois. Je voudrais le faire et le refaire. mais je ne vous le dirais jamais. Si je perdais la tête je vous dirais que j’ai envie de faire l’amour avec vous devant cette maison pour toute la vie.

9.23 (107 votes)

Haut de page