Kaakook

Top - Citations de films et séries des années 1990

- Ta gueule gros lard
- Je suis pas gros, je suis jovial et épanoui

#101
9.25 (204 votes)

Je souhaiterais vous faire part d’une révélation surprenante, j’ai longtemps observé les humains, et ce qui m’est apparu quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que vous n’étiez pas réellement des mammifères… Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les humains vous êtes différents. Vous vous installez quelque part, et vous vous multipliez, vous vous multipliez, jusqu’à ce que toute vos ressources naturelles soit épuisées, et votre espoir de réussir à survivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit…
Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode, vous savez lesquels ?… Les virus. Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète, vous êtes la peste et nous, nous somme l’antidote .

#102 9.25 (177 votes)

L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage.

#103
9.24 (241 votes)

- Simon, vous n’avez pas de bagages ?
- Ah, ba, non ! On m’a dit de venir, pas de venir avec des bagages, pourquoi il fallait que j’en prendre ?

#104
9.24 (160 votes)

- Korben Dallas ! L’heureux vainqueur du grand concours des Gemini Croquette. Ce garçon carbure d’enfer, alors à vos strings ignifugés les filles, le gonez est un véritable volcan, il est hot, hot, hot ! Belle taille, belle carrure, bring down. Il a tous les atouts ! Et en plus, il a des trucs à dire aux quelques 50 milliards de paires d’oreilles qui nous écoutent ! Balance tout mec !
- Euh… Salut.

#105
9.24 (175 votes)

Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.

#106
9.24 (769 votes)

Sur une échelle de 1 à 10, tu vaux au moins 11.

#107
9.24 (160 votes)

Aziz ! Lumière!

#108
9.24 (161 votes)

On a affaire à une rêveuse totalement déconnectée de la réalité, en sautant elle a du penser qu’elle s’envolerait.

#109
9.24 (188 votes)

- Qu’est-ce que tu fais ici ?
- … [Elle le frappe]
- Cinq mot pas un de plus !
- [En comptant sur ses doigts] Sorti pour prendre l’air… salope !

#110
9.24 (69 votes)

Quand aux autres, ils n’avaient plus rien d’autre à faire qu’attendre, attendre de vivre, attendre de mourir, attendre une solution, qui ne viendrait jamais.

#111
9.24 (227 votes)

Je vois déjà la statue de la liberté. En tout petit bien sur.

#112
9.24 (174 votes)

Maman disait toujours : « N’est stupide que la stupidité. ».


Je suis le roi du monde !


Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro.

#115
9.23 (455 votes)

- T’es toujours avec ta copine ?
- Ah non, c’est plus ma copine…
- De toute façon, elle se faisait culbuter par tout le monde !
- … Mais c’est ma femme.

#116
9.23 (366 votes)

- Putain le con, j’ai buté Marvin !
- Mais pourquoi t’as fait ça ?
- J’sais pas c’est un accident !

#117
9.23 (288 votes)

Béni soit le Seigneur : ma force qui mène mes mains à la guerre et mes doigts au combat ; ma miséricorde et ma forteresse ; mon donjon et mon libérateur ; mon bouclier, celui en qui je donne ma foi.

#118
9.23 (173 votes)

- J’oubliais de vous dire que…
- Que quoi ?
- Que j’ai une envie de vous faire l’amour, que vous ne pouvez pas imaginer. Mais je ne le dirais à personne. Surtout pas à vous, là. Il faudrait me torturer pour me le faire dire.
- Dire quoi ?
- Que j’ai envie de faire l’amour avec vous et pas qu’une seule fois. Je voudrais le faire et le refaire. mais je ne vous le dirais jamais. Si je perdais la tête je vous dirais que j’ai envie de faire l’amour avec vous devant cette maison pour toute la vie.

#119
9.23 (107 votes)

Ô Roméo ! Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ? Renie ton père et abdique ton nom ; ou, si tu ne le veux pas, jure de m’aimer, et je ne serai plus une Capulet.

#120
9.22 (375 votes)

Haut de page