Kaakook

Top - Citations de films des années 1990

- Dimitri ?
- Hum ?
- Tu crois qu’je suis une grande duchesse ?
- J’en suis même sur !
- Alors arrête un peu de me donner des ordres !

#61
9.27 (252 votes)

C’était de toute beauté. Nous revendions à des femmes riches la graisse qui provenait de leurs fesses.

#62
9.27 (456 votes)

Pourquoi je travaillerai pas pour la NSA ? Ça c’est une colle ! Je vais essayer d’y répondre.
Disons que je travaille à la NSA et qu’on dépose un code sur mon bureau, un code réputé inviolable, mettons que je tente ma chance, mettons que j’le déchiffre, là j’suis très content de moi parce que j’ai bien fait mon boulot, mais c’était peut-être le code de l’emplacement d’une armée rebelle en moyen orient ou en Afrique du nord, et une fois qu’on a repéré le lieu, on bombarde le village où les rebelles se cachent, et quinze cents personnes que j’ai jamais vu, qui ne m’ont jamais rien fait, sont tuées.
Et les politiciens, ils disent : « envoyez les marines assurer la sécurité », parce qu’ils en ont rein à foutre, c’est pas leurs gosses qu’ils envoient se faire descendre, comme eux ils sont jamais allés au feu, parce qu’ils étaient tous planqués dans la garde nationale ; c’est un pauvre môme de Boston sud qui se prend un shrapnel dans les fesses, et il revient pour apprendre que l’usine où il travaillait s’est exportée dans le pays d’où il vient d’arriver et le mec qui lui a filé le shrapnel dans le cul c’est lui qui a son job, parce qu’il bosse pour 15 cents par jour sans pose pipi ; et maintenant il comprend que la seule raison qu’il y avait de l’envoyer là-bas, c’était de mettre en place un gouvernement qui nous vendrait le pétrole pour pas cher, et bien sûr les compagnies pétrolières exploitent le conflit qu’il y a eu pour faire monter les prix, et se faire du même coup un beau p’tit bénef, mais ça aide pas mon pote qui travaille pour des clous.
Il se traîne un max à livrer le pétrole bien sûr, peut-être même qu’ils vont employer un alcoolique comme capitaine, un buveur de martini, qui s’amuse à faire du slalom entre les icebergs, jusqu’au jour où il en frappe un. Le pétrole se déverse et ça tue toute vie dans l’Atlantique nord.
Alors là, mon pote est chômeur, il peut pas se payer de voiture et c’est à pied qu’il se cherche des jobs, ce qui est pas marrant parce que le shrapnel qu’il a eu dans le cul, lui a filé des hémorroïdes, et puis en plus il crève de faim parce qu’à la soupe populaire on lui propose comme plat du jour, de la morue de l’Atlantique nord avec de l’huile de moteur.
Alors qu’est-ce que j’en pense ? J’vais attendre une offre meilleure. J’me dis, putain je ferai peut-être aussi bien de descendre mon pote, prendre son job, le filer à son pire ennemi, faire monter les prix, bombarder, tuer des bébés phoques, fumer de l’herbe, m’engager dans la garde nationale. Et puis j’serai peut-être élu Président ?

#63
9.27 (208 votes)

On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal…

#64
9.27 (196 votes)

Et vous m’apprendrez à cracher comme un homme !

#65
9.27 (414 votes)

- J’oubliais de vous dire que…
- Que quoi ?
- Que j’ai une envie de vous faire l’amour, que vous ne pouvez pas imaginer. Mais je ne le dirais à personne. Surtout pas à vous, là. Il faudrait me torturer pour me le faire dire.
- Dire quoi ?
- Que j’ai envie de faire l’amour avec vous et pas qu’une seule fois. Je voudrais le faire et le refaire. mais je ne vous le dirais jamais. Si je perdais la tête je vous dirais que j’ai envie de faire l’amour avec vous devant cette maison pour toute la vie.

#66
9.27 (113 votes)

- Il me semble que vous rougissez M. Le grand artiste. Je n’imagine pas M. Monet en train de sourire.
- Ce sont des paysages qu’il peint.

#67
9.27 (251 votes)

De la musique pour se noyer, c’est là que l’on voit que l’on est en première classe.

