Kaakook

Tag - amour

Les répliques qui parlent d'amour !

Nous acceptons l’amour que nous pensons mériter.

9.29 (188 votes)

Alice, tu as disparu comme tout le reste. Maintenant à qui d’autre parler, je suis perdue. Quand tu es partie… et qu’il est parti, vous avez tout emporté avec vous. Et son absence remplit mon horizon. Comme si on avait percé un trou béant dans ma poitrine. D’une certaine façon je suis heureuse, ma souffrance est la seule preuve de sa réalité, de votre réalité.

9.28 (535 votes)

Faîtes un vœu et placez-le dans votre cœur. Tout ce dont vous avez envie, tout ce que vous voulez. C’est bon ? Bien.
Maintenant croyez que ça peut se réaliser. On ne sait jamais quand un miracle peut arriver, un sourire ou un souhait se réaliser. Mais si vous croyez que ça peut arriver au détour d’une rue et que vous ouvrez votre cœur et votre esprit à cette possibilité, à cette certitude, il se pourrait que vos souhaits se réalisent. Le monde est plein de magie. Il suffit d’y croire.
Alors faîtes un vœu. C’est bon ? Bien. Maintenant croyez-y de tout votre cœur.

9.28 (599 votes)

Je suis bien là, et je t’aime. Je t’ai toujours aimée et je t’aimerai toujours. J’ai pensé à toi, j’ai imaginé tes traits durant chaque seconde de mon absence. Quand je t’ai dit que je ne voulais plus de toi, c’était le pire des blasphèmes.

9.28 (461 votes)

Je vais te dire t’as raison je viens de passer la nuit dans un cimetière et j’ai bel et bien appris… quelque chose : dans une relation à deux on doit accepter l’autre personne dans sa globalité, pas seulement ce qui est facile à aimer, et faut vraiment être bête pour repousser quelque chose d’aussi important que… l’amour.

9.28 (212 votes)

Mieux vaut être indifférent et digne que malheureux et pathétique.

9.27 (346 votes)

Les hommes ne sont pas du tout fiables. On croit savoir ce que les hommes vont faire, on croit savoir ce qu’ils veulent faire mais quand arrive enfin le moment où ils devraient s’impliquer, j’en sais rien, prendre position… ils filent en douce ! L’homme fort, brave comme on a toujours vu dans nos bouquins ou dans les films depuis qu’on a l’âge de 12 ans c’est factieux, il n’existe pas. Les hommes ne sont pas forts, les hommes ne sont pas braves, les hommes sont effrayés. Et même s’il peut arriver qu’il y ait un instant magique, romantique et prometteur, les hommes sont incapables d’assumer ça… pourquoi ? Ils sont faibles !

9.27 (181 votes)

- Dites moi, monsieur Sergueï Nimov Nemovitch, avez-vous dit bonjour à votre femme récemment ?
- Euh, non, pas depuis hier. Mais vous ? Madame Nimov Nemovitch, vous avez dit « je t’aime » à votre mari, récemment ?
- Non, pas depuis 100 ans. J’t’ai jamais dit « ornithorynque » non plus, et je pense qu’il faut réparer cet oubli. Ornithorynque.

9.25 (822 votes)

- Elle s’appelle Christelle, jolie non ?
- Non
- Et elle porte la même robe que toi y a 4 ans. C’est moi qui lui ai offerte. Tu te souviens de ce jour là où tu m’as dis que je serais jamais cap te faire du mal ? Cap. Cadeau. Comme ça on est quitte.
- Tu nous présentes maintenant ?
- Christelle Sophie. Sophie Christelle. Ma futur. Mon passé.

9.22 (1073 votes)

D’un coté je voudrais l’oublier mais d’un autre je sais qu’elle est la seule personne de la galaxie qui puissent faire mon bonheur…

9.21 (244 votes)

Pourquoi les personnes en couple demandent toujours aux célibataires comment vont les amours, est-ce que nous on leur saute dessus pour savoir s’ils baisent encore…

9.2 (313 votes)

Morticia : Oh, Mercredi est parfaite : elle approche de l’âge où les fillettes n’ont plus qu’une chose à l’esprit.
Ellen : L’amooouur ?
Mercredi : L’homicide.

9.2 (153 votes)

Je crois que je n’ai plus la force d’être loin de toi un instant.

9.2 (1070 votes)

- Tu corresponds à mes critères esthétiques. Tu as la beauté diaphane et la désespérance d’une beauté tragique. Tu comprends ce que je suis en train de te dire ?
- Tu veux me sauter ?
- Peux être mais je le dis d’une façon poétique.

9.2 (90 votes)

- Mais j’suis bien avec toi…
- Mais moi aussi j’suis bien avec toi… J’suis même très bien, mais j’en ai rien à foutre que tu sois bien avec moi. J’veux qu’tu sois avec moi.

9.19 (397 votes)

La mort est paisible, simple. C’est beaucoup plus difficile de vivre.

9.19 (1133 votes)

La haine est une saloperie, la vie est trop courte pour passer son temps à avoir la haine, ça n’en vaut pas la peine…

9.19 (571 votes)

J’ai quelque chose à te dire, il faut que tu l’entendes. Je t’aime depuis notre première rencontre, mais je n’ai jamais vraiment voulu me l’avouer jusqu’à aujourd’hui. J’ai toujours tout anticipé, toujours pris des décisions par crainte. Aujourd’hui… Grâce à toi, grâce à ce que j’ai appris de toi… Les choix que je fais sont totalement différent, ma vie a changé. J’ai appris que c’est comme ça qu’on vit pleinement sa vie, peut importe ce qu’il nous reste à vivre, cinq petites minutes ou cinquante ans. Samantha, sans cette journée et si je ne t’avais pas connu, je n’aurais jamais su ce que c’est que l’amour. Alors je te remercie de m’avoir appris à aimer aussi fort et de m’avoir appris à recevoir.

9.19 (114 votes)

On ne détruit pas la personne qu’on aime.

9.18 (637 votes)

Je perds en soupir la moitié de la nuit, je somnole, je m’éveille, je me languis, de tes mains, de tes lèvres, d’une rencontre demain ?

9.16 (298 votes)

Haut de page