Kaakook

Top - Citations de films et séries de tous les temps

- Tu as toujours pris la fuite face au combat.
- C’est faux !
- Ce n’est pas faux !
- C’est faux !
- C’est vrai !
- C’est faux !
- C’est vrai !
- C’est faux !
- C’est vrai, et tu le sais très bien.
- C’est faux et c’est pure calomnie. Je n’ai fais que respecter la plus ancienne et la plus noble de nos traditions. Ma proposition est très simple, voilà ce qu’il faut que nous fassions tous : nous devons nous battre pour prendre la fuite.

#301 9.35 (327 votes)

Bonjour, messieurs, dames, les malades et leurs familles, afin de gagner du temps et d’éviter d’ennuyeux bavardages ultérieurs, je suis le Docteur Grégory House, appelez-moi Greg. Je suis l’un des trois médecins assurant les consultations ce matin. Ce rayon de soleil est le Docteur Lisa Cuddy. Le Docteur Cuddy dirige cet hôpital, alors malheureusement elle est trop occupée pour s’occuper de vous. Je suis un médecin, diagnosticien certifié avec double spécialité en maladie infectieuse et néphrologie. Je suis aussi le seul médecin de l’hôpital qui assure les consultations contre sa volonté. Mais soyez tranquille, pour la majorité d’entre vous, le travail pourrait être fait par un singe avec un flacon d’ibuprofène. À ce sujet, si vous êtes particulièrement enquiquinant vous risquez de me voire prendre ceci, c’est de la Vicodin. C’est à moi, vous n’en aurez pas ! Non, je n’ai pas de problème de gestion de douleur, j’ai un problème de douleur. Mais va savoir, peut-être que je me plante, peut être que je suis trop défoncé pour faire la différence. Bref, qui est ce qui veut de moi ?… Et qui est ce qui préfèrerait attendre l’arrivée d’un des deux autres médecins ? Si vous changez d’avis, je suis en salle d’examen numéro un !

#302
9.35 (853 votes)

Vous croyez que seuls les vivants sont en mesure de porter un jugement sur vous parce que les morts n’ont aucun emprise sur votre âme ?

#303 9.35 (82 votes)

- Dis moi que tu m’aimes.
- Tu sais que je t’aime.
- Non ! Dis-le comme si tu donnerais ta vie pour moi, comme si rien d’autre ne comptait, comme si tout au monde tournait autour de moi. Comme si t’y croyais espèce de merdeux !

#304
9.35 (1539 votes)

- Hamlet est simplement un ado : Il est tenaillé par tous ses désirs, mais n’a pas assez de bouteille pour les assouvir. Il devient fou et se branle en pensant à Ophélie, et devient si emmerdant qu’il faut que quelqu’un le tue.
- Je ne suis pas sur d’être d’accord. Il n’y a pas de branlette dans Hamlet.
- Si, Il y en a. Plein même. Seulement ils appellent ça des monologues.

#305
9.35 (618 votes)

Weevil : Attends, le seul moment où j’écoute ce que dit une nana, c’est quand elle chevauche mon énorme monture et encore tout ce qu’elle arrive à dire c’est des « ha ! » des « oh ! ».
Veronica : Elle est si énorme que ça ?
Weevil : Elle est légendaire !
Veronica : Vas y fait la voir ! [Elle fait un signe de la tête vers la braguette de Weevil] C’est vrai que si elle est comme tu le dis, je veux sortir avec toi ! Oh ! On ira au bal annuel ! Génial ! Bon alors qu’est ce que t’attend ? Ça va bientôt sonner alors dépêche toi !
Inconnu : Tu vas pas laisser cette blondasse te donner des ordres !
Veronica : On dirait que ton pote a envie de la voir aussi !

#306
9.35 (83 votes)

- Einstein disait que plus il étudiait l’univers, plus il pouvait croire en une puissance supérieure.
- Si y a quelque chose de supérieur, dis-nous, pourquoi cette chose te donne pas une nouvelle veste ?
- Elle est occupée à chercher ton cerveau peut-être !

