Kaakook

Top - Citations de films et séries de tous les temps

- De toute façon t’es qu’un pochetron, et tu l’as toujours été.
- Ouais, et toi t’es un faux frère. Mais ça c’est nouveau.

#141
9.37 (196 votes)

Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple.


Rien n’est plus singulier que de regarder le monde là haut. D’observer ceux que j’ai laissé derrière moi. Chacun à sa façon est courageux, déterminé, et tellement désespéré… Désespéré parce qu’on veut tout avoir, même quand on ne sait pas exactement ce que l’on veut. Désespéré parce qu’on rêve d’avoir une vie à l’extérieur, mais qu’on craint en partant d’oublier l’essentiel. Désespéré parce qu’on veut que la vie redevienne parfaite coûte que coûte bien qu’on se rende compte qu’elle ne l’a jamais vraiment été. Désespéré parce qu’on rêve d’un meilleur avenir, mais qu’on arrive pas à échapper à son passé… Je ne me contente pas de les observer, je les encourage, ces femmes, si formidables. J’espère de tout coeur qu’elles obtiendront ce qu’elles désirent. Mais… Je sais que toutes, ni parviendront pas… Hélas… La vie est ainsi faite. Tout le monde n’a pas le droit à une fin heureuse…

#143
9.37 (356 votes)

- Les garçon ne peuvent pas m’enlacer trop longtemps parce que je risque la surchauffe.
- Les filles ne peuvent pas m’enlacer trop longtemps parce que je les paye que pour une heure.

#144
9.37 (653 votes)

Elle lui a appris à vivre. Il lui a appris à aimer.

#145
9.37 (1241 votes)

- Tu as toujours pris la fuite face au combat.
- C’est faux !
- Ce n’est pas faux !
- C’est faux !
- C’est vrai !
- C’est faux !
- C’est vrai !
- C’est faux !
- C’est vrai, et tu le sais très bien.
- C’est faux et c’est pure calomnie. Je n’ai fais que respecter la plus ancienne et la plus noble de nos traditions. Ma proposition est très simple, voilà ce qu’il faut que nous fassions tous : nous devons nous battre pour prendre la fuite.

#146 9.37 (322 votes)

Au fur et à mesure que grandissent les filles, elles se font enseigner un tas de choses. Si un garçon vous donne un coup de poing c’est qu’il vous aime, n’essayez jamais de vous coupez vous même votre propre frange, un jour vous rencontrerez un gars merveilleux et vous vivrez alors votre propre conte de fée.
Tous les films que nous voyons, toutes les histoires qu’on nous raconte nous implorent d’attendre que ça nous arrive. Le coup de théâtre du 3e acte…
la déclaration d’amour inattendu… l’exception qui confirme la règle. Mais nous sommes parfois si pressées de vivre notre conte de fée que nous n’apprenons pas à interpréter les signes. Comment faire la différence entre ceux qui sont intéressés par nous et ceux qui ne le sont pas ? Ceux qui resteront avec nous et ceux qui ne resteront pas ?
Il se peut que parfois le gars merveilleux ne fasse pas partie du conte de fée, il se peut que ce soit… vous… toute seule… qui vous reconstruisiez
et vous repartirez à zéro, vous vous rendrez ainsi disponible pour un meilleur avenir. Peut-être que le conte de fée c’est tout simplement… tourner la page… Ou peut-être que le conte de fée c’est le fait que en dépit de tous les appels retournés, les cœurs brisés… en dépit de toutes les gaffes et les signes mal interprétés… en dépit de tous les chagrins et les humiliations… vous n’ayez jamais, jamais perdu espoir.

#147
9.37 (373 votes)

Pourquoi vous ne m’avez pas dit qu’elle mourait Anne Frank à la fin ? Si elle meurt je deviens quoi moi ?

#148
9.37 (85 votes)

- En fait, vous allez rire mais…
- Tel que vous me voyez là, je suis au maximum.

#149
9.37 (1410 votes)

- En fait Lola… C’était pas Maël et De Perfitte qui baisaient dans les chiottes.
- Oui je sais, Maël me l’a dit, mais comment tu le sais toi ?
- Ben… c’était moi.
- Toi ?! Mais avec qui ?
- Avec Paul-Henri.
- Mais Charlotte ! Tu te rends compte de la merde que t’as foutu ?! Avec Paul-Henri en plus…
- Oui je suis désolée, j’ai trop foutu la merde.
- Nan c’est moi qui suis désolée pour toi, Paul-Henri !

#150
9.37 (796 votes)

Si une femme est trop bien pour toi, épouse là. Joyeuse Saint-Valentin !

