Kaakook

Top - Citations de films des années 1990

Nous sommes tous promis à la mort, tous sans exceptions. Mais pour certains parfois la ligne verte semble bien longue.

#81
9.25 (378 votes)

Maman disait toujours : « N’est stupide que la stupidité. ».


Ils peuvent nous ôter la vie… Mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté.


On roule ensemble, on meurt ensemble, bad boys pour la vie.

#84 9.24 (174 votes)

Elle était un point de repère fixe dans un monde étourdissant. Jamais j’ai pu l’oublier… Jamais. J’ai aimé des tas de filles, mais aucune comme ça. C’était vrai. Jamais j’oublierais son premier regard, ça été comme un choc, je ne savais pas ce qui m’arriverai ni ce que je devais faire, ça avait toujours été facile avec les autres filles, mais elle ne me regardait pas… J’étais amoureux de cette fille…

#85
9.24 (148 votes)

Sur une échelle de 1 à 10, tu vaux au moins 11.

#86
9.24 (162 votes)

- Hold me.
- I can’t.

#87
9.24 (147 votes)

- Bravo ta fille nous rapporte une épée ! Si tu veux mon avis elle aurais mieux fait de nous ramener un homme !
- Pardon est-ce que Fa Mulan est ici ?
- … Wouhou ! Je m’engage pour la prochaine guerre !

#88
9.24 (161 votes)

Je suis l’ennemi, parce que je pense, parce que j’aime lire, parce que je suis pour la liberté d’expression et la liberté de choix, je suis le genre de mec qui aime aller dans un bon resto et qui se demande si il va prendre une cote de bœuf ou un pave de rumsteck géant avec ces frites mayonnaise. Je veux faire du cholestérol, je veux bouffer du bacon, du beurre, des montagnes de fromage, je veux fumer un bon cigare de la taille de la tour Eiffel dans un coin non fumeur, je veux courir nu dans les rues le corps couvert de ketchup en lisant playboy. Pourquoi ? Parce que j’en aurai eu envie tout d’un coup, ouais mec !

#89
9.24 (56 votes)

Quand aux autres, ils n’avaient plus rien d’autre à faire qu’attendre, attendre de vivre, attendre de mourir, attendre une solution, qui ne viendrait jamais.

#90
9.24 (228 votes)

Je suis le roi du monde !


Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro.

#92
9.23 (460 votes)

Ernest Hemingway a écrit : « le monde est un bel endroit qui vaut la peine qu’on se batte pour lui ». Je suis d’accord avec la seconde partie.

#93
9.23 (132 votes)

Pourquoi j’avais fait ça ? J’avais des tas d’explications, toutes fausses. La vérité c’est que je suis un sale type, et ça va changer, je vais changer, tout ça est bien fini, désormais je suis clean, j’avance dans le droit chemin, je choisis la vie. J’en jubile à l’avance. Je vais devenir comme vous… Le boulot, la famille, la super-téloch, la machine à laver, la bagnole, la platine laser et l’ouvre boite électrique, la santé, le cholestérol, une bonne mutuelle, les traites, la baraque, le survet, les valises, mes costards 3 pièces, le bricolage, les jeux-télés, le Mc Do, les mômes, les balades en forêt, le golf, laver la voiture, tout un choix de pulls, les Noëls en famille, les plans d’épargne, les abattements fiscaux, déboucher l’évier, s’en sortir, voir venir… le jour de sa mort…

#94
9.23 (236 votes)

C’est votre vie et elle s’achève minute après minute.

#95
9.23 (551 votes)

- T’es toujours avec ta copine ?
- Ah non, c’est plus ma copine…
- De toute façon, elle se faisait culbuter par tout le monde !
- … Mais c’est ma femme.

#96
9.23 (369 votes)

Pour quelqu’un qui n’avait jamais été fait pour ce monde, je dois avouer que j’ai soudain du mal à le quitter. Bien sûr on dit que chaque atome de notre corps faisait autrefois partie d’une étoile… peut-être que je ne pars pas, peut-être que je rentre chez moi.

#97
9.23 (173 votes)

Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d’avoir rêvé ? C’est là que je t’aimerai toujours, c’est là que je t’attendrai.

#98
9.23 (132 votes)

L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage.

#99
9.22 (248 votes)

Sssplendide !!

#100
9.22 (144 votes)

Haut de page