#307
9.35 (403 votes)

L’homme que j’aimais est mort il y a trois mois.
Tant bien que mal, avant j’aimais la vie, parce qu’on l’avait en commun. Avant, j’aimais la vie, même sachant tout ce que je savais, car dans l’immensité du vide, il était là qui souriait. Aujourd’hui, je chéris un fantôme, un souvenir. Je pense encore à lui chaque jour, chaque minute, chaque seconde… Absurde constance. J’ai beau vivre, si on peut appeler ça vivre, j’ai beau baiser, et sortir… Je pense encore à lui. Je regarde les gens, leurs pas qui les emportent vers une finalité absente… Et au fond de moi-même, son image qui me hante. Je le connaissais mieux que personne. On avait le même état d’esprit, on méprisait la platitude et la médiocrité, on était prisonniers du fric et ça nous rendait dingues, et on ne savait pas pourquoi on existait. Maintenant, qu’il n’est plus là, je sais pourquoi j’existais.
J’existais pour lui.
Je suis faible, et j’ai l’impression que mon corps se meurt lentement. Seul mon esprit plein de souvenirs est encore vivace. Je préfère ressasser le bienheureux passé que de me contenter de ce présent de merde. Je n’oublierai pas ton visage, je n’oublierai jamais ta voix. Je me morfonds dans ma douleur.
Pauvre con, tu ne pouvais pas rouler moins vite.

#308
9.35 (512 votes)

- C’était terrible quand j’ai perdu mon grand-père.
- Ah il est mort comment ?
- 2e Guerre Mondiale.
- Il est mort au combat ?
- Nan, il skiait dans le Vermont, c’était pendant la 2e Guerre Mondiale.

#309
9.35 (344 votes)

Le jour de mon jugement, quand je me présenterai devant Dieu, et qu’il me demandera pourquoi, comment j’ai pu tuer un des miracles qu’il a créé… qu’est ce que je pourrais lui dire ? que c’était mon travail ? Tu parles d’un travail !

#310
9.35 (222 votes)

Aux échecs on appelle ça le zugzwang. Quand le seul coup valable pour s’en sortir, serait de ne pas jouer…

#311
9.35 (143 votes)

- Mixte, votre prénom est mixte.
- Ouais, comme les sandwichs jambon fromage.

#312
9.35 (330 votes)

Quand on s’accroche trop au passé, on se condamne à ne pas avoir d’avenir.

#313
9.35 (515 votes)

Bon faut que j’y aille. Mais sache qu’on a pas de domestiques ici, donc si tu vois quelqu’un d’autre que moi déambuler dans le loft, appelle la police, c’est pas le cuisinier !

#314
9.35 (450 votes)

Driss : Et ça coûte combien, ça ?
La vendeuse : Je crois qu’il est à 30 000 euros, mais je peux vérifier si vous voulez.
Driss : Ouais vaut mieux vérifier quand même ! Ça me parait exagéré comme prix. [Elle part vérifier] Vous allez pas acheter cette croûte là à 30 000 euros ? Le mec il a saigné du nez sur un compot et il d’mande 30 000 euros ?
Philippe : Aller arrêtez de dire n’importe quoi et donnez-moi un chocolat.
Driss : Nan.
Philippe : Donnez-moi un chocolat.
Driss : Pas d’bras, pas d’chocolat.
Philippe : …
Driss : C’est une vanne, hein ! Nan mais je déconne !

#315
9.35 (730 votes)

- Parfois, les gens font semblant d’aller très bien alors qu’intérieurement, c’est tout le contraire.
- Ah, c’est comme la copine de papa qui n’arrête pas de faire des sourires alors que tout le monde sait que c’est une salope…
- Je n’aime pas ce mot Julie, mais c’est un bon exemple…

#316
9.35 (403 votes)

Je suis assez intelligent pour savoir ce que j’ignore.

#317
9.35 (253 votes)

Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint… Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer.

#318
9.35 (865 votes)

J’ai arrêté d’attendre qu’il m’aime.

#319
9.35 (682 votes)

- Putain mais ça peut pas se finir comme ça ; c’est tellement débile. Vous vous aimez tous les deux… Tu l’aimes ou pas ?
- Oui, mais j’ai peur…
- Peur de quoi ?
- Peur qu’il veuille plus me voir, peur de ses émotions que je contrôle pas, peur d’avoir mal.
- Tu crois pas que c’est déjà un peu tard pour ça ?

#320
9.35 (697 votes)

Haut de page