Kaakook

Top - Citations de films des années 1990

- Qu’est ce qui va pas ?
- Et bien tout ce truc blanc sur ma manche, c’est du L.S.Déééééé !

#461
8.88 (97 votes)

- C’est pas la peine de hurler comme ça, je sais ce que je fais.
- Dieu lui-même sait même pas ce que tu fais.

#462 8.88 (70 votes)

- Mais qui êtes vous ?
- La question n’est pas de savoir qui je suis, mais où je suis.

#463 8.88 (79 votes)

Un flic : Ces jeunes gens ont commencé à faire du grabuge, j’ai été contraint d’embarquer le chef. J’ai embarqué le chef !
Hubert : Saïd le chef ?!
Vinz : Mouaka Mouaka Mouaka !

#464
8.88 (70 votes)

C’est la société qui est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu’on les reconnaisse.

#465
8.87 (131 votes)

Auriez-vous projeté de mettre des dinosaures dans votre parc à dinosaures ?

#466 8.87 (149 votes)

Notre père qui êtes à Calgary,
Que le bobsleigh soit sanctifié,
Que notre médaille arrive
Et que votre volonté soit faites sur la terre comme dans le virage n°7.
Liberté et justice pour la Jamaïque.

#467
8.87 (132 votes)

Sur les ailes légères de l’amour j’ai volé par dessus ces murs, des clôture de pierre ne sauraient barrer la route à l’amour.

#468
8.87 (176 votes)

- Mathilda, si tu me refais un coup comme ça, je t’éclate la tête, ok ?
- Ok.
- Je travaille pas comme ça, c’est pas professionnel, et y a des règles !
- Ok.
- Et arrêtes de me répondre « ok » sans arrêt, ok ?
- Ok.

#469
8.87 (114 votes)

- T’as la bouche pleine de caca mon p’tit, on t’a déjà dit ?
- Tu n’es qu’une grosse morve visqueuse et une usine à prout. Un sac à dégueuli de chats et de tripes de rats. Une arrachade de sparadrap pleine de croûte séchées et de giclures de poireaux. Un vieil hamburger d’asticot rassis avec de la moucharde forte et les mites à part.
- Remplaçant de prof de chimie.
- Mauvaise haleine !
- Pion de fac.
- P’tite tête !
- Barbier de prison.
- Petit empoilé
- Gynécologue astigmate
- Dans ta fiole tronche de cake !
- Dans tes miches, fesses de vache !

#470
8.87 (52 votes)

Sans déconner, la façon dont tu viens de parler là, on aurait dit un mélange entre Moïse et Bernard Tapis.

#471
8.87 (123 votes)

Capitaine, j’ai une opinion à ce sujet, à la façon dont je vois la chose, cette mission est juste une mauvaise utilisation de formidables ressources militaires. Il me semble que Dieu m’a donné un don spécial qui fait de moi un excellent instrument de guerre, ce que je veux dire par là Capitaine, il suffirai de me mettre moi et mon flingue n’importe où, du moment où ce serait à un kilomètre d’Hitler avec un bon champ de vision ; faites vos bagages les mecs, la guerre est finie. Amen.

#472
8.87 (61 votes)

