Kaakook

Top - Citations de films et séries des années 1990

Ton cœur est libre, trouve le courage de le suivre.

#81
9.27 (99 votes)

Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.

#82
9.27 (2232 votes)

On a frôlé la vie !

#83
9.27 (927 votes)

- I love you, Jack.
- Don’t you do that, don’t say your good-byes.
- I’m so cold.
- Listen, Rose. You’re gonna get out of here, you’re gonna go on and make lots of babies, and you’re gonna watch them grow. You’re gonna die an old… an old lady warm in her bed, but not here, not this night. Not like this, do you understand me?
- I can’t feel my body.
- Winning that ticket, Rose, was the best thing that ever happened to me… it brought me to you. And I’m thankful for that, Rose. I’m thankful. You must do me this honor, Rose. Promise me you’ll survive. That you won’t give up, no matter what happens, no matter how hopeless. Promise me now, Rose, and never let go of that promise.
- I promise.
- Never let go.
- I’ll never let go. I’ll never let go, Jack…

#84
9.27 (480 votes)

C’est toujours pareil les barbus crient et les chauves-souris !

#85
9.27 (252 votes)

Trois consonnes, quatre voyelles et un seul sens : je t’aime.

#86
9.27 (634 votes)

- Il me semble que vous rougissez M. Le grand artiste. Je n’imagine pas M. Monet en train de sourire.
- Ce sont des paysages qu’il peint.

#87
9.27 (250 votes)

- Pourquoi il y a des masques à oxygène pour les passagers ?
- Pour pouvoir respirer…
- L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.

#88
9.26 (570 votes)

Pourquoi j’avais fait ça ? J’avais des tas d’explications, toutes fausses. La vérité c’est que je suis un sale type, et ça va changer, je vais changer, tout ça est bien fini, désormais je suis clean, j’avance dans le droit chemin, je choisis la vie. J’en jubile à l’avance. Je vais devenir comme vous… Le boulot, la famille, la super-téloch, la machine à laver, la bagnole, la platine laser et l’ouvre boite électrique, la santé, le cholestérol, une bonne mutuelle, les traites, la baraque, le survet, les valises, mes costards 3 pièces, le bricolage, les jeux-télés, le Mc Do, les mômes, les balades en forêt, le golf, laver la voiture, tout un choix de pulls, les Noëls en famille, les plans d’épargne, les abattements fiscaux, déboucher l’évier, s’en sortir, voir venir… le jour de sa mort…

#89
9.26 (234 votes)

Sssplendide !!

#90
9.26 (138 votes)

- Dimitri ?
- Hum ?
- Tu crois qu’je suis une grande duchesse ?
- J’en suis même sur !
- Alors arrête un peu de me donner des ordres !

#91
9.26 (247 votes)

C’était de toute beauté. Nous revendions à des femmes riches la graisse qui provenait de leurs fesses.

#92
9.26 (448 votes)

On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal…

#93
9.26 (193 votes)

Imagine que Martin Luther King ait dit : « J’ai fait un rêve… mais j’ai pas envie d’en parler ».

#94
9.26 (705 votes)

- On l’a fait.
- Ah Phoebe c’est super, félicitation. Alors raconte comment ça s’est passé ?
- Bah finalement j’ai suivi ton conseil et je lui ai demandé ce qui n’allait pas. Il a dit qu’il savait que l’acte sexuel pouvait être une aventure chargée en émotion pour une femme et il avait très peur que le lendemain je sois la à me dire « est ce qu’il va me téléphoner ; où est ce que cela va nous mener » … Il a dit qu’il préférait attendre jusqu’à ce qu’il soit sûr que les choses soient vraiment sérieuses.
- Wahou.
- Oui, alors je lui ai dit « bon d’accord calme toi s’il te plait. » Je lui ai dit que les relations sexuelles n’étaient pas obligatoire entre deux personnes et que si jamais il avait envie de me revoir il n’avait qu’à m’appeler et que sinon c’était pas grave. Et après deux très longues heures de discussion, je suis arrivée à le persuader.
- Je ne suis pas sûre d’avoir compris. Il a réussi à te faire le supplier de coucher avec lui, il a réussi à te faire dire qu’il avait le droit de ne pas t’appeler, et enfin il a réussi à te faire croire que c’était une idée géniale. Cet homme est un héros.

