Kaakook

Top - Citations de films et séries des années 1990

Une dame : Comment avez vous trouvé cet opéra très chère ?
Vivian Ward : C’était merveilleux, j’ai failli faire pipi dans ma culotte.
Une dame : Pardon ?
Edward Lewis : Elle dit qu’elle a préféré ça à Don Quicotte.

#321
9.04 (104 votes)

Je suis le sentiment de rejet exacerbé de Jack…

#322
9.04 (301 votes)

Histoire éternelle, qu’on ne croit jamais,
De deux inconnus, qu’un geste imprévu, rapproche en secret…
Et soudain se pose, sur leurs cœurs en fête,
Un papillon rose, un rien pas grand chose, une fleur offerte….

Rien ne se ressemble, rien n’est plus pareil,
Mais… comment savoir la peur envolée que l’on sait tromper…

Chanson éternelle, au refrain fané,
C’est vrai c’est étrange, de voir comme on change, sans même y penser…

Tout comme les étoiles, s’éteignent en cachette,
L’Histoire Éternelle, touche de son aile,
La Belle et la Bête.

L’ Histoire Éternelle, touche de son aile,
La Belle et la Bête…

#323
9.04 (73 votes)

- Tu peux pisser maintenant.
- Euh… trop tard.

#324
9.04 (84 votes)

Circule, avant que je te bouscule !

#325
9.04 (84 votes)

- Tu sais ce qu’on dit à propos des messieurs à grands pieds ?
- Ah non, qu’est-ce qu’on dit ?
- Grands pieds, grandes… chaussures.

#326
9.03 (207 votes)

On est une génération d’hommes élevés par des femmes, je suis pas sur qu’une autre femme soit la solution à nos problèmes.

#327
9.03 (507 votes)

Cétacé, dit la baleine !

#328
9.03 (62 votes)

Éther démoniaque… Ça vous fait vous comporter comme l’ivrogne du village dans un roman irlandais…

#329
9.03 (114 votes)

Pourquoi cet amour querelleur, cette haine amoureuse, ce tout créé d’un rien, cette pesante légèreté, cette vanité sérieuse, cet innommable chaos des plus aimables formes…

#330
9.03 (267 votes)

Ça peut exister des gens qui s’aiment toute la vie ?

#331
9.03 (237 votes)

Même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser ce qui nous lie.

#332
9.03 (319 votes)

Un type fier, un type fort qui peut être très méchant quand il a la haine et qui n’accepte pas qu’on lui marche sur les pieds !!

#333
9.03 (206 votes)

- Vous savez qu’en mélangeant des parts égales d’essence et de concentré de jus d’orange congelé, on peut faire du napalm ? On peut fabriquer toutes sortes d’explosifs avec de simples produits de ménage.
- Vraiment ?
- Si c’est votre truc…

#334
9.03 (227 votes)

J’ai couru… J’ai couru jusqu’à sentir tous mes muscles brûler, jusqu’à sentir dans mes veines de l’acide sulfurique à la place du sang. Puis, j’ai couru encore.

#335
9.03 (258 votes)

- Shenzi, tu connais un bon resto ?
- Non pourquoi ?
- La bouffe est entrain d’se carapater.

#336
9.03 (124 votes)

Je me comportais comme une autre femme, et pourtant, j’étais moi, plus que jamais.

#337
9.03 (52 votes)

Si on s’en sort, fais moi penser à te dire merci.

#338
9.03 (62 votes)

- Attention ! Tu sais pourquoi je te déteste à ce point, Summers ?
- Parce que je suis une psycho-rigide sans aucun sens de l’humour ?
- [Surpris] Euh oui, oui, c’est… oui, enfin, on peut dire ça.
- Tu sais, je pourrais faire ce que je veux, mais au lieu de ça, je pleurniche, je geins sur mon destin cruel de Tueuse. C’est vrai, je pourrais être riche, je pourrais être célèbre, je pourrais avoir ce que je veux, qui je veux [Elle va se frotter contre lui] Et même toi, Spike, je pourrais te chevaucher jusqu’à ce que tu me demandes grâce et que tes yeux se révulsent. J’ai une fore que même dans tes rêves tu n’oserais m’envier. J’aurais un plaisir fou à te broyer pour te voir exploser comme un bouchon de champagne et tu me supplieras de te maltraiter un peu plus encore. Et tu sais pourquoi je le fais pas ? [Elle approche son visage de celui de Spike, qui semble hypnotisé] Parce que c’est mal.

#339
9.03 (52 votes)

- Tu vas où là ?
- Je vais aux toilettes, mais tu peux venir me la tenir si tu veux, j’ai pas le droit de porter des objets lourds…

#340
9.02 (51 votes)

Haut de page