#68
9.27 (346 votes)

Je hais ta façon de me parler
Et la couleur de tes cheveux
Je hais ta façon de conduire
Et de me regarder dans les yeux
Je hais tes stupides bottes d’armée
Et ce que tu devines en moi
Je te hais au point d’en crever
Et même de te tuer parfois
Je hais ta façon d’avoir raison
Tes histoires inventées
Je te hais quand tu me fais rire
D’avantage quand tu me fais pleurer
Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où
Mais je hais surtout de ne pas te haïr
Ni un seul instant
Ni une seule minute
Ni même du tout

#69
9.26 (3276 votes)

Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.

#70
9.26 (2251 votes)

- Korben Dallas ! L’heureux vainqueur du grand concours des Gemini Croquette. Ce garçon carbure d’enfer, alors à vos strings ignifugés les filles, le gonez est un véritable volcan, il est hot, hot, hot ! Belle taille, belle carrure, bring down. Il a tous les atouts ! Et en plus, il a des trucs à dire aux quelques 50 milliards de paires d’oreilles qui nous écoutent ! Balance tout mec !
- Euh… Salut.

#71
9.26 (178 votes)

- Dis moi un nom d’une personne qui soit parti de rien et qui ait trouvé le grand Amour ?
- Un nom, elle veut un nom, mais j’en sais rien moi… Cette salope de Cendrillon ?!

#72
9.26 (205 votes)

Aziz ! Lumière!

#73
9.26 (166 votes)

- Jack c’est impossible, je ne peux pas vous voir…
- J’ai besoin de vous parler…
- Non… Jack je suis fiancée, je vais épouser Kal, j’aime Kal…
- Rose, vous n’êtes pas un cadeau. C’est vrai. Vous êtes une petite fille pourrie gâté. Mais à l’intérieur vous êtes la plus époustouflante, la plus incroyable, la plus merveilleuse fille… Euh femme que j’ai jamais connue.
- Euh Jack…
- Laissez-moi essayer de… Vous êtes ma… Je ne suis pas un idiot, je sais comment marche le monde, je n’ai que 10 pièces dans ma poche, je n’ai rien à vous offrir. Je sais très bien et je le comprends… Mais je suis trop impliqué maintenant, vous sautez je saute, je m’en irai quand je serai sûr que vous allez bien, vous comprenez…
- Et bien je vais bien, tout ira bien… vraiment…
- Vraiment ? Ils vous ont pris au piège Rose. Et vous allez mourir si vous ne vous libérez pas. Peut être pas maintenant car vous êtes forte mais tôt ou tard ce feu que j’aime en vous Rose, ce feu va cesser de brûler.
- Ce n’est pas à vous de me sauver Jack…
- Vous avez raison… Seule vous, pouvez le faire…

#74
9.26 (289 votes)

- Disneyland aussi a eu quelques difficultés à ses débuts !
- Oui mais, John, quand les pirates des Caraïbes se détraquaient, ils ne dévoraient pas les touristes !

#75 9.25 (189 votes)

- Pourquoi il y a des masques à oxygène pour les passagers ?
- Pour pouvoir respirer…
- L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.

#76
9.25 (580 votes)

- I love you, Jack.
- Don’t you do that, don’t say your good-byes.
- I’m so cold.
- Listen, Rose. You’re gonna get out of here, you’re gonna go on and make lots of babies, and you’re gonna watch them grow. You’re gonna die an old… an old lady warm in her bed, but not here, not this night. Not like this, do you understand me?
- I can’t feel my body.
- Winning that ticket, Rose, was the best thing that ever happened to me… it brought me to you. And I’m thankful for that, Rose. I’m thankful. You must do me this honor, Rose. Promise me you’ll survive. That you won’t give up, no matter what happens, no matter how hopeless. Promise me now, Rose, and never let go of that promise.
- I promise.
- Never let go.
- I’ll never let go. I’ll never let go, Jack…

#77
9.25 (484 votes)

Béni soit le Seigneur : ma force qui mène mes mains à la guerre et mes doigts au combat ; ma miséricorde et ma forteresse ; mon donjon et mon libérateur ; mon bouclier, celui en qui je donne ma foi.

#78
9.25 (177 votes)

Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.

#79
9.25 (774 votes)

Ce n’est pas parce que tu as une personnalité que tu as de la personnalité.

#80
9.25 (270 votes)

Haut de page