#95
9.26 (246 votes)

Je souhaiterais vous faire part d’une révélation surprenante, j’ai longtemps observé les humains, et ce qui m’est apparu quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que vous n’étiez pas réellement des mammifères… Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les humains vous êtes différents. Vous vous installez quelque part, et vous vous multipliez, vous vous multipliez, jusqu’à ce que toute vos ressources naturelles soit épuisées, et votre espoir de réussir à survivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit…
Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode, vous savez lesquels ?… Les virus. Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète, vous êtes la peste et nous, nous somme l’antidote .

#96 9.26 (178 votes)

Je hais ta façon de me parler
Et la couleur de tes cheveux
Je hais ta façon de conduire
Et de me regarder dans les yeux
Je hais tes stupides bottes d’armée
Et ce que tu devines en moi
Je te hais au point d’en crever
Et même de te tuer parfois
Je hais ta façon d’avoir raison
Tes histoires inventées
Je te hais quand tu me fais rire
D’avantage quand tu me fais pleurer
Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où
Mais je hais surtout de ne pas te haïr
Ni un seul instant
Ni une seule minute
Ni même du tout

#97
9.25 (3203 votes)

Ernest Hemingway a écrit : « le monde est un bel endroit qui vaut la peine qu’on se batte pour lui ». Je suis d’accord avec la seconde partie.

#98
9.25 (124 votes)

Pourquoi je travaillerai pas pour la NSA ? Ça c’est une colle ! Je vais essayer d’y répondre.
Disons que je travaille à la NSA et qu’on dépose un code sur mon bureau, un code réputé inviolable, mettons que je tente ma chance, mettons que j’le déchiffre, là j’suis très content de moi parce que j’ai bien fait mon boulot, mais c’était peut-être le code de l’emplacement d’une armée rebelle en moyen orient ou en Afrique du nord, et une fois qu’on a repéré le lieu, on bombarde le village où les rebelles se cachent, et quinze cents personnes que j’ai jamais vu, qui ne m’ont jamais rien fait, sont tuées.
Et les politiciens, ils disent : « envoyez les marines assurer la sécurité », parce qu’ils en ont rein à foutre, c’est pas leurs gosses qu’ils envoient se faire descendre, comme eux ils sont jamais allés au feu, parce qu’ils étaient tous planqués dans la garde nationale ; c’est un pauvre môme de Boston sud qui se prend un shrapnel dans les fesses, et il revient pour apprendre que l’usine où il travaillait s’est exportée dans le pays d’où il vient d’arriver et le mec qui lui a filé le shrapnel dans le cul c’est lui qui a son job, parce qu’il bosse pour 15 cents par jour sans pose pipi ; et maintenant il comprend que la seule raison qu’il y avait de l’envoyer là-bas, c’était de mettre en place un gouvernement qui nous vendrait le pétrole pour pas cher, et bien sûr les compagnies pétrolières exploitent le conflit qu’il y a eu pour faire monter les prix, et se faire du même coup un beau p’tit bénef, mais ça aide pas mon pote qui travaille pour des clous.
Il se traine un max à livrer le pétrole bien sûr, peut-être qu’ils vont employer un alcoolique comme capitaine, un buveur de martini, qui s’amuse à faire du slalom entre les icebergs, jusqu’au jour où il en frappe un. Le pétrole se déverse et ça tue toute vie dans l’Atlantique nord.
Alors là, mon pote est chômeur, il peut pas se payer de voiture et c’est à pied qu’il se cherche des jobs, ce qui est pas marrant parce que le shrapnel qu’il a eu dans le cul, lui a filé des hémorroïdes, et puis en plus il crève de faim parce qu’à la soupe populaire on lui propose comme plat du jour, de la morue de l’Atlantique nord avec de l’huile de moteur.
Alors qu’est-ce que j’en pense ? J’vais attendre une offre meilleure. J’me dis, putain je ferai peut-être aussi bien de descendre mon pote, prendre son job, le filer à son pire ennemi, faire monter les prix, bombarder, tuer des bébés phoques, fumer de l’herbe, m’engager dans la garde nationale. Et puis j’serai peut-être élu Président ?

#99
9.25 (191 votes)

Ce n’est pas parce que tu as une personnalité que tu as de la personnalité.

#100
9.25 (269 votes)

Haut de page