#151
9.37 (180 votes)

Je t’ai couru après assez longtemps… à toi de courir a présent…

#152
9.37 (3179 votes)

Garde 1 : Halte ! Éloigne-toi de là, tu n’as pas l’autorisation de monter à bord de ce navire.
Jack : J’ai pas pu résister ! C’est un superbe bateau… navire !
Garde 1 : Comment tu t’appelles ?
Jack : Smith… ou Smitty pour les intimes.
Garde 1 : Et qu’êtes vous venus faire à Port Royal, Monsieur Smith ?
Garde 2 : Et pas d’entourloupe !
Jack : Très bien, autant avouer… J’ai l’intention de réquisitionner un de ces bâtiments, de trouver des matelots à Tortuga et de piller, voler et saccager comme un forban sans âme et sans cœur.
Garde 2 : J’ai dit pas d’entourloupe !
Garde 1 : Il dit la vérité j’en suis sûr.
Garde 2 : S’il disait la vérité, jamais il nous l’aurait dit
Jack : Sauf s’il savait que vous refuseriez de le croire, même s’il avouait tout.

#153 9.37 (463 votes)

À bien des égards, la tâche du critique est aisée. Nous ne risquons pas grand-choses, et pourtant, nous jouissons d ’une position de supériorité par rapport à ceux qui se soumettent avec leur travail, à notre jugement. Nous nous épanouissons dans la critique négative plaisante à écrire et à lire. Mais l’amère vérité, qu’il nous faut bien regarder en face, c’est que dans le grand ordre des choses, le mets le plus médiocre a sans doute plus de valeur que la critique qui le dénonce comme tel. Il est pourtant des circonstances où le critique prend un vrai risque : c’est lorsqu’il découvre et défend l’innovation. Le monde est souvent malveillant à l’encontre des nouveaux talents et de la création. Le nouveau a besoin d’amis. Hier soir, j’ai vécu une expérience inédite. J’ai dégusté un plat extraordinaire d’une origine singulière s’il en est. Avancer que son plat et son créateur ont radicalement changés l’idée que je faisait de la grande cuisine serait peu dire. Ils m’ont bouleversé au plus profond de mon être. Je n’ai jamais fais mystère du mépris que m’inspirait la devise d’Auguste Gusteau : « Tout le monde peut cuisiner ».
Mais ce n’est qu’aujourd’hui, aujourd’hui seulement que je comprends vraiment ce qu’il voulait dire. Tout le monde ne peut pas devenir un grand artiste. Mais un grand artiste peut surgir n’importe où. Il est difficile d’imaginer origine plus modeste que celle du génie qui officie maintenant chez Gusteau et qui est à nos yeux rien moins que le plus grand cuisinier de France. Je retournerai bientôt chez Gusteau, plus affamé que jamais.

#154
9.37 (116 votes)

Je veux dire, j’ai tout ce qu’il me faut ici avec moi. J’ai de l’air dans les poumons et quelques feuilles blanches pour travailler. J’adore me réveiller le matin sans savoir ce qu’il va m’arriver, qui je vais rencontrer, où je vais échouer. Il y a quelques jours j’ai dormi sous un pont et aujourd’hui je suis ici, sur le plus grand navire du monde, à boire du champagne en de si bonne compagnie. Je pense que la vie est un don et je ne veux pas le gâcher, on ne sait pas quelle donne on aura le jour suivant, on apprend à accepter la vie comme elle vient, pour que chaque jour compte.

#155
9.37 (1102 votes)

Comme dirait le grand philosophe Mick Jagger « On ne peut pas toujours avoir ce que l’on veut ».

#156
9.37 (306 votes)

- Mais je n’ai jamais fait l’amour, il n’y a pas de possibilité de tomber enceinte autrement, comme en s’asseyant sur le siège des toilettes ?
- Oui bien sur, s’il y a un garçon entre vous et le siège des toilettes.

#157
9.37 (965 votes)

Mais tu sais c’que t’es ? T’es le roi des cons au pays des emmerdeurs ! Un pt… un p’tit con casse couille qui prend la tête d’accord ?! Hein espèce de petit enculé, de merdeux, qui chiale sa race toute la journée, voilà c’que t’es ! Connard, connard, connard… Casse-toi putain, connard, connard, connard ! Petit enculé de merde !

#158
9.37 (1054 votes)

Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait la tienne pour l’éternité ».

#159
9.37 (463 votes)

J’ai aimé un être de tout mon cœur et de toute mon âme et pour moi c’est plus que suffisant.

#160
9.37 (721 votes)

Haut de page