Bon écoutez, il faut regarder la réalité en face : y’a plus de deux millions d’immigrés clandestins qui dorment peinard dans cet état ce soir. Cet état a dépensé trois milliards de dollars l’année dernière sur les fonds publiques pour ces gens qui n’ont absolument aucun droit d’être dans ce pays. Trois milliards de dollars ! Au moins 400 millions de dollars rien que pour foutre en prison toute une flopée d’immigrés, de criminels ! Qui sont seulement entrés dans ce pays parce que ces enfoirés de l’immigration ont décidé que c’était pas la peine de se fatiguer à filtrer tous les condamnés qui allaient en taule ! Tout le monde s’en fout, notre gouvernement n’en a rien à secouer… Notre politique des frontières c’est du flan… Et y’en a qui s’étonnent qu’au sud de la frontière ils continuent à se foutre de nous ? Qu’y se foutent de nos lois ! Chaque nuit c’est par milliers que ces parasites sont en train de pulluler à la frontière comme si on avait shooté dans une fourmilière ! [rires] Y’a pas de quoi rire ! C’est pas drôle ce qui est en train de se jouer ici ! J’vous parle de votre avenir et du mien ! Je vous parle d’honnêtes, d’authentiques travailleurs américains qui ne trouvent aucun travail et qui sont à la dérive parce que le gouvernement se préoccupe d’avantage des droits constitutionnels d’un ramassis d’individus même pas citoyens de ce pays ! Sur la statue de la liberté on lit « à moi les réprouvés, les affamés, les pauvres » Mais c’est les américains qui sont réprouvés, affamés et pauvres ! Et je dis tant que tout ça n’est pas réglé, il faut leur fermer le robinet ! Parce que c’est nous les perdants ! On perd notre droit à accomplir notre destinée… C’est notre liberté qu’on perd ! Pour qu’une bande d’enfoirés d’étrangers viennent parasiter et exploiter notre pays ! Et ce n’est pas quelque chose qui est en train de se passer loin d’ici nan ! C’est pas en train de se passer dans un endroit où nous ne pouvons rien ! Ça se passe chez nous ici ! En plein dans notre quartier juste dans le bâtiment derrière vous ! Archie Miller tenait cette épicerie quand on était encore gosses. Dave y a travaillé, Mike y a travaillé. Il a coulé et un enfoiré de coréen a tout racheté et il a viré tous nos gars ! Et il a fait un carton parce qu’il a engagé quarante enfoirés d’immigrés clandestins ! Chaque jour on s’enfonce un peu plus dans la merde et personne ne fait rien pour empêcher ça et ça commence sérieusement à me gonfler ! Alors regardez autour de vous… C’est plus notre quartier c’est un champs de bataille ! On est au cœur d’un champ de bataille ce soir ! Décidez-vous ! Vous allez rester à glander sur la ligne de touche ? Sagement à attendre en regardant notre patrie se faire violer ? Est-ce qu’on va relever le défi et se décider à agir ? Alors en avant c’est parti !

#473
8.87 (105 votes)

- ça fait vraiment du bien de chier un coup ! Vous croyez en Dieu ? il faut pas se demander si on croit en Dieu mais si Dieu croit en nous.
J’avais un ami qui s’appelait Gonvalski, on était déportés ensemble en Sibérie, quand on va en Sibérie dans les camps de travail, on voyage dans le train à bestiaux qui traverse la steppe glacée pendant 2 journées entières sans croiser personne, on se tient chaud ensemble mais le problème c’est qu’il faut se soulager, faut chier, c’est pas possible dans le wagon, le seul moment où l’on s’arrêtait c’était pour mettre de l’eau dans la locomotive mais Gonvalski était très prude même quand nous devions nous laver ensemble il était très gêné. Et moi je me moquais souvent de lui à cause de ça.
Donc le train s’arrête et tout le monde en profite pour aller chier en dehors du wagon et moi j’ai tellement embêté Gonvalski avec ça, il préférait aller un peu plus loin. Donc le train repart et tout le monde saute dedans car le train il n’attend pas.
Le problème c’est que Gonvalski s’était éloigné derrière un buisson il n’avait pas fini de chier, donc je le vois il sort de derrière un buisson en tenant son pantalon dans sa main pour ne pas qu’il tombe, il essayait d’attraper le train. Je lui tends la main mais chaque fois quand il me tend la sienne il lâche son pantalon qui tombe sur ses chevilles. Il remonte son pantalon, il reprend sa course. Et chaque fois son pantalon il tombe quand il me tend la main.
- Et alors après qu’est-ce qui s’est passé ?
- Rien, Gonvalski est mort de froid.

#474
8.87 (52 votes)

Je suis la vengeance narquoise de Jack.

#475
8.86 (254 votes)

Dans quelques heures, elle va probablement être assez claire pour s’extirper de son trip et elle sera dans une rage abominable quand lui reviendra à l’esprit le souvenir diffus de l’obscène séduction du cruel polynésien qui l’a fait boire et lui a refilé de l’acide, l’a entraîné dans une chambre d’hôtel de Vegas et ensuite a sauvagement pénétré tout les orifices de sa petite personne, avec son membre non circoncit tout frétillant !

#476
8.86 (69 votes)

Chaque fois que j’déprime ça m’déplume !

#477
8.86 (69 votes)

- D’abord, tu pars LOIN !
- Ok.
- Une fois loin… tu RESTES loin !

#478
8.86 (139 votes)

- Vous voulez un whisky ?
- Non, juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d’abord ?

#479
8.85 (827 votes)

Reviens gamin, c’est pour rire !

#480
8.85 (121 votes)

